Autre

Un réfugié syrien redonne aux Allemands sans-abri


La manière d'un homme de remercier le pays qui l'a accueilli

Alex Assali redonne pour montrer « à quoi ressemblent vraiment les Syriens ».

Une photo Facebook publiée par Tabea Bü a mis en lumière les efforts inspirants d'un homme. Depuis août, le réfugié syrien Alex Assali se trouve à différents endroits de Berlin, cuisinant et servant de la nourriture aux sans-abri une fois par semaine, utilisant une partie de l'argent qu'il reçoit du gouvernement allemand pour acheter de la nourriture.

Assali a déclaré à CBC News son intention de « montrer au peuple allemand à quoi ressemblent vraiment les Syriens » et de « s'impliquer davantage dans la communauté allemande ».

Selon CBC News, Assali s'est évadé d'une prison de l'Etat islamique en Libye et est arrivé en Allemagne en septembre 2014. La gentillesse d'un étranger qui l'a aidé à trouver sa résidence temporaire à Berlin, aidé des amis dans un refuge pour sans-abri et les commentaires négatifs concernant son statut de réfugié ont poussé Assali à commencer son initiative alimentaire.

Avec l'aide de son pasteur, Assali a commencé à tendre la main aux moins fortunés pour les aider de toutes les manières possibles. Son exploitation est passée à six personnes, dont les efforts se poursuivent.

Quelle est la prochaine étape pour Assali ? Une maison à partir de laquelle il peut opérer afin de poursuivre ses efforts pour nourrir les sans-abri et espérer inspirer les autres à donner de leur temps et à aider les personnes dans le besoin.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


« Donner quelque chose en retour » : un réfugié syrien sauve son bien-être pour nourrir les sans-abri à Berlin

La plupart des samedis, Alex apporte de grandes casseroles de nourriture qu'il cuisine et &ldquose la table&rdquo pour les sans-abri de Berlin. Même s'il est au chômage, Alex achète de la nourriture avec l'argent qu'il reçoit du gouvernement en tant que réfugié. Le paiement ne s'élève qu'à un peu plus de 350 euros par mois, selon les estimations des médias. Près de la moitié de ce qu'il économise pour nourrir les autres.

Sa devise est &ldquoRendez quelque chose au peuple allemand.&rdquo

Le pays est devenu son foyer en 2014, après avoir fui la Syrie sans passeport en 2007 et avoir passé des années en Libye.

&ldquoNous voulons être une partie positive de la communauté allemande. Vouloir être une main (citoyens syriens et allemands) pour aider les autres et s'entraider, & rdquo un papier sur sa table lit. &ldquoNotre objectif est de redonner quelque chose aux personnes qui nous ont aidés,&rdquo ça dit.

C'EST ALEX ! Un grand bravo à lui ce matin, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst ! Seine Geschichte ist nicht.

Publié par Tabea Bü le samedi 21 novembre 2015

Son histoire n'aurait pas été racontée si elle n'avait pas été relayée par son ami Tabea Bu, qui l'a mis sur Facebook. En seulement trois jours, son message est devenu viral et a attiré l'attention des médias, recueillant des centaines de partages depuis dimanche.

&ldquoJe suis tellement fasciné par cet homme !&rdquo Tabea Bu a écrit après avoir rejoint Alex dans les rues de Berlin. &ldquoIl a vraiment perdu tout ce qu'il avait pour laisser sa famille en Syrie parce que les gens voulaient le tuer.&rdquo

Bu a déclaré aux médias allemands qu'elle avait rencontré Assali à Sharehaus Refugio, une organisation qui fournit une assistance aux personnes qui ont perdu leur maison ou ont été contraintes de fuir leur maison, a rapporté le magazine Stern.

&ldquoNous n'avons jamais imaginé tous les deux ce que ce petit post pouvait faire, mais nous sommes heureux d'avoir apporté un peu de lumière dans le monde !&rdquo Tebea a écrit en réponse au soutien écrasant que son article sur Alex a reçu.


Voir la vidéo: Guerre en SYRIE - Des dizaines de milliers denfants nés en exil sont désormais apatrides (Janvier 2022).