Autre

Le festival Soul Food arrive à Kansas City cet été


Ce festival national annuel sort dans les rues le 13 juillet

Prenez vos fourchettes, couteaux et chaussures de danse, Kansas City, car une célébration du Sud se prépare. Les Festival de la cuisine de l'âme célèbre sa 6e année de voyage à travers le pays, et le 13 juillet, il se rendra à E.H. Parc Jeune. Les vendeurs locaux proposeront une cuisine traditionnelle de soul food, tandis que les invités amèneront leurs amis et leurs familles pour profiter des performances de musiciens, dont Gladys Knight, pour l'un des événements sociaux les plus attendus de la ville.

La liste officielle des vendeurs n'est pas encore publiée, mais une variété de vendeurs d'aliments locaux fourniront des échantillons de cuisine traditionnelle du sud, avec des viandes comme des côtes levées, des curseurs et du poisson frit, et d'autres plats classiques comme des macaronis au fromage, du chou vert et du pain de maïs. Cependant, même si manger ces délicieuses bouchées pourrait être l'attraction principale, il y aura toujours beaucoup plus à faire. Un marché sera mis en place pour que les invités puissent acheter des articles tels que des CD, des chemises et d'autres articles souvenirs, et il y aura un photomaton interactif pour commémorer la soirée amusante. Pour couronner la soirée, légendes de la musique comme Gladys Knight, Silk et Urban Mystic se produiront pendant que les invités danseront toute la nuit. Ne manquez pas un battement ou une bouchée : achetez vos billets dès aujourd'hui !


Kim Pritekel

Kansas Roberts essuya son avant-bras sur son front, grimaçant devant l'humidité qui s'accumulait. Passant une main dans les cheveux blonds et courts, la jeune fille de 17 ans a continué à pousser la tondeuse à travers l'herbe épaisse et luxuriante de la pelouse de sa mère. L'adolescent détestait le travail dans la cour. Elle détestait beaucoup de travail, pour être honnête. Hélas, le jardinage était devenu son lot dans la vie depuis la fermeture de son emploi rémunéré il y a une semaine. Sa mère se concentrait sur toute la "responsabilité" pour une raison quelconque.

« Kansas ? » a appelé Marina Fawkes, la mère du Kansas. La blonde n'arrêtait pas de tondre, son iPod en place, la tête blonde s'inclinant vers Pat Benatar. Elle descendit du porche, ses chaussures en toile laissant des traces de pas dans les rangées récemment tondues. La petite femme a esquivé le bras agité de sa fille alors que la fille entrait dans la musique.

Kansas a presque sauté hors de sa peau alors qu'on lui tapait sur l'épaule. Elle se retourna, tirant un côté de ses écouteurs de ses oreilles. "Quoi?" demanda la jeune fille, irritée d'être dérangée, ainsi que de l'embarras de sa surprise.

"Vous avez un appel. Ton père est au téléphone."

"Alors?" Kansas haussa les épaules, sur le point de remettre ses écouteurs, mais fut arrêté par une main sur son bras.

"Chérie, parle-lui. C'est la quatrième fois qu'il vous appelle ce week-end."

La blonde soupira lourdement, coupant le moteur de la tondeuse. "Très bien." Elle a pris son temps pour se rendre à la maison, n'attendant pas l'appel avec impatience. Brad Roberts avait divorcé de Marina et quitté sa famille l'année précédente. Il y avait eu des problèmes dans le mariage pendant des années, mais il avait été caché à l'enfant unique des Robert. Le Kansas avait été proche de son père, mais quand elle avait découvert qu'il avait trompé sa mère et les avait quittés pour une autre femme, elle n'avait rien voulu avoir à faire avec lui.

Le téléphone gisait sur le comptoir où Marina l'avait laissé. La blonde le ramassa, prenant immédiatement un air d'ennui. "Bonjour ?"

"Hé, gamin. Je commençais à me demander si vous m'évitiez", a déclaré Brad Roberts, légèrement blessé dans la voix.

"Regardez, je tonds la pelouse, alors est-ce que ça peut attendre ?"

"Oh. D'accord." Brad s'arrêta un instant. "Kansas?"

"Ouais?" La blonde jouait avec un stylo à côté du bloc-notes que sa mère gardait toujours près du téléphone pour les messages. Son ventre faisait des tongs, ses émotions en ébullition. Il lui manquait désespérément, mais ne le ferait jamais, pourrait ne l'admets jamais. Elle a estimé que ce serait une trahison envers sa mère.

"Je veux vraiment te voir. S'il te plaît, dîne avec moi ?"

"Je vais y réfléchir", a déclaré Kansas, sans engagement. "Regarde, je dois y aller."

"Ouais." Sans un autre mot, l'adolescente a raccroché le téléphone, ses yeux verts piquant d'émotion non divulguée. Elle fourra ses écouteurs dans ses oreilles et augmenta le volume de son iPod. " J'en suis sûre ", marmonna-t-elle en passant la porte d'entrée. Alors qu'elle se dirigeait vers la tondeuse, elle a vu sa mère se tenir près de la clôture grillagée, parlant à un homme qui semblait avoir la trentaine. Il se tenait dans la cour qui appartenait à Paul Panzer, qui avait déménagé l'automne dernier. Elle a vu sa mère se retourner, indiquant avec sa main que le Kansas devrait les rejoindre, mais l'adolescent l'a ignorée, prétendant qu'elle n'avait pas vu le mouvement. Au bout d'un moment, Marina se retourna vers l'homme, poursuivant leur conversation.

Marina était assise en face de sa fille, la regardant jouer avec son dîner, l'empilant la plupart du temps à un bout ou à l'autre de son assiette. " Tu n'aimes plus le poulet ? " demanda-t-elle, l'amusement dans la voix. L'adolescent haussa les épaules. "Comment ça s'est passé avec ton père au téléphone aujourd'hui ? Vous n'en avez pas dit grand-chose."

"Pas grand chose à dire. Il veut faire le dîner ou quelque chose comme ça."

"Je lui ai dit peut-être. Mais, " la blonde haussa à nouveau les épaules, " Je doute que j'y aille. "

"Parce que c'est un con-. . . Pardon. C'est un con."

Marina cachait son sourire derrière son verre de thé glacé. Ce qu'elle s'apprêtait à dire à son enfant était difficile, car elle voulait être d'accord avec la fille, et lui dire que, oui, son père est un con de l'ordre le plus bas. Au lieu de cela, elle a essayé de faire la bonne chose. "Kansas, c'est ton père. Tu ne devrais pas lui tourner le dos à cause de ce qui s'est passé entre nous.

Les yeux verts regardèrent Marina. " Tu n'es pas le seul qu'il a quitté. " La chaise de Kansas grinça sur le sol carrelé alors qu'elle reculait de la table. « J'ai terminé ». Elle a mis ses restes de dîner à la poubelle et a mis son plat dans le lave-vaisselle. Marina a regardé avec des yeux tristes son unique enfant pousser la porte d'entrée de la petite maison qu'elle a pu acheter après le divorce. La déclaration de sa fille était profonde et Marina était dégoûtée d'avoir toujours vu la trahison de Brad uniquement contre elle. Cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. Elle soupira, posant sa joue contre son poing fermé.

Le Kansas prit une profonde inspiration, respirant l'air chaud de la nuit d'été. Le quartier était en effervescence avec des enfants profitant de leur dernier mois de liberté avant de retourner à l'école pour une autre année. Kansas serait une personne âgée cette année à venir, et elle était contente. Elle était fatiguée de l'école, fatiguée des idiots qui la peuplaient, et fatiguée de vivre à la maison. Elle avait hâte de commencer l'université à l'automne. Certes, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait faire du reste de sa vie, même si elle savait que cela aurait quelque chose à voir avec l'art, mais elle savait qu'elle avait le temps de comprendre cela.

Elle s'assit sur le porche, jetant un coup d'œil à la place des Panzers quand elle aperçut une petite lueur du coin de l'œil. Le gars à qui sa mère avait parlé plus tôt était assis sur le porche, une cigarette entre ses doigts. Il lui sourit, levant la main pour la saluer.

"Hé", a déclaré Kansas. "Vous emménagez là-bas ?"

L'homme hocha la tête. "Oui. Juste hier. C'est agréable de pouvoir rester assis quelques minutes, tu sais ?"

"Oui. Bouger, c'est nul", a convenu la blonde, ayant dû le faire elle-même trop souvent étant enfant.

"Ta mère est une gentille dame. Bon à savoir que nous avons de bons voisins."

"Oui. Le vieil homme qui vivait là avant était effrayant. »

L'homme gloussa en tirant une bouffée de sa cigarette. "Eh bien, nous ne sommes pas effrayants." Il leva la fumée, ressentant apparemment le besoin d'expliquer. "Ma femme ne me laisse pas fumer dans la maison, alors. . . "

Kansas hocha la tête. "Oui. La maison sent mauvais avec ce truc. » Elle s'en souvenait trop bien avec son père.

L'homme hocha la tête, écrasant la cigarette sur la balustrade du porche, puis la jetant dans une canette de café assise à côté de lui. Il se leva, essuyant le dos de son short. "À bientôt."

"Plus tard." Le Kansas revint à la nuit, écoutant un chien aboyer quelques rues plus loin. Elle soupira, passant une main dans ses cheveux. La vie était nulle.

Kansas a allumé la lumière de sa chambre, faisant passer son débardeur par-dessus sa tête alors qu'elle se dirigeait vers sa télévision, appuyant sur le bouton d'alimentation et jetant la chemise dans la pile de linge. Elle se dirigea vers sa fenêtre, sur le point de fermer les stores quand elle remarqua une lumière allumée dans la fenêtre d'en face. Cette pièce n'avait jamais été utilisée, la fenêtre était littéralement barricadée lorsque Panzer y habitait. Elle leva la main et abaissa un peu ses stores pour mieux voir.

On aurait dit que la pièce était aménagée en bureau - un bureau, qui semblait être placé contre le mur juste sous la fenêtre, avec un ordinateur dessus et une chaise de bureau. Plus loin dans la pièce, Kansas distinguait à peine une bibliothèque, même si elle semblait vide. Puis, soudain, une femme est apparue, s'asseyant sur la chaise de bureau. Elle avait les cheveux noirs, qui étaient tirés en queue de cheval, ses épaules et ses bras bronzés visibles depuis le débardeur blanc qu'elle portait. Le Kansas ne pouvait pas voir son visage alors que la femme était détournée, penchée. On aurait dit qu'elle déchargeait une boîte, alors qu'elle s'asseyait, elle posait une pile de papiers et de dossiers sur le bureau.

Le Kansas était sur le point de remettre les stores en place et de les fermer quand la femme leva les yeux. L'adolescente fut momentanément abasourdie par ce qu'elle vit – même à cette distance, le Kansas pouvait voir le bleu saisissant des yeux de la femme et la structure étonnante de ses traits. Elle était hypnotisée. La femme sourit et lui fit un petit signe de la main. Se sentant stupide et réalisant qu'elle ne portait qu'un soutien-gorge et un short, Kansas a rapidement fermé les stores.

Nina Bruckner n'a pu voir la fille d'en face que pendant environ trois virgule deux secondes, mais a été amusée par ce qu'elle a vu. Son mari, Dan, lui avait dit qu'une adolescente habitait à côté et qu'il lui avait parlé brièvement en fumant sa cigarette. La brune était un peu inquiète à ce sujet et espérait que cela ne signifierait pas des fêtes ou de la musique forte. Elle et Dan avaient emménagé dans le quartier pour un nouveau départ, espérant que les choses iraient mieux ici. De plus, Dan ne ferait plus de camionnage longue distance après le premier de l'année, donc dans six mois, il serait plus à la maison.

En vérité, Nina ne savait pas si c'était bon ou mauvais. Au cours des cinq années de mariage, elle avait dû apprendre à n'avoir de mari que 133 jours par an. Les deux premières années, cela avait été vraiment difficile, car elle avait été sur lui tout le temps pour faire baisser sa charge, sachant qu'il ne pouvait pas. Puis, après un certain temps, elle s'était tellement habituée à avoir sa propre vie, sans lui, cela avait presque été plus difficile quand il était à la maison pendant de longues périodes. Elle a dû s'habituer à avoir à nouveau quelqu'un d'autre dans la maison.

Puis il y avait eu Kari. Elle et Nina avaient travaillé ensemble au bureau du procureur à Cincinnati et étaient rapidement devenues amies. À ce moment-là, la brune et Dan étaient devenus si éloignés l'un de l'autre que même lorsqu'il était à la maison, Nina voulait passer son temps avec son bon ami, pas son mari. Les choses étaient sur le point de divorcer à ce moment-là, alors Nina et Dan ont décidé qu'ils avaient peut-être besoin d'un nouvel environnement, d'un nouveau départ. C'est alors qu'ils ont acheté la maison de Walnut Street. Nina avait obtenu un bon travail avec les cours d'appel avec le bureau du procureur, et Dan avait promis à sa compagnie de camionnage qu'il leur donnerait le reste de l'année, puis il était parti.

Un nouveau départ. C'est ce dont ils avaient besoin.

Les souvenirs de Nina ont été interrompus par le contact de Dan sur son épaule. Elle leva les yeux vers lui, souriant lorsqu'elle remarqua que son cowlick agissait à nouveau. Elle leva la main, la remettant en place. Il sourit, ressemblant en tous points au petit garçon qu'il était autrefois.

« Vous avez tous emballé ? », a-t-elle demandé. Son mari hocha la tête.

"Désolé, je ne peux pas aider plus avec la maison. C'est nul, je dois partir si tôt."


"C'est bon, Dan. Je comprends. » Nina ferma les yeux alors qu'il se penchait, déposant un baiser prolongé sur ses lèvres.

" Testons les nouveaux voisins ce soir ", murmura-t-il, une main se baissant pour prendre l'un de ses seins en coupe. Elle voulait lui dire qu'elle était trop fatiguée, mais savait qu'essayer d'arranger les choses signifiait parfois céder.

Nina hocha la tête, se levant. Dan la relâcha et sortit de la pièce. La brune jeta un coup d'œil par la fenêtre, voyant les stores fermés en face avant d'éteindre la lampe de bureau.

Le Kansas était collé à la télévision, regardant l'émission de Tyra Banks, et le gars là-bas qui avait été une fille, mais qui ressemblait maintenant à un gars remarquablement mignon nommé Josh, qui a écrit une chanson en tant que fille, l'a enregistrée, puis a refait le même chanson qu'un gars, mettant les deux morceaux ensemble. Elle était si fascinée que l'adolescent manqua presque le son de la sonnette.

Elle posa son bol de Cocoa Puffs, s'essuya la bouche avec le dos de sa main et se dirigea vers la porte d'entrée. Debout sur son porche se trouvait la femme qu'elle avait vue deux nuits auparavant, mais cette fois de très près et personnelle. Elle était vêtue d'un tailleur jupe bleu marine, les cheveux tombant autour de ses épaules, des lunettes de soleil perchées au sommet de sa tête.

Encore une fois, le Kansas a été frappé par la beauté pure de la femme. Elle sortit de sa rêverie et ouvrit la porte moustiquaire. "Puis-je vous aider ?"

"Oui. Je suis Nina Bruckner, j'habite à côté. J'aimerais peut-être vous offrir un emploi. » Le Kansas était intrigué et confus. La brune a dû le voir sur son visage, alors qu'elle souriait. "Désolé. Un peu soudain, je sais. Nous n'avons même pas été correctement présentés. Comme je l'ai dit, je suis Nina Bruckner. Et tu es. . . ?"

"Oh! D'accord. » Kansas sourit, se sentant soudainement très mal à l'aise avec la femme plus âgée. Elle a essayé d'évaluer son âge, pensant qu'elle avait peut-être la fin de la vingtaine. "Je suis du Kansas. Roberts."

"Ravi de vous rencontrer, Kansas. Avez-vous une minute ?"

"Euh, bien sûr. J'imagine. Quel genre de travail ?"

"Le travail de jardin redouté. Dan, mon mari, a mentionné qu'il t'avait vu tondre ta pelouse l'autre jour. Je ne sais pas si tu as déjà un job d'été, ou quoi que ce soit, mais si tu veux gagner quelques dollars de plus. . . "

"Super!" Le sourire de Nina était aveuglant, le Kansas l'a totalement aspiré. Elle aurait consenti à n'importe quoi pour revoir ce sourire. La femme la plus grande attira son pouce vers sa place, levant un sourcil sombre et arqué en question. Kansas hocha la tête, tirant sa porte d'entrée derrière elle. Elle suivit Nina à travers leurs cours, essayant d'empêcher ses yeux de se poser en permanence sur le derrière incroyablement galbé de la brune. "En gros, ce que nous avons besoin que vous fassiez, c'est tondre la pelouse, ainsi que..." Nina s'interrompit en se tournant pour regarder l'adolescente. Le Kansas, qui était toujours enraciné dans le cul de la brune, faillit lui tomber dessus. Les yeux verts se levèrent pour regarder dans le bleu perplexe. Kansas se sentait comme un âne, mais a fait de son mieux pour garder son visage de poker en place. "Savez-vous quelque chose sur le soin des fleurs ?"

« Soins des fleurs ? » répéta Kansas. "Si vous les arrosez, ils pousseront ?"

Nina gloussa. "Quelque chose comme ça." Elle s'est retournée et a continué leur excursion dans le jardin de Nina et le hangar en bois là-bas. Elle ouvrit la porte, l'odeur d'essence et d'herbe coupée les saluant immédiatement. "Eh bien, comme je le disais, nous aurons besoin de tondre l'avant et l'arrière. Je pense que Dan essaie de régler les arroseurs sur la bonne minuterie, donc l'arrosage ne sera pas un problème. » Nina entra dans le hangar, Kansas le suivant, regardant autour de l'espace sombre et chaud. Elle se tourna vers la femme, réalisant à quel point ils étaient proches. Se sentant mal à l'aise, elle glissa ses mains dans les poches arrière de son short et recula poliment.

"À quelle fréquence voulez-vous qu'il soit tondu ?"

"Je pensais une fois par semaine. Vous pouvez décider quel jour vous convient le mieux. » Nina regarda autour d'elle, notant les gants de jardinage qui reposaient sur une étagère en métal. "Qu'en est-il de l'arrachage des mauvaises herbes ? Seriez-vous intéressé à le faire également ? »

"Nous vous paierons, bien sûr. Selon vous, qu'est-ce qui est juste ? »

Kansas haussa les épaules, n'ayant absolument aucune idée de combien demander, et ne voulant pas paraître avide. "Vingt par semaine ?"

La brune secoua la tête. "Non. Pas assez bon. Nous gagnerons trente-cinq dollars pour la tonte, et dix dollars par jour pour tout travail supplémentaire, quel qu'il soit. Comment ça ?"

Kansas cligna des yeux en direction de sa voisine, puis hocha la tête devant l'expression d'expectative sur le visage de Nina.

"Super." Nina sourit, repoussant presque le Kansas de ses pieds avec son éclat. "Je dois me rendre au travail, afin que vous puissiez décider quand cela vous convient le mieux. Servez-vous simplement des outils dont vous avez besoin ici, d'accord ?"

"D'accord." Le Kansas avait l'impression d'être au milieu d'un tourbillon, le parfum de Nina laissé dans le sillage alors que la brune se précipitait hors du hangar. Le Kansas sortit de sa stupeur et sortit dans l'air frais du matin. Une fois de plus, elle faillit croiser son voisin.

"Je tiens vraiment à vous remercier d'avoir fait cela pour nous, Kansas. C'est une grande aide. Dan est tellement parti, et je ne suis pas à la maison même quand je suis à la maison, tu sais ? Alors, merci. » Ce sourire encore. Kansas sourit bêtement.

"Super. Eh bien, bonne journée."

Le Kansas est resté debout dans le jardin d'un parfait inconnu, regardant ledit parfait inconnu se précipiter dans son allée et monter dans sa voiture. "Quelle femme", souffla la blonde, puis se souvint qu'elle avait un bol de Cocoa Puffs qui l'attendait.

Kansas a remué ses fesses et a hoché la tête alors qu'elle se mêlait à Guns 'N Roses, terminant la coupe autour de la cour des Bruckner. Elle y avait passé toute la matinée et l'après-midi, s'autorisant juste à profiter de la journée, et curieuse de ce que dirait sa nouvelle et charmante voisine. De plus, l'argent serait bien. Elle avait même manqué le Dr Phil pour embellir la cour.

Le soleil était haut et le Kansas devait faire une pause. Elle termina la coupe et retira les écouteurs, les passant autour de son cou. Elle était prête à entrer et à déjeuner quand une grosse plate-forme s'est arrêtée devant la maison de Dan et Nina. Dan sauta à terre, poussant une paire de lunettes de soleil pour qu'elle repose sur son front.

"Hé. Quoi de neuf ? », a-t-il demandé au Kansas, qui sortait de son jardin.

"Je viens de finir.Nina m'a emmené dans la remise ce matin pour me montrer tous tes jouets de jardinage. Belle tondeuse."

"Merci." Dan sourit, mais il la regardait comme s'il n'était pas sûr de la croire. Nina ne le lui a-t-elle pas dit ? Le Kansas savait qu'elle n'avait rien fait de mal, alors s'est promené dans la cour, sautant la clôture et se dirigeant vers sa maison, revécu pour obtenir un sursis du soleil brûlant pendant un moment.

La journée s'est déroulée sans incident. Le Kansas se sentait bien d'avoir fait une bonne journée de travail et était heureux de ce qu'elle avait fait pour les Bruckner. Elle en a parlé à sa mère quand elle est rentrée à la maison aussi. Dans l'ensemble, ça avait été une bonne journée. Certainement un productif.

Vers sept heures ce soir-là, la sonnette retentit. Marina y répondit, surprise de voir la beauté sculpturale debout sur son porche, demandant à parler avec sa fille. Kansas dévala les escaliers, presque à bout de souffle quand elle arriva à la porte pour voir qui était son visiteur. Nina sourit en voyant l'adolescente.

"Bonjour, Kansas. Je voulais vous dire personnellement quel travail merveilleux vous avez fait sur le chantier aujourd'hui. Il a l'air magnifique."

Le Kansas rayonna. "Merci. Ce n'était rien."

Nina gloussa. "C'est peut-être le cas, mais vous avez quand même très bien réussi. Merci."

Marina a regardé l'interaction, un sourire sur son visage. C'était agréable de voir le Kansas prendre quelque chose de sérieux.

"Je voulais aussi te donner ceci." Nina tendit à l'adolescent des billets pliés. Vous avez beaucoup travaillé aujourd'hui. Vous avez mérité une récompense."

Le Kansas a pris l'argent, choqué de voir 75 $. Ses yeux sont devenus énormes. "C'est trop."

"Je ne pense pas. Travaillez dur, gagnez dur. » Nina sourit à la fille, puis à Mariana, puis descendit du porche et disparut dans l'obscurité de la nuit d'été.

Marina ferma la porte derrière elle, se tournant vers sa fille. "Mon dieu ! Cette femme est la plus belle femme que j'aie jamais vue qui n'était pas à la télé."

Kansas hocha la tête bêtement. "Ouais." Elle se retourna et courut dans les escaliers jusqu'à sa chambre. Marina la regarda partir en se mordillant la lèvre inférieure. Elle soupçonnait les préférences sexuelles de sa fille depuis que le Kansas avait 11 ans, faisant des commentaires étranges sur les femmes qu'elle voyait à la télévision. Le Kansas avait également eu du mal à se faire des amis avec des filles de son âge, au lieu de traîner toujours avec les garçons, bien que Marina puisse dire que ce n'était pas des relations amoureuses qu'elle avait avec eux. Ils l'ont traitée comme l'un des gars, surtout après que le Kansas ait battu James Maynard pour s'en prendre à l'un de leurs camarades de classe. En voyant sa réaction envers Nina et la façon dont l'attitude normalement nonchalante, "Je m'en fous", a réagi à la brune, Marina savait qu'il y avait un peu de béguin pour le moment. Bien qu'un peu dérangeante, elle ne pouvait pas dire qu'elle blâmait entièrement sa fille. Nina Bruckner était magnifique.

Kansas Dive a bombardé son lit, atterrissant sur le ventre et recomptant l'argent qu'on lui avait donné. Elle était choquée que Nina ait été si généreuse. Peut-être que son coup de soleil en valait la peine, après tout.

Trois nuits plus tard, Kansas était dans sa chambre, travaillant sur un croquis de son chat, Tuna Fish, qui s'asseyait très patiemment, se nettoyant tout le temps. Le Kansas savait mieux - Tuna resterait sur place tant que l'artiste ne la déplacerait pas, alors la blonde était en mouvement, obtenant cet angle et cet angle de son siamois.

« Celui-ci est un doozy, Tuna », marmonna-t-elle autour du crayon tenu entre ses dents. "Kitty hall of fame, c'est sûr." Elle venait de s'installer au bout de son lit, accroupie sur le sol, quand du coin de l'œil elle a remarqué une lumière. Jetant un coup d'œil vers sa fenêtre, Kansas vit que la lumière du bureau avait été allumée dans la maison de son voisin. "Regardez, chat thon. Quelqu'un va travailler."

La seule réponse de Tuna Fish fut de sluper entre ses orteils écartés.

Kansas a étendu quelques rangées de stores avec ses doigts pour regarder entre eux. Effectivement, Nina est apparue, vêtue d'un autre débardeur et arborant un swoosh Nike sur la hanche. Alors qu'elle s'asseyait au bureau, un élastique dans la bouche, la brune rassembla ses cheveux pour former une queue de cheval, puis les attacha en arrière. Sur le point de serrer la queue, Nina leva les yeux, sentant apparemment qu'elle était surveillée. Elle a vu le Kansas la regarder et lui a fait un sourire et un signe de la main. L'adolescente lui fit un signe de la main, sentant son estomac se retourner.

Maintenant qu'elle avait été vue, il n'y avait aucun moyen pour elle de rester et de regarder, alors Kansas a fermé ses stores et est retourné à ses croquis.

Nina a regardé jusqu'à ce que les stores soient complètement fermés sur la fenêtre du Kansas. Au moins cette fois, la fille ne se tenait pas là dans son soutien-gorge. La brune sourit au souvenir. Elle avait parlé à la fille une poignée de fois, mais principalement à propos de la cour, le Kansas étant toujours impatient de savoir ce qu'elle pouvait faire de plus.

La brune se rassit sur sa chaise de bureau, les mains derrière la tête. Elle regardait dans la nuit, observant une étoile filante voguer dans le ciel nocturne. Fais un vœu, Nina- Je souhaite que ma vie commence à avoir un sens. Nina a soufflé un baiser dans la nuit au-delà de son monde, puis s'est remise à son travail. Elle avait la cour tôt le lendemain matin.

Le Kansas avait pris sur lui de s'assurer que les Bruckner avaient la plus belle cour du quartier. Ouais, l'argent était sympa, mais plus encore, elle voulait la récompense de voir les sourires de Nina à un travail bien fait.

C'était un samedi après-midi, et l'adolescent travaillait consciencieusement depuis ce matin, élaguant et arrosant soigneusement les parterres de fleurs que Nina avait plantés. La pelouse a été tondue à la perfection, taillée à un cheveu près. La maison était calme et le Kansas s'est dit que personne n'était à la maison. Elle a été choquée de voir la porte arrière s'ouvrir et Nina sortir vers le porche arrière vers midi.

"Hé," cria la blonde de l'endroit où elle rangeait du matériel de jardinage dans le hangar.

"Hé, toi-même. Vous avez été une petite abeille occupée ici. Je ne voulais pas te déranger. De plus, " a souri la brune, " je ne voulais pas interrompre votre audition pour " American Bandstand " de Dick Clark. "

Kansas rougit, se souvenant de ses mouvements dans la cour pendant qu'elle travaillait. "Oh, euh, ouais", marmonna-t-elle, enfouissant ses mains dans les poches arrière de son short. Nina éclata de rire.

"Je dois dire que je ne pense pas avoir jamais vu quelqu'un d'aussi attaché à sa musique." Nina tapota le petit lecteur de musique attaché au bras de Kansas.

"Oh, eh bien, ouais", sourit la blonde en la regardant. " C'est un peu pire pour l'usure, j'en ai peur. Je vais devoir en acheter un nouveau bientôt, je pense. Celui-ci n'arrête pas de sauter. " Elle sourit à la femme plus âgée. "Vu beaucoup de kilomètres."

" Sans aucun doute ", acquiesça Nina. "Vous voulez venir boire un verre de limonade fraîche ? Vous en avez sans doute besoin. » La femme plus âgée leva les yeux vers le ciel bleu parfait. "Il fait chaud ici."

Kansas a ressenti un moment d'hésitation dans les nerfs, puis s'en est remis. Elle hocha la tête, suivant joyeusement la brune dans la maison. Elle était curieuse de voir ce qu'ils avaient fait à l'endroit, n'ayant vu l'intérieur qu'une seule fois auparavant, et cela s'était passé il y a des années quand elle était là pour collecter de l'argent pour les cookies Girl Scout. Ensuite, la maison avait été sombre et tout simplement effrayante. Maintenant, c'était ouvert et aéré, décoré avec goût et un peu d'aventure avec des couleurs vives et un style contemporain. Dans l'ensemble, le Kansas a aimé ça.

"Asseyez-vous," dit Nina, conduisant la blonde dans la cuisine, où il y avait une petite table ronde en chrome et verre. L'adolescent fit ce qu'on lui avait demandé, regardant autour de la cuisine très moderne – toute noire et chromée.

"Vous avez fait un excellent travail avec cet endroit. Cela a-t-il demandé beaucoup de travail ? »

"Ouais, en fait." Nina se déplaça dans l'espace, remplissant deux verres de glaçons et de limonade rose. Elle brandit un sac d'Oreos en question. Au signe d'approbation du Kansas, elle apporta le paquet et les boissons à table et s'assit. "Mais, ça en valait la peine, je pense. Les anciens propriétaires venaient vraiment de laisser partir l'endroit. Je veux dire, ce quartier a environ, quoi, une quarantaine d'années ? »

Kansas hocha la tête, même si elle n'en avait pas la moindre idée. Elle prit un Oreo à grignoter, appréciant simplement le son de la voix de Nina alors qu'elle parlait des rénovations qu'elle et Dan avaient encore prévues pour la maison de trois chambres.

« Alors, êtes-vous en vacances d'été à l'université ou au lycée ? » demanda longuement Nina en sirotant sa limonade.

"Lycée. Je suis senior cette année. Enfin."

"Je me souviens de ma dernière année de lycée. J'avais hâte de sortir et d'aller à l'université. » Nina écarta son biscuit, la langue lapant le centre épais et blanc. Kansas observait avec une attention particulière.

« Que faites-vous ? » a-t-elle demandé, se secouant pour sortir de ses pensées plutôt coquines.

"Je suis avocat. Je travaille pour le bureau du procureur - division d'appel.

"Ce sont des appels, n'est-ce pas?", A demandé le Kansas. Nina hocha la tête. "Est-ce que l'école de droit est difficile?" Encore une fois, Nina hocha la tête.

"Oui. Je connaissais des gens à qui il a fallu six fois pour passer le barreau.»

"Est-ce que c'est bon?" Le Kansas tendit la main vers un autre cookie, maudissant silencieusement Nina, car les Oreos étaient sa faiblesse dans la malbouffe.

"Ce n'est pas mal. J'étais juste content que ce soit fini. La période la plus stressante de ma vie d'adulte."

Le Kansas a décidé de partir pour une petite partie de pêche. "Depuis combien de temps êtes-vous avocat ?"

« Est-ce que vous l'aimez ? » Kansas sirota sa limonade en faisant mentalement le calcul. Elle a 26 ans ? Peut-être 27 ?

"Je le fais. Je ne suis pas sûr que ce soit ce que je veux faire pour le reste de ma vie, cependant. » Nina s'essuya la bouche avec une serviette sur la table, la mettant en boule et la mettant de côté. "Cela va sembler étrange, et je ne l'ai jamais admis à haute voix auparavant, mais ce n'est pas vraiment ce que je pensais que ce serait. C'est- je ne sais pas. Encore plus vicieux, en quelque sorte. » Elle leva la main pour prévenir tout ce que le Kansas pourrait avoir à dire. "Je sais, je sais, c'est du travail en droit, plaisante l'avocat, je sais tout. Mais je pense que ce qui me dérange, c'est que je suis entré dans cette profession vraiment pour aider les gens, et je le fais. À un degré. Mais je pense que les conneries et la politique nous ont empêchés de faire notre travail. Je n'aime pas ça."

"Je suis désolé. Cela doit être frustrant. C'est un peu comme ma classe d'art l'année dernière, que j'ai prise au collège. J'étais là pour travailler, pour apprendre, tu sais ? Mais nous avons eu ce professeur, M. Ripley, qui a estimé qu'il était de son devoir de former un harem. » L'adolescente secoua la tête au souvenir. "C'était ridicule. J'ai fini par laisser tomber la classe à mi-chemin. »

« Est-ce que c'est l'enseignant qui a fini par être accusé de viol légal ? »

"Charmant." Nina leva les yeux au ciel. "Alors, vous vous intéressez à l'art ?"

"Oui." Le Kansas s'éclaira immédiatement à la question. "C'est tout ce à quoi je pense. À part, bien sûr, comment faire reverdir cette parcelle d'herbe près du hangar. »

Nina éclata de rire en pensant au patch, et à toutes les conversations qu'elle et Dan avaient eues à ce sujet, et si c'était des vers. "Eh bien, la cour est certainement une œuvre d'art, donc vous avez fait votre travail, je pense."

"Quel genre d'art faites-vous? Dessiner? Sculpter. . . ?"

"Oui. Je fais tout. Aimer. Mais je dessine surtout. Moins cher."

"Puis-je voir certains de vos travaux ? J'ai toujours admiré ceux qui sont enclins à l'art. Pour ma part, je ne le suis pas », a déclaré Nina, une main sur sa poitrine.

La blonde réfléchit un instant, rentrant sa lèvre inférieure pendant que les roues tournaient. Avec un murmure, je reviens tout de suite , elle se précipita vers la porte de derrière, et traversa les deux mètres jusqu'à sa propre maison.

Nina s'assit à table, surprise par le coup de foudre, grignotant un autre cookie. Elle aimait la fille. Elle était brillante, très mignonne et avait les plus beaux yeux verts que Nina ait jamais vus. Le Kansas était définitivement un voyage.

En moins de cinq minutes, on frappa à la porte de la cuisine.

"Entrez", cria Nina en regardant sa nouvelle amie se précipiter à l'intérieur, un énorme portefeuille sous le bras.


"Vous n'avez pas à regarder tout cela, certains sont de toute façon de la merde, mais c'est la première chose que j'ai trouvée." Kansas a posé le dossier surdimensionné sur la table, Nina déplaçant le paquet Oreo sur le côté. Kansas regarda avec un souffle retenu la belle brune commencer à parcourir les différents dessins sur différents supports. En général, cela ne la dérangeait pas que les gens regardent son travail, car elle savait qu'elle était bonne. Mais pour une raison quelconque, son cœur battait la chamade alors que Nina parcourait ses affaires. Elle observa attentivement le visage de Nina, cherchant tout signe d'agacement à l'idée de se voir présenter le travail, ou toute aversion pour ce qu'elle voyait. Elle n'a vu ni l'un ni l'autre. Les seules expressions qui se croisaient étaient la jouissance ou l'émerveillement, parfois même l'amusement. Comme actuellement.


Nina a sorti un croquis d'un gamin, le doigt à mi-hauteur de son nez. Elle tourna le croquis pour que Kansas le voie, le front levé en question. Le blond gloussa.

"J'étais au parc avec des amis un jour, et ce gamin était là, avec ses parents, ou autre chose. Je le regardais, et chaque fois que sa mère se détournait, il creusait pour tout ce qu'il valait. Cela m'a amusé, alors je l'ai capturé sur papier.

"Aussi dégoûtant que cela soit, le travail est exquis." Les yeux de saphir rencontrèrent le regard de Kansas. "Vous êtes très, très bon dans ce domaine."

"Merci", dit doucement Kansas, son cœur battant un peu plus fort, la fierté et la joie la traversant pour lui donner l'impression que sa poitrine allait exploser.

Nina a continué à parcourir les travaux, s'arrêtant sur quelques-uns pour les étudier de plus près. Certaines sur lesquelles elle posait des questions, d'autres sur lesquelles elle se contentait d'étudier puis de passer à autre chose. Elle montra un autre dessin. Celui-ci a fait s'arrêter le cœur du Kansas. Elle n'avait pas réalisé qu'elle avait gardé les dessins de sa dans le peloton.

"Est-elle une amie? Vous avez beaucoup de croquis d'elle ici. " Demanda Nina, le dessin de Kayla dans sa tenue de pom-pom girl se tenait en l'air.

Kansas secoua la tête, ses doigts jouant avec une serviette, la mutilant lentement. "Non. Juste quelqu'un à l'école."

Nina hocha la tête, regardant la blonde. Elle a été surprise par la réaction que la question simple et innocente a suscitée. "C'est une jolie fille. Comment s'appelle-t-elle ?"

"Eh bien, vous aimez certainement dessiner Kayla." Nina a mis de côté la dernière illustration de Kayla et a continué. Après avoir tout parcouru, Nina referma le dossier, souriant fièrement au Kansas. "Vous, cher Kansas, êtes un artiste talentueux."

"Merci." La blonde prit son portefeuille, le déposant sur une chaise inutilisée pour le retirer de son chemin. Elle se mordit la lèvre pendant un moment, décidant si elle voulait partager ce qu'elle avait en tête ces derniers mois. Avec la douceur acidulée de la limonade pour l'encourager, elle parla. "Tu veux connaître mon rêve ?"

"Bien sûr," dit Nina, posant son menton sur sa paume, accordant à la blonde toute son attention.

"J'aimerais vraiment travailler dans l'industrie du cinéma. Comme, travailler sur des plateaux de tournage, les peindre ou faire des modèles."

"Comme des modèles de monstres/effets spéciaux?", demanda la brune. Au hochement de tête du Kansas, Nina sourit. "Alors faites-le. D'après ce que j'ai vu ici aujourd'hui, vous avez un don de Dieu. Allez-y."

"Vraiment ? Je veux dire, ce n'est pas comme si Dayton, dans l'Ohio, était le centre du monde du cinéma, ou quoi que ce soit », a souligné Kansas, les sourcils froncés.

"Dieu merci, vous n'êtes pas coincé à Dayton, Ohio pour toujours", a déclaré Nina avec un clin d'œil. Kansas sourit. "Alors, pourquoi n'as-tu pas de travail?", A demandé Nina sur le ton de la conversation, en sirotant son verre et en essuyant l'anneau de sueur sur la table.

"Je l'ai fait. Je faisais des portraits à la fête foraine, mais quand ils ont fermé la foire plus tôt, après que ce gamin ait été tué pendant le trajet, j'étais sans emploi. À ce moment-là, je n'avais que deux mois avant l'école, alors ma mère ne voulait pas me laisser trouver un autre travail. » Elle croisa le regard de Nina. "Elle n'aime pas que je travaille pendant l'école", a-t-elle expliqué.

"Ah, je vois. C'était assez horrible, à propos de ce gamin. Je m'en souviens. » Nina étudia le Kansas pendant un long moment, mettant presque la blonde mal à l'aise. Enfin elle parla. "Que voulez-vous pour vous-même, Kansas ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ? »

La blonde souffla. "Garçon, je ne sais pas. C'est une grande question. Je veux faire de l'art, je le sais. Mais quoi, je ne sais pas. Quant à cinq ans, je veux être hors d'ici. Je veux avoir ma propre place quelque part, avec vue sur un lac ou quelque chose. J'aime la nature. Je veux pouvoir me réveiller au son des oiseaux et des grenouilles. » Elle baissa les yeux, se sentant soudain très stupide. Ce n'était pas cool pour quelqu'un de son âge de penser à la nature. Elle en avait assez entendu. "Tu sais," elle haussa les épaules, indifférente. "Peu importe." Le Kansas a été surpris quand elle a senti une touche chaleureuse sur sa main. Elle leva les yeux, rencontrant un sourire amusé.

"Kansas, chérie," dit doucement Nina, "tu n'as pas besoin de te tenir debout. Je ne suis pas un gamin de 16 ans qui va se moquer de toi pour tes rêves. Partagez-les avec moi. Je pense qu'ils sont fascinants."

Le Kansas se sentit fondre. Tout ce qu'elle pouvait faire était de hocher la tête, sa main brûlant là où le contact de Nina resta un moment de plus, puis il disparut.

Le Kansas volait sur un nuage cette nuit-là alors qu'elle était assise dans sa chambre. Elle a passé tout l'après-midi avec Nina à en apprendre beaucoup sur la brune : elle avait en fait 26 ans, était originaire du Maryland, a rencontré Dan pendant ses études de droit à Cincinnati, et ils se sont mariés deux ans plus tard. Nina était l'une des personnes les plus chaleureuses que l'adolescente ait jamais rencontrées, et elle ne pouvait tout simplement pas en avoir assez d'elle. Elle aimait entendre ce que Nina avait à dire, la façon dont son esprit fonctionnait. Elle était logique et intelligente, mais avait un côté merveilleusement fantaisiste. Le Kansas a pensé que c'était probablement le côté qui avait un problème avec la façon dont le système juridique fonctionnait.

Elle n'avait pas voulu quitter la maison Bruckner, mais savait que son accueil ne durerait qu'un certain temps. Nina était probablement juste gentille, ou peut-être voulait juste de la compagnie pendant un petit moment. Après tout, qu'est-ce qu'une magnifique jeune fille de 26 ans voudrait faire avec un enfant de 17 ans, qui n'a aucune expérience de la vie, ne peut pas vraiment se rapporter aux inquiétudes ou aux préoccupations de Nina dans sa profession. À certains égards, le Kansas se sentait très petit, même si elle devait admettre que Nina ne lui avait jamais fait ressentir cela. En fait, bien au contraire - Nina semblait s'accrocher à chaque mot et à chaque perspicacité que la blonde avait.

Kansas soupira de contentement alors qu'elle se dirigeait vers la fenêtre pour fermer ses stores pour la nuit, se demandant si elle verrait Nina dans son bureau ou non. Et qu'a-t-elle fait là-bas, de toute façon ? Travail? Était-elle aussi écrivaine ? Factures?

La blonde s'arrêta net lorsqu'elle arriva à la fenêtre.Nina était dans son bureau, d'accord, mais Dan aussi. On aurait dit qu'ils étaient dans une énorme dispute, le visage de Dan rouge, une veine au milieu de son front. Nina gesticulait sauvagement, même si elle tournait le dos au Kansas, elle ne pouvait donc pas voir son visage. Dan commença à parler, même s'il avait plutôt l'air de crier. Finalement, il sortit de la pièce en trombe. Un instant plus tard, le Kansas a entendu une porte claquer, puis le moteur d'une voiture s'est mis en marche. Elle regardait Nina, qui lui tournait toujours le dos. Il était évident que la brune pleurait, la tête penchée, enfouie dans ses mains, et les épaules tremblantes.

Marina regardait les informations du soir lorsque sa fille a dévalé les escaliers, appelant qu'elle serait de retour, puis elle était sortie. La blonde plus âgée n'a même pas eu un mot sur les bords.

Nina s'est mouchée pour la troisième fois, les larmes commençant à sécher, rendant son visage tendu et inconfortable. Cela avait été un mauvais – l'un des pires qu'ils aient eu depuis un moment. Elle n'avait aucune idée que lorsque Kari l'appellerait pour voir comment elle allait, cela provoquerait la Troisième Guerre mondiale. Oui, elle savait que Dan n'aimait pas Kari, ne l'avait jamais aimé. Mais bon Dieu, cela faisait presque un an que Nina ne lui avait pas parlé !

Mais ensuite, la brune pensa à son amitié avec Kari. Cela avait été presque obsessionnel des deux côtés. Cela n'avait pas semblé comme ça à l'époque. Nina n'avait pas alors pensé que Kari l'appelait à chaque pause au travail, ou qu'ils se réunissaient tous les jours, était étrange. Pas avant que cela ne devienne une bataille entre Kari et Dan. Ils essaieraient tous les deux d'être les premiers à appeler Nina, obligeant la brune à choisir. Ce qui avait été la rupture pour Nina, cependant, était la nuit où elle s'est rendu compte qu'elle avait menti à son mari, lui disant que sa mère avait appelé et était sur l'autre ligne, alors qu'en fait, c'était Kari. Dan l'avait surprise en train de mentir lorsqu'il était rentré à la maison le lendemain matin après un long-courrier, et le nom de la mère de Nina n'apparaissait pas sur la carte d'identité de l'appelant.

Cela avait été un moment de vérité dans leur mariage, et pour Nina. Elle s'était lentement retirée de l'amitié jusqu'à ce qu'elle s'effondre. Elle et Dan s'étaient éloignés, et Nina ne s'était plus autorisée à penser à son amie depuis lors. Jusqu'à ce qu'elle appelle ce soir.

L'avocat se laissa tomber sur le siège fermé des toilettes, soupirant lourdement. "Merde." Elle fut tirée de sa stupeur par le bruit de quelqu'un qui frappait.

Le Kansas attendait avec impatience qu'on réponde à ses coups. Finalement, une Nina aux yeux très gonflés ouvrit la porte.

"Kansas", dit la brune, surprise dans la voix.

« Est-ce que ça va ? » demanda la blonde. Maintenant qu'elle était confrontée à la femme, elle se sentait incertaine, comme si elle devrait peut-être s'occuper de ses propres affaires. Mais un regard dans les yeux torturés de Nina, et elle ne pouvait pas s'éloigner. "Je suis désolé d'intervenir, mais je l'ai vu."

"Oh," souffla Nina, l'air légèrement troublée. "Ce n'est rien, vraiment. Nous venons d'avoir une petite dispute."

Kansas étudia l'autre femme, sachant que cela avait été une bagarre, mais aussi sachant ce que cela faisait. "Nina", dit-elle, la voix douce. "Je viens de voir mes parents divorcer. Je sais que ce ne sont pas des relations faciles, je veux dire. Si tu veux parler. . . " À la surprise de Kansas, elle s'est soudainement retrouvée engloutie dans une étreinte, une Nina en pleurs dans ses bras. "Allez", murmura-t-elle, les déplaçant lentement dans la maison pour que tout le quartier ne voie pas à quel point la brune était contrariée.

Nina est retournée dans la maison, permettant à la blonde de fermer la porte d'entrée, mais a tenu bon. Elle caressa le dos et les cheveux de Nina, laissant la brune tout sortir. Finalement, les larmes de Nina ralentirent puis vacillèrent. Elle se dégagea de l'étreinte, embarrassée.

"Je suis désolée", renifla-t-elle. "Dieu, je me sens comme un tel âne."

"Ne le fais pas." Kansas a attrapé un Kleenex d'une table de bout à proximité et l'a tendu à la brune. "Tu vas bien ? Voulez-vous en parler ?"

Nina ne dit rien, les guidant plutôt vers le canapé. Ils s'assirent en silence alors qu'elle se rassemblait, Kansas assis à côté d'elle dans l'expectative. "Je suis désolé, Kansas. Tu n'aurais pas dû voir ça."

Nina hocha la tête. "Oui, tu l'as fait." Elle a soufflé une respiration purificatrice, s'est mouchée puis a regardé ses doigts alors qu'ils tenaient le Kleenex souillé. Elle ne pouvait pas regarder son amie. "Vous savez, je pensais vraiment que déménager ici, dans cette maison, rendrait les choses meilleures. C'était stupide, vraiment. Dernier effort, je suppose."

Kansas n'a rien dit, il a juste retiré doucement le Kleenex des doigts de Nina et lui en a tendu un propre. La brune sourit de gratitude avant de continuer.

"Dan travaille de longues heures, et il est souvent parti. Je travaille de longues heures et je pars souvent aussi. Ceci, jeune Kansas, ne fait pas un bon mariage. » Elle sourit faiblement à la blonde. "Ces choses doivent être nourries. Et quelque part en cours de route », elle s'arrêta, prenant une profonde inspiration. "Je suppose que je viens d'arrêter. Et lui aussi. » Nina se remit à pleurer.

Kansas laissa son instinct prendre le dessus, plaçant un bras autour des épaules de la femme plus âgée et tirant doucement jusqu'à ce qu'une tête brune repose contre son épaule. "Chut", roucoula Kansas. " Je sais."

Au bout d'un moment, Nina s'est calmée, mais est restée où elle était. "Je suis vraiment désolé, Kansas. Je ne devrais vraiment pas mettre tout ça sur toi. Traverser ça avec tes parents. . . Je suis désolé."

L'adolescente céda à un plaisir coupable et passa ses doigts dans les cheveux noirs et épais. "C'est bon. Tu avais juste l'air si bouleversé. Je devais m'assurer que tu allais bien."

Au bout d'un moment, Nina s'écarta. "Tu es une bonne personne, Kansas. Ne vous entachez pas de relations avant l'heure. Ils ne sont pas tous mauvais, pas tous comme ceux de ta mère et de ton père. . . ou la mienne. » Frappant la cuisse de la blonde, Nina se leva. "Je dois me coucher. J'ai eu la cour tôt le matin. » La brune a accompagné le Kansas jusqu'à la porte. Ils se tenaient au perron ouvert. "Pourquoi le nom Kansas ?"

L'adolescent haussa les épaules. "Je ne sais pas. Ma mère ne me le dira pas. Je pense que soit elle aimait le groupe, soit plus dégoûtant, j'ai été conçu là-bas."

Nina gloussa, puis attira l'adolescent pour un rapide câlin. "Merci encore. Bonne nuit."

Le week-end suivant, le Kansas s'est rendu dans la cour des Bruckner. Elle avait fauché trois jours auparavant, mais avait dû couper court pour se préparer à dîner avec son père. Elle revenait pour désherber et tailler. Les fleurs avaient également l'air d'avoir besoin d'un peu de TLC.

Alors que la blonde déverrouillait et ouvrait la porte du hangar, elle fut effrayée par une voix dans son oreille.

Elle sursauta, se retournant pour voir Nina debout derrière elle, un sourire collé sur son visage. Les mots d'avertissement du Kansas sont morts sur ses lèvres quand elle a vu ce que la brune portait : un haut de bikini rouge avec un sari enroulé autour de sa taille. Elle a pris le corps de la femme magnifique, avalant visiblement.

« Je pensais que vous aviez déjà tondu la pelouse ? » Dit Nina, retirant l'adolescente de son inspection.

"Je l'ai fait. Je n'ai pas eu le temps de finir avec l'arrosage et le désherbage", a expliqué la blonde en tirant son regard des seins de Nina avec un certain effort. La brune ne sembla pas s'en apercevoir, ou laissa tomber.

"Je vois. Eh bien, si ça ne te dérange pas, je vais me faire bronzer. Viens nous rejoindre si tu veux."

Kansas hocha la tête bêtement, son regard couvert de lunettes de soleil tombant à nouveau sur le décolleté de Nina. Ses doigts la démangeaient littéralement de toucher la chair crémeuse. Elle n'avait jamais touché une femme, jamais même embrassé une. Oh, mais elle voulait embrasser et toucher Nina !

Sans un autre mot, l'avocate s'est retournée et s'est dirigée vers le porche, la nouvelle cible visuelle de son cul du Kansas. L'adolescente se sortit de sa stupeur, sachant très bien qu'un de ces jours elle allait se faire prendre, puis se sentir comme un con. Elle aimait vraiment Nina et ne voulait pas que la femme plus âgée ait une mauvaise opinion d'elle.

Le soleil au-dessus était chaud, mais Kansas adorait le bronzage qu'elle prenait en travaillant dans le jardin de Nina. Elle jetait souvent un coup d'œil à sa voisine, qui gisait, apparemment inconsciente, sur une chaise longue. De temps en temps, le regard de la blonde rencontrait un sourire alors que Nina se poussait jusqu'à ses coudes, regardant la fille travailler, ou observant les oiseaux dans les nombreux arbres éparpillés dans la cour. Ils n'avaient pas parlé du combat dont le Kansas avait été témoin la semaine précédente, et en vérité, le Kansas n'avait pas beaucoup vu Dan non plus. Elle se demanda ce qu'il en était advenu.

« Kansas ? » appela Nina. La blonde jeta un coup d'œil par-dessus son épaule d'où elle était agenouillée et arrachait des mauvaises herbes. "Comment s'est passé votre dîner ? Celui avec ton père", expliqua-t-elle, voyant la confusion de la blonde.

"Oh. Euh, ça allait », a déclaré Kansas, se retournant vers son jardinage. Elle détestait parler de son père. Même avec Nina. Elle fut surprise par le contact sur son épaule. Jetant un coup d'œil à sa gauche, elle vit Nina agenouillée à côté et légèrement derrière elle.

"Viens t'asseoir avec moi un moment," dit doucement la brune. Kansas hocha la tête, essuyant ses mains sales sur son short, puis suivant Nina jusqu'au porche arrière. La brune s'allongea à nouveau sur sa chaise longue, mais Kansas se contenta de chevaucher la sienne, regardant la cour. "Tu sais, ce n'est pas juste que j'aie dû te montrer mon cœur et ma douleur, mais tu ne me rends pas la pareille, Kansas. Je nous considère comme des amis."

L'adolescent la regarda, puis hocha la tête. Faites demi-tour. . . . "C'était bien, je suppose. C'était la première fois que je le voyais depuis environ six mois. » Elle s'arrêta, puis des sourcils blonds foncés se dessinèrent. "Comment le saviez-vous ?"

"Ta mère me l'a dit. Je suis allé chez toi pour voir si tu voulais regarder un film. Elle m'a dit que tu étais sorti avec ton père."

"Ne sois pas comme ça, Kansas." Nina s'arrêta, regardant le profil de la fille. " Il t'a vraiment blessé, n'est-ce pas ?"

Le blond hocha la tête. "Je ne veux rien avoir à faire avec lui." Elle attrapa un morceau de tube en plastique lâche sur la chaise longue, son corps se raidissant à cause de la colère que son nom évoquait.

" Ne dis pas ça, ma chérie, " dit doucement Nina, compréhensive dans sa voix. Elle tendit la main et plaça une main chaude sur le genou de Kansas. "Il est le seul que vous ayez. Cette douleur passera, je vous assure."

Kansas la regarda. "Comment le savez-vous ?"

"Parce que mes propres parents se sont séparés quand j'avais 13 ans. Une fois que j'ai surmonté la colère, j'ai réalisé que mon père nous avait fait une faveur en partant. La relation de mes parents était si malsaine qu'elle aurait finalement été pire, bien plus dommageable s'il était resté. Est-ce que cela a du sens ? »

"Oui. Mais, bon sang. » Kansas se sentit en colère contre elle-même en sentant la piqûre familière des larmes. Elle les essuya, se pompant pour se sentir aussi forte qu'elle avait besoin de l'être. "Je ne me soucie plus de lui. Il a fait son lit."

"Kansas? Chérie, si tu t'en fichais, tu ne ressentirais rien. » Nina s'avança alors elle s'assit sur la chaise longue de la blonde, assise derrière elle. Elle massa doucement ses épaules. "Ce n'est pas grave. C'est ton père, et tu l'aimes, peu importe ce qui s'est passé. Il t'aime aussi. Vous ne le savez peut-être pas ou ne le croyez pas, mais il le sait."

À chaque mot, Nina brisait les défenses du Kansas, et l'adolescent la maudit silencieusement pour cela. Elle ne voulait pas pleurer, et bien sûr que l'enfer pas envie de pleurer devant Nina ! Elle secoua la tête, mais les larmes augmentèrent lorsqu'elle sentit une pression chaude contre le haut de son dos et réalisa que Nina y avait posé sa tête.

"C'est normal de pleurer, Kansas. Ce n'était pas de ta faute, chérie."

Le Kansas l'a perdu, des sanglots rugueux venant de sa gorge, la poitrine se soulevant. Elle fut tournée dans le cercle des bras de Nina et amenée contre la brune. Le Kansas pouvait sentir la chaleur de ses bras et de ses épaules nus. Nina lui caressa les cheveux, passant ses doigts dans les mèches courtes. Alors que le Kansas se calmait, Nina déposa un doux baiser sur son front.

"Tout ira bien, je te le promets." Elle adressa à l'adolescente un sourire gagnant. "Mon père et moi sommes très proches, maintenant. Vous vous en sortirez."

Kansas hocha la tête en signe de reconnaissance, reniflant. "Je suis désolé. Je me sens comme un crétin en ce moment." Elle s'essuya le visage avec sa manche. "Vous devez penser que je suis un bébé en ce moment. Ou pire, un enfant."

"Pas du tout. Je pense que tu es une belle jeune femme qui essaie d'être trop forte pour son propre bien." Elle sourit. "Tu n'as pas besoin d'être un gros cul dur avec moi." Elle fit un clin d'œil à un Kansas surpris. Merde! Sait-elle? "D'accord ?"

Finalement, Kansas hocha la tête, essuyant ses dernières larmes. Cela lui avait fait du bien de pleurer, quelque chose qu'elle ne s'était pas autorisée à faire depuis le jour où son père était parti. Elle étudia le visage de Nina, la regarda vraiment. Une idée m'est venue à l'esprit. "Voulez-vous que je vous dessine ?"

Nina cligna des yeux, ne s'attendant pas à cette demande.

« Pourquoi veux-tu me dessiner ? » demanda la brune, les sourcils tombant en question.

Kansas devint timide, mais sachant qu'elle devait répondre honnêtement. "Parce que tu es belle. Vous feriez un croquis parfait."

Ce fut au tour de Nina de devenir timide. Elle baissa les yeux, essayant de dissimuler un sourire nerveux. "Merci." Elle leva la tête, regardant dans le regard plein d'espoir du Kansas. "Sûr."

À l'intérieur de la maison de Nina, Kansas les a dirigés vers le salon, car il y avait la meilleure lumière. Elle ne savait même pas quoi faire faire à Nina, car elle n'avait jamais vraiment eu de modèle vivant comme celui-ci auparavant, cela ne faisait pas partie d'un cours d'art. Ouais, alors elle avait dessiné Kayla, mais la pom-pom girl rousse savait à peine qu'elle était surveillée, encore moins esquissée. La brune se tenait au milieu de son salon, toujours en bikini, le sari disparu. Elle avait l'air nerveuse et impatiente.

« Où me voulez-vous ? » demanda-t-elle longuement, après qu'ils se soient tous les deux tenus là incertains pendant deux minutes.

"Euh," Kansas regarda autour de lui. Où, en effet ? Elle pensait en quelque sorte que suggérer la chambre ne serait pas la chose la plus sage à faire. Au lieu de cela, elle a dit à la brune de s'asseoir sur le canapé. "Commençons simplement." Elle s'est perchée sur la table basse devant Nina, la regardant d'un air critique. Enfin, elle tendit la main, prenant le menton de la brune en coupe, inclinant légèrement la tête vers la gauche. Elle voulait que la lumière déclinante de l'après-midi attire parfaitement ses yeux. « là », dit-elle en regardant son ouvrage. "Parfait."

Nina a tenu sa position pendant que Kansas s'installait confortablement sur le fauteuil inclinable en face d'elle, tapotant plusieurs fois son crayon sur le bloc à croquis avant d'essuyer la page avec son poing et de commencer son travail. Elle se concentra principalement sur le visage de Nina, ne prenant pas la peine de positionner son corps, car elle ne voulait que capturer les magnifiques traits. Elle était encore une fois émerveillée par la beauté de Nina, et alors que ses yeux scrutaient la brune, elle laissa la pointe de son crayon caresser les lignes de son visage. Cela ne lui a pris peut-être qu'une quinzaine de minutes pour obtenir un bon croquis, mais elle s'est accordée quelques instants pour étudier Nina, la regarder vraiment et la prendre, en lui offrant un régal visuel, sans se faire prendre pour le regarder, parce qu'elle avait l'autorisation.

Sa culpabilité s'installant, Kansas sourit finalement, retournant le bloc-notes. "Tout est fait avec celui-là."

"Déjà?", demanda Nina en se penchant sur la table basse pour mieux voir le croquis. Elle le prit dans ses mains, regardant une image miroir parfaite d'elle-même en noir et blanc. "Mon dieu, Kansas. C'est incroyable."

"Merci", sourit l'adolescente, fière de partager une partie aussi privée et passionnée d'elle-même avec l'avocat.

"D'accord. Ce n'était pas trop douloureux. Et ensuite ?"

Quelle suite, en effet. Kansas l'étudia un instant, mâchant sa lèvre inférieure. Elle n'était pas sûre que Nina suivrait ce qu'elle avait en tête, mais savait qu'il n'y avait pas d'autre moyen de le savoir. « Est-ce que vous me faites confiance ? », a-t-elle demandé. La brune la dévisagea, suspicieuse.

Au bout d'un moment, Nina hocha la tête. "Oui.'

Kansas se leva d'un bond, courut vers l'arrière-cour, puis revint rapidement. Elle tenait le sari de Nina à la main. S'asseyant à nouveau sur la table basse, elle s'éclaircit la gorge. "Vous êtes sûr de me faire confiance ?"

"Oui." Nina saisit le vêtement dans les mains de la blonde, son expression impossible à lire. Kansas posa le sari sur sa cuisse, atteignant derrière le cou de Nina pour dénouer les lacets de son haut. Le souffle de Nina se coupa alors que le vêtement glissait de son corps. Kansas garda ses yeux sur le visage de la brune, utilisant tout son pouvoir de volonté pour ne pas regarder les seins nouvellement révélés de son amie. Rapidement, elle remonta le sari.

" Allongez-vous ", ordonna-t-elle, couvrant la poitrine de Nina comme la brune l'avait demandé. Nina tremblait légèrement. "Tu peux dire non, Nina. Si vous n'êtes pas à l'aise-"

"Je ne suis pas mal à l'aise. Juste un peu. . . c'est différent."

Kansas sourit, hochant la tête en signe de compréhension. "Pour moi aussi. Tu es juste adorable. Je suis vraiment inspiré en ce moment."

"D'accord." Kansas prit une profonde inspiration, regardant la femme devant elle. « Mets tes bras sur ta tête », a-t-elle dit, la voix douce, essayant de se faire une image dans sa tête qu’elle répéterait sur papier. Elle se recula, regardant Nina et essayant de décider ce qu'elle voulait faire ensuite. Elle tendit la main, déplaçant doucement le sari pour révéler un peu plus le haut de la poitrine de Nina. Lorsque sa main s'est retirée, elle a accidentellement effleuré l'un des seins de la brune. "Désolé", murmura-t-elle, une bouffée d'excitation la traversant. Nina haleta au toucher, mais hocha simplement la tête pour s'excuser. Kansas a remarqué que les mamelons de la femme plus âgée ont commencé à devenir rigides. Elle déglutit, la nervosité revenant.

Nina resta immobile, observant chaque mouvement du Kansas. Elle était Gumby, quoi qu'il en ait demandé, elle l'a fait. Après deux heures de croquis furieux, la blonde a regardé son modèle en inclinant légèrement la tête, à la recherche de sa prochaine pose. Pour le moment, Nina était allongée sur le côté, un sari drapé sur ses seins, le moindre indice de son côté étant visible. Un bras courut le long de la courbe naturelle gracieuse du corps de la brune, la main posée sur sa hanche.

"D'accord. Voici ce que j'ai besoin que vous fassiez », a déclaré Kansas doucement, son cœur battant dans sa poitrine. Elle s'était permise de se perdre tellement dans son art qu'elle avait oublié qu'elle regardait une femme magnifique à moitié nue. Maintenant, s'asseyant de son perchoir sur la chaise, tout lui revint.

"Oui?", A demandé Nina après que le Kansas se soit tu.

"D'accord", Kansas se secoua de son évaluation de la perfection en face d'elle. Elle posa son bloc-notes, presque au tiers rempli par son dessin frénétique.Elle leva les yeux vers la lucarne au-dessus d'eux, le soleil déclinant rapidement. "Nous perdons la lumière", marmonna-t-elle, déçue, car elle savait que cela signifiait que leur temps devrait prendre fin.

« Est-ce que les lampes pourraient aider ? » demanda Nina.

Le Kansas a observé la pièce et l'endroit où se trouvaient les sources de lumière, par rapport à l'endroit où Nina était allongée. Elle secoua la tête. "Je pense qu'ils sont trop loin pour ce dont j'ai besoin."

La blonde sourit en secouant la tête. "Merci, Nina. Je ne veux pas que vous ayez à redécorer votre salon juste pour mes dessins."

Nina sourit, s'asseyant, tenant le sari contre sa poitrine. "D'accord. Je comprends. " Elle se leva, tournant le dos au Kansas alors qu'elle tirait le sari autour de sa taille, l'attachant juste au-dessus de son sein gauche. Si elle avait jeté un coup d'œil par-dessus son épaule, elle aurait vu la bouche de la blonde s'ouvrir, ses yeux verts immenses.

Le Kansas a réussi à maîtriser son désir. Nina n'avait été que géniale avec elle ce jour-là, patiente et tolérante d'être lorgnée pendant que l'adolescent dessinait. Alors que la brune se tournait à nouveau pour lui faire face, Kansas sourit, levant son coussin en guise de salut. "Merci pour aujourd'hui, Nina. C'était un entraînement génial pour moi. Je l'apprécie vraiment."

"Pas de problème. Tu vois, quand tu deviens un artiste célèbre, je peux dire que je t'ai connu quand, et je t'ai aidé à y arriver." Le sourire de Nina était contagieux. Kansas donna un léger coup de pied au tapis sous ses pieds.

"Je suppose que je ferais mieux d'y aller. Je vais travailler dessus, les réparer, puis je viens vous montrer. K?"

"Ça a l'air merveilleux." Nina a marché Kansas jusqu'à la porte, puis s'est levée, regardant l'adolescent courir à travers la pelouse et sauter la clôture.

Kansas était entourée de ses dessins, allongée sur le ventre sur son lit. Elle regardait de l'un à l'autre, comparant, contrastant, se souvenant. Le sourire a été collé avec de la super glue. Ses yeux caressèrent le corps de Nina, son regard atteignant le visage de la brune. L'expression fit frémir le corps de Kansas, son sexe se contracta. Elle se demanda si c'était vraiment à quoi ressemblait Nina lorsqu'elle était en extase - ses yeux fermés, sa longue colonne de cou exposée, ses lèvres charnues entrouvertes. Kansas fit courir le bout de ses doigts sur le visage de Nina, puis suivit son regard vers les seins de la brune, recouverts par le fin tissu du sari. Ses mamelons étaient pointus.

"Tu es si belle", murmura-t-elle, sentant son souffle se couper en imaginant la femme nue. Les yeux ne quittant jamais l'image, Kansas attrapa aveuglément son crayon, tapotant l'instrument sur la page alors que les roues commençaient à tourner. Elle retourna le crayon jusqu'à ce que la pointe de la gomme soit à peu près sur la page.

Kansas a presque sauté hors de sa peau lorsqu'un coup a retenti à la porte de sa chambre, puis la porte a été basculée vers l'intérieur. Elle rassembla tous les croquis en une pile désordonnée, les serrant contre sa poitrine, tout en essayant de paraître aussi nonchalante que possible. Elle lança un regard noir à sa mère. "Pourquoi ne frappez-vous jamais ?"

"Parce que c'est ma maison", répliqua Marina en haussant les sourcils. "Je sors pour Dairy Queen. Vous voulez venir ?"

"Non", aboya Kansas, toute adolescente et effrayée d'être prise avec ses dessins. Mais ensuite, sa dent sucrée a pris le relais alors que sa mère se tournait pour partir. "Attendez !" Marina se retourna. « Obtenez-moi un milk-shake au chocolat ? », a-t-elle demandé, l'espoir dans sa voix.

"Si vous êtes gentil avec moi, je le ferai."

« S'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît ? » dit Kansas, faisant à sa mère son plus grand sourire. La femme plus âgée rit, secouant la tête devant les singeries de sa fille.

"Bien. Mais je veux que la vaisselle soit faite ce soir."

"D'accord." Kansas a attendu d'entendre le claquement de la porte d'entrée avant de remettre ses dessins en place. Elle les étudia tous, surtout celui qu'elle avait regardé avant que sa mère ne l'interrompe. Son regard se posa à nouveau sur les seins de Nina. Jetant un coup d'œil à la porte de sa chambre fermée une fois de plus, Kansas se mordit la lèvre inférieure alors qu'elle commençait à effacer et à remplacer ces marques par de nouveaux coups de crayon. Elle était tellement à fond dans ce qu'elle faisait qu'elle manqua presque de frapper à sa porte. Levant les yeux, s'attendant à voir sa mère arriver comme d'habitude, elle attendit, les dessins une fois rassemblés et cachés. Quand rien ne s'est passé, elle a lancé une invitation.

La porte s'ouvrit en grinçant et Marina entra, tenant son propre sundae au fudge chaud et le shake de Kansas. "Vous voulez venir regarder la télévision avec moi ?"

Kansas secoua la tête. "Non. Merci d'avoir demandé, cependant. " Elle a attrapé le shake qui lui a été tendu. "Et merci pour ça. J'ai de l'art sur lequel je travaille et que je veux terminer."

Marina hocha la tête, déçue, mais savait à quoi ressemblait sa fille lorsqu'elle était dans "the zone". "D'accord."

Encore une fois seule, et probablement pour la nuit, Kansas est descendu du lit, fermant la porte de sa chambre après sa mère, puis allumant la lumière de la table à dessin qu'elle avait eue il y a deux Noël. Elle plaça son dessin actuel sur le dessus lisse et se remit au travail.

Pour une raison quelconque, Nina s'est sentie coupable lorsque Dan est rentré de la route ce soir-là. Elle n'avait rien fait de mal, mais même ainsi, elle savait que si Dan était tombé sur son mannequin plus tôt dans la journée, il n'aurait pas aimé ça. Cela la fit se tourner vers le Kansas. La fille avait du talent, c'est sûr. Elle a essayé de vider son esprit de tout cela. Elle n'avait rien fait de mal et appréciait la compagnie de l'adolescent. Le Kansas était intéressant et son intelligence a étonné Nina. La fille serait une force avec laquelle il fallait compter en vieillissant. Fin de l'histoire.

Plus tard, alors qu'elle était allongée dans son lit, Dan endormi à côté d'elle, Nina regardait fixement le plafond sombre. Ils avaient fait l'amour plus tôt, la présence de Dan persistant toujours sur sa peau et à l'intérieur de son corps. Incapable de dormir, l'avocate est sortie tranquillement du lit, enveloppant son corps nu dans un long t-shirt et fermant la porte de la chambre derrière elle, afin de ne pas alerter Dan qu'elle était debout. Elle voulait être seule et ne voulait pas répondre aux questions.

C'était une nuit chaude, alors la brise qui s'élevait sous le fin coton était agréable sur la peau réchauffée de Nina. Elle marcha dans le couloir, se retrouvant dans son bureau. Elle devait comparaître au tribunal tôt le lendemain et avait quelques dernières choses à faire.

Elle alluma la lampe de bureau et son ordinateur, commençant par le vinyle cool de sa chaise de bureau sur son cul nu. Essuyant des mèches de cheveux sombres de ses yeux, Nina leva les yeux, surprise de voir la lumière allumée dans la fenêtre d'en face. Un coup d'œil à l'horloge qui battait doucement sur le bureau, elle vit qu'il était plus de deux heures du matin. Elle étudia la fenêtre, essayant de voir entre les stores encore ouverts, la pièce au-delà. Que faisait le Kansas là-dedans ? A quoi pensait-elle ?

Avec une respiration lourde, Kansas se leva de son lit, son dos lui criant d'être restée si longtemps dans la même position. A quatre pattes sur le matelas, elle baissa les yeux sur son ouvrage. Une lueur d'excitation mêlée de culpabilité pénétra son cœur. Nina était allongée contre un lit, la tête partiellement détournée du spectateur, bien qu'on puisse en voir assez pour savoir que c'était la brune. Un bras était levé au-dessus de sa tête, l'autre main agrippée au drap qui couvrait à peine son corps. La majorité d'un sein a été révélée, le drap recouvrant à peine le mamelon rigide. C'était le seul dessin pour lequel le Kansas n'avait pas laissé son imagination devenir complètement folle, et avait essentiellement utilisé ce qui était réellement dans le dessin et la pose d'origine. Elle vient d'utiliser. . . un peu de licence. Elle les cachait le matin. Personne n'a jamais pu les voir. Certainement pas Nina.

Kansas se leva finalement, étirant ses bras au-dessus de sa tête, couinant légèrement alors qu'elle tirait son corps tendu, dégageant tous les nœuds. Elle jeta un dernier coup d'œil à son travail, puis se dirigea vers la porte de sa chambre, avec l'intention de sortir faire pipi. Du coin de l'œil, elle remarqua une lumière en face. Elle se dirigea vers la fenêtre, choquée de voir Nina assise derrière son bureau et la regardant.

La blonde fit un signe de la main, Nina faisant en retour un immense sourire. Kansas a eu une idée, tapant légèrement sur sa fenêtre et pointant vers le bas. Confuse, Nina haussa un sourcil avec un haussement d'épaules.

« Dehors », a déclaré l'adolescent, pointant à nouveau. Finalement, sa voisine hocha la tête en se levant de sa chaise. Kansas était nerveuse alors qu'elle attrapait ses chaussures, sautant à travers sa chambre un pied à la fois alors qu'elle les enfilait. Ouvrant sa porte, la blonde jeta un coup d'œil dans le couloir vers la chambre de sa mère. N'entendant rien et ne voyant rien, elle se précipita dans le couloir et les escaliers, vers la porte arrière de la cuisine.

Nina tira sur son short alors qu'elle touchait le porche arrière, fermant doucement la porte derrière elle. La nuit fut chaude, mais agréablement. C'était le genre de nuit où l'on pouvait monter une tente dans le jardin, et ce serait merveilleux d'y dormir.

L'attention de Nina fut attirée. Elle jeta un coup d'œil à sa gauche, voyant le Kansas se tenant devant la clôture grillagée qui séparait leurs cours. "Hé", murmura-t-elle, ce qui lui semblait si fort dans la brise matinale.

" Hé, toi-même ", dit la blonde. "Qu'est-ce que tu fais si tard ?"

" Je n'arrivais pas à dormir ", admit Nina, appuyée contre la clôture. « Et toi ? », elle a gentiment jeté son amie dans le bras. "Tu n'as pas besoin de dormir ? Une fille en pleine croissance, ou quelque chose comme ça."

Le Kansas leva les yeux au ciel. "D'une manière ou d'une autre, je pense que j'ai terminé. Ma mère a fait de son mieux avec l'ADN, mais " elle a haussé les épaules avec un soupir, " je pense que j'ai fini. "

" Elle a fait du très bon travail, Kansas ", dit doucement Nina en regardant le visage et les yeux verts de la blonde. Elle s'éclaircit la gorge, réalisant ce qu'elle venait de dire. "Quoi sommes tu te lèves si tard ?"

"J'étais. . . " Le Kansas s'est arrêté, se souvenant exactement de ce qu'elle était avais été faire. "lecture."

" Gotcha. " Nina a secoué la tête vers son jardin, reculant de la clôture. La blonde sauta rapidement sur le maillon de la chaîne, comme elle l'avait déjà fait un million de fois cet été-là, suivant son voisin plus profondément dans les ténèbres de la nuit. Ils s'installèrent sur l'herbe fraîche, les brins chatouillant les jambes nues. Nina croisa les chevilles, s'appuyant sur ses mains alors qu'elle levait les yeux vers le ciel nocturne. "C'est une si belle soirée ce soir", dit-elle distraitement, presque nostalgique.

"Oui. Il y a des années, quand mes parents étaient encore mariés, dans l'autre maison, j'avais un énorme trampoline dans le jardin. J'avais l'habitude de sortir un oreiller et une couverture et de dormir dessus. Ce serait la nuit parfaite pour ça. » Elle arracha ses yeux de l'étoile brillante sur laquelle elle s'était installée, trouvant déjà le regard de Nina sur elle. La brune avait un doux sourire courbant ses lèvres alors qu'elle écoutait. "J'avais l'habitude de regarder le ciel, reliant les étoiles comme des points, créant des images folles dans ma tête."

"Cela a l'air merveilleux. Où est le trampoline, maintenant ? »

Kansas haussa les épaules et se laissa retomber dans l'herbe épaisse. "Je me suis occupé une fois que je suis entré au lycée. Trop de clubs d'art et d'amis. Ce genre de chose."

"Hmm. C'est dommage. » Nina tomba en arrière, allongée à côté de la blonde. Elle ferma les yeux, respirant la nuit d'été : l'odeur de l'herbe fraîchement coupée sous ses fleurs s'épanouissant à sa gauche, l'odeur de fraise du shampoing du Kansas qui lui flottait dans la brise. "Pourquoi ne sortez-vous pas avec des amis maintenant ?"

Le Kansas est devenu très silencieux, ne voulant pas en parler. Nina a été surprise lorsque sa question innocente n'a rencontré que le silence. Elle se redressa, se tournant sur le côté. En regardant l'adolescente, elle sentit son cœur se briser alors qu'une larme argentée coulait sur la joue du Kansas.

"Kansas?", demanda-t-elle doucement, se rapprochant du blond. « Oh, ma chérie », murmura-t-elle en prenant la fille dans ses bras. "Je suis désolée", dit-elle dans ses cheveux blonds épais. Elle a permis à la fille de pleurer contre elle, des larmes glaçant la chair au-dessus du sein droit de Nina alors qu'elle s'allongeait, tirant le Kansas avec elle. Alors qu'elle câlinait l'adolescente dans son étreinte réconfortante, elle repensa à sa propre enfance et à la séparation de ses parents.

"Je suis désolé", finit par dire Kansas, essayant de s'éloigner, mais tenant fermement. "Je suis un tel enfant."

"Non, tu ne l'es pas", apaisa Nina en embrassant le haut de sa tête. "Vous êtes quelqu'un qui a eu le cœur brisé."

"Je ne veux pas pleurer pour lui, Nina", renifla Kansas. "Il ne mérite pas tant que ça de ma part. Je me fiche de lui."

"Pourquoi est-il parti, Nina?" La voix de Kansas était si douce, si petite que la brune l'entendit à peine.

« Pourquoi, en effet ? » murmura l'avocate, levant les yeux vers le ciel alors qu'elle passait ses doigts dans les cheveux du Kansas. La fille s'était calmée, bien que toujours blottie contre elle. Les mots lui vinrent à la tête, et soudain, elle ne put s'arrêter. "Parfois, une personne se rend compte qu'elle n'est pas heureuse, que ce qu'elle pensait vraiment vouloir, et qui ils pensaient vraiment qu'ils le voulaient avec, sont deux choses différentes. On se ment, Kansas. Nous mentons tout le temps, nous convainquant d'une chose, alors qu'en fait, nous avons pris la route facile, ou ce qui semblait être le moins cahoteux.»

Kansas leva la tête, regardant Nina, qui regardait toujours les étoiles, apparemment inconsciente du fait que la blonde avait bougé. Elle regarda Nina alors qu'elle parlait, son regard suivant le mouvement des lèvres et des dents, la façon dont les expressions de la brune changeaient avec chaque pensée dans sa tête.

"Un jour, ça nous frappe, juste entre les yeux", a poursuivi Nina, "Si je reste ici une minute de plus, je mourrai à l'intérieur." Ses yeux ont finalement rencontré ceux du Kansas. "Alors nous restons quand même."

Kansas leva sa propre main, poussant doucement une touffe d'herbe loin de l'oreille de Nina. « Vous n'êtes pas heureux, n'est-ce pas ? » demanda-t-elle, bien que pour une oreille avertie, c'était vraiment une déclaration. Nina cligna des yeux vers elle pendant un moment, comme pour essayer de filtrer les mots doucement prononcés dans son cerveau.

" J'ai fait mon lit, Kansas ", dit-elle enfin. Elle ne pouvait pas briser le regard vert intense de la femme penchée sur elle, ni ne pouvait-elle respirer. Son cœur battait la chamade, le sang se précipitait dans son système à une vitesse effrayante.

Le Kansas n'était pas sûr d'être revécu ou de maudire le chien du voisin qui a commencé à aboyer dans la cour adjacente à celle de Nina. Le charme était rompu, la nuit s'étendant au-delà d'eux une fois de plus.

" En parlant de lit ", dit Nina en s'asseyant et en époussetant l'herbe de ses cheveux. Elle se leva, tendant la main au Kansas. "Je devrais être dans le mien." Elle aida la blonde à se relever, puis l'attira dans une douce étreinte. "Tout ira bien, ma chérie", murmura-t-elle à l'oreille de Kansas. Elle sentit l'adolescent hocher la tête, puis s'éloigna. Ils échangèrent des sourires tranquilles et entendus, puis se séparèrent.

« Tout va bien ? » marmonna Dan alors que Nina remontait dans son lit.

"C'est bien. Allez dormir." Il a fallu longtemps avant que la brune ne le fasse.

Kansas sautait presque alors qu'elle retournait à sa maison et à sa chambre. Autant haut qu'elle était, elle toucha presque autant le fond quand elle découvrit sa mère debout au milieu de sa chambre, les dessins de Nina dans les mains. Le sang s'écoula du visage de l'adolescente, la rendant presque aussi pâle que sa mère.

Marina se retourna pour voir sa fille debout dans l'embrasure de la porte, les yeux remplis de peur. Puis tout l'enfer s'est déchaîné.

" Qu'est-ce que tu fous dans ma chambre ! " demanda la blonde, se précipitant vers la femme plus âgée abasourdie et lui arrachant les dessins des mains. "Et qu'est-ce que tu fais en fouillant dans mes affaires ?!"

Marina se secoua de sa stupeur choquée. "Tout d'abord, c'est ma maison, Kansas. Deuxièmement, " elle a attrapé les dessins, qui ont été déplacés hors de sa portée. "Qu'est-ce que tu fais en dessinant des femmes nues ? Qu'est-ce que cette femme », a-t-elle indiqué la maison d'en face, « en laissant ma fille adolescente la dessiner nue ! ? »

"Rien ! Ceux-ci sont privés pour moi. Tu n'avais pas le droit. » Non seulement le Kansas avait peur de ce que sa mère dirait ou ferait, mais elle se sentait horriblement violée. "Nous n'avons rien fait de mal-<

"Rien de mal ? Kansas, c'est un nu femme! Et pas seulement ça, mais c'est une femme nue qui est marié, et dix ans de plus que toi ! A quoi pensiez-vous ?"

"J'étais pensée c'est une belle femme et j'aimerais la dessiner ! » Le Kansas pouvait sentir ses yeux piquer, la colère et l'embarras se battre. Sa colère l'emporta alors que des larmes coulaient le long de ses joues. "Elle n'a rien fait de mal", renifla-t-elle. "J'ai ajouté les embellissements." Elle a tourné le dos à sa mère, ne voulant pas que Marina la voie bouleversée et embarrassée.

La blonde aînée se tenait là, à nouveau abasourdie. "Chérie", dit-elle, la voix douce. Elle a essayé de mettre une main sur l'épaule de sa fille, mais le Kansas s'est éloigné.

Marina inspira profondément, puis réessaya. "Kansas, c'est une femme mariée. Tu vas te faire du mal-"

Kansas se retourna, les yeux verts vibrant de ses larmes. Elle lança un regard noir. "Ce ne sont que des dessins, Mère." Avec ces mots grognés, l'adolescente blonde quitta la pièce, emportant les dessins avec elle.

Marina était assise à la table de la cafétéria, portant distraitement de la nourriture à sa bouche. Elle était perdue dans sa tête, ses pensées se tournaient vers sa fille et les dessins érotiques qu'elle avait trouvés il y a deux nuits quand elle s'était levée pour aller aux toilettes. En voyant la lumière de la chambre du Kansas s'allumer à trois heures et demie du matin, elle avait voulu s'assurer que son enfant allait bien. Si c'était le cas, elle allait lui dire d'aller se coucher. Quand elle avait trouvé la chambre vide, la lumière allumée et les dessins étendus sur le lit du Kansas, Marina avait été abasourdie.

Marina cligna des yeux rapidement en levant les yeux, remarquant l'air inquiet sur le visage de son amie alors qu'elle s'asseyait, décompressant sa boîte à lunch en tissu. "Oh. Oui. Juste en train de réfléchir. » Elle sourit à son amie, mais c'était faible.

"Qu'y a-t-il, Marina ? Des problèmes avec votre ex ? » Au hochement de tête de son amie, Tonya a réessayé. "Kansas?"

"Alex a 15 ans, n'est-ce pas?", a demandé Marina, en lançant son amie et collègue de trois ans pour une boucle avec le non-sequitur.

Marina but une gorgée de son café en réfléchissant à ce qu'elle voulait demander. Ses sourcils étaient dessinés avec une profonde concentration. "Alors, disons qu'Alex était un artiste."

Tonya a ri de l'absurdité de cette déclaration. Son fils n'avait pas d'os créatif dans son corps. Voyant le sérieux de Marina, elle hocha à nouveau la tête. "D'accord. . . "

"Maintenant, disons que vous avez un voisin qui habite à proximité.Quelqu'un de plus âgé - beaucoup plus âgé - avec qui Alex passe du temps."

"D'accord", dit Tonya d'une voix traînante, sans toujours assembler les pièces.

"Un jour, vous trouvez des dessins dans sa chambre", elle rencontra le regard confus de son amie, "Et vous avez trouvé des nus du voisin." Elle s'arrêta, observant attentivement l'expression de Tonya avant de continuer. "Que feriez-vous ?"

Tonya se rassit sur sa chaise, choquée. Elle pouvait dire par le regard dans les yeux de Marina qu'elle était profondément dérangée. "Whoa." Elle souffla. "Est-ce qu'il s'est passé quelque chose, Marina ?"

"Je ne sais pas." La mère du Kansas a mangé sa nourriture avant d'abandonner finalement et de s'adosser à sa propre chaise. " J'ai trouvé des dessins dans sa chambre. " Elle rencontra un regard inquiet. "Tonya, Nina est Dix ans de plus que le Kansas."

"Mais, Marina, tu sais que le Kansas est un artiste, contrairement à mon très ONU fils talentueux."

"Je sais. Et Kansas a dit que c'était elle qui avait embelli les dessins. Non pas que je sache vraiment ce que cela signifie."

"Pensez-vous que cela signifie peut-être que cette femme s'est peut-être assise pour elle, mais ce Kansas en quelque sorte. . . " Elle a réfléchi à la meilleure façon de le dire. "Je ne sais pas, a utilisé son imagination ?"

"Je ne sais pas, Tonya. Ceux-ci étaient incroyablement détaillés. Je sais que le Kansas est un excellent artiste, mais quand même. " Elle soupira en jetant un coup d'œil par la fenêtre. "Je ne sais pas."

"Peut-être que vous devriez parler à cette femme. Faites-lui savoir que vous savez ce qui s'est passé. Peut-être l'avertir de rester à l'écart du Kansas. » Tonya a pris un verre de son Coca light, les yeux sur Marina.

"Peut-être que tu as raison." Le blond soupira à nouveau. "Je ne peux pas laisser ça continuer."

Kansas avait gardé ses distances avec Nina, s'assurant qu'elle avait fait tous les travaux de jardinage avant que la brune ne rentre à la maison. Cela faisait quatre jours que sa mère l'avait confrontée aux dessins, et l'adolescente était profondément confuse. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Nina serait-elle capable de le lire dans ses yeux la première fois qu'elle l'aurait vue ? La culpabilité et l'incertitude étaient ses compagnons constants. La nuit, elle était sûre de garder ses stores fermés, n'osant pas s'approcher de la fenêtre ouverte. Sans aucun doute, elle verrait Nina dans son bureau, puis sa résolution de rester à l'écart se briserait. Elle n'était toujours pas tout à fait sûre de ses motivations pour rester à l'écart. Culpabilité et gêne, oui. Mais y avait-il quelque chose de plus ?

La blonde avait trouvé un travail au Blue Festival qui rassemblait la ville pour un week-end. Elle avait un stand faisant des portraits, embauché par une entreprise de verre locale pour gérer leur stand pour eux. La partie portraits était son idée. Elle pensait que de cette façon, cela l'éloignerait de la maison et de Nina. C'est du moins ce qu'elle pensait.

La rue principale de la ville était fermée, des stands alignés de chaque côté, des tentes barbecue parsemant le milieu. Les foules marchaient en foule à travers les marchandises, parlant et riant. Le Kansas a terminé son dernier chef-d'œuvre, remerciant les clients pour le généreux pourboire. Glissant l'argent dans la poche de son long short cargo, la blonde remarqua une silhouette qui se dirigeait vers elle. Deux chiffres, en fait.

"Merde", marmonna Kansas, regardant autour de la petite tente, essayant de voir s'il y avait un moyen pour qu'elle disparaisse.

"Bonjour, étranger", dit Nina en entrant dans l'ombre de la toile en surplomb. Dan se tenait à côté d'elle.

"Hé." Kansas adressa un sourire à Dan, qui ne faisait que regarder autour de lui, observant les gens et les vues.

"Je dois dire que je ne m'attendais pas exactement à vous voir ici."

"Ouais, eh bien", Kansas a joué nerveusement avec certaines des brochures qu'elle devait distribuer pour Gibson Glass. " J'apparais dans le plus étrange des endroits, je suppose."

Nina la regarda, les sourcils froncés derrière ses lunettes de soleil. Quelque chose n'allait pas. La brune jeta un coup d'œil à son mari, attirant son attention avec une traction sur sa main. « Chéri, pourriez-vous nous apporter de la limonade à tous les trois, s'il vous plaît ? » demanda-t-elle en lui tendant un billet de dix dollars. Avec un bref hochement de tête, Dan retourna sous le soleil éclatant de l'après-midi. Nina se retourna vers l'adolescente. Kansas sentit son estomac commencer à se nouer alors que des vagues de nerfs et de nausées la frappaient. « Est-ce que tout va bien ? » a demandé Nina, sa voix basse, mais suffisamment forte pour être entendue au-dessus de la musique country qui résonnait dans les haut-parleurs.

"Oui. Pourquoi demandez-vous ? » Kansas a essayé de se cacher derrière son sourire, mais il n'a tout simplement pas atteint ses yeux.

Nina l'étudia pendant de longs instants, son regard si intense comme si elle scrutait l'âme même de la blonde. "J'ai reçu un appel de ta mère aujourd'hui, Kansas", a-t-elle dit, marchant autour de la table couverte, le Kansas était assis derrière, sa robe de soleil jaune tourbillonnant autour de ses jambes. Kansas avait l'impression qu'elle allait vomir.

"Ouais." Nina étudia la fille, son propre cœur battant dans sa poitrine. Elle essaya d'oublier la conversation qu'elle avait eue avec Marina, mais n'y parvint pas. Elle avait débattu sur ce qu'il fallait faire, quoi dire, le cas échéant. Mais, voir le Kansas avait tout ramené, et elle sentait qu'il était juste de demander au Kansas et d'avoir son point de vue. "Elle a mentionné les dessins que vous avez fait de moi."

Tous deux se tournèrent pour voir un jeune garçon, peut-être 8 ans, regardant le Kansas avec attente de l'autre côté de la table.

" Bien sûr ! " Kansas sourit, renversant presque sa chaise dans sa hâte de s'éloigner de Nina. La brune regarda, troublée de ne pas pouvoir terminer sa conversation et poser les questions auxquelles elle mourrait d'envie. Son nouvel ami avait été plus que rare la semaine dernière. Bon sang, elle avait été un fantôme – Nina rentrait du travail pour le déjeuner ou pour la journée, aucun signe du Kansas, pourtant tout était fait à la perfection. Comme toujours. Avec un gros soupir, elle se leva, lissant le siège de sa robe comme elle le faisait. Alors qu'elle sortait au soleil, Dan s'approcha d'elle, trois gobelets en plastique remplis de limonade rose très sucrée à la main. Elle en prit deux avec un sourire, en laissant un sur la table à côté des crayons de Kansas.

Kansas regarda la brune s'éloigner.

Le Kansas était livide alors qu'elle faisait irruption dans sa maison. Elle savait que sa mère était à la maison, ayant vu sa voiture garée au bord du trottoir. Fermant la porte d'entrée en claquant, elle jeta un coup d'œil au canapé du salon – pas de Marina.

« Mère ! » cria-t-elle, s'enfonçant plus profondément dans la maison. Elle entendit des bruits de pas dans les escaliers, Marina se dépêchant de descendre, tirant toujours un débardeur sur sa tête.

" Quoi ? " demanda-t-elle en cherchant le feu autour d'elle.

"Comment as-tu pu?" fulmina Kansas, jetant son sac à dos sur une chaise à proximité.

« Comment pourrais-je, quoi ? » demanda Marina, calme et calme, se préparant au combat.

"Nina est venue au festival aujourd'hui. Elle m'a parlé de ton petit coup de fil avec elle." Elle était tellement en colère que ses narines se dilataient. Son regard vert se posa sur sa mère, la défiant de détourner le regard.

"Tu es un enfant, Kansas, et tu es toujours sous mon toit", a déclaré Marina, rencontrant son émotion pour émotion. "Je ne veux pas que cette femme vienne ici et t'embête !"

"Elle ne m'a rien fait!" Kansas a tiré, levant les mains en l'air avec exaspération.

"Ce n'est pas bien, Kansas", a déclaré Marina en suivant sa fille dans la cuisine. "Elle passe beaucoup trop de temps avec vous. Elle a vécu tellement plus de vie que toi. Vous ne comprenez pas ?"

"Merde, maman, et si je vouloir passer tout ce temps avec elle ? Et si elle veut le dépenser avec moi ?"

La blonde se tourna vers sa mère, une canette de soda à la main, l'air froid du frigo ouvert faisait du bien sur sa peau chauffée. "Je suis ne pas un enfant, et je ne suis pas stupide. J'ai 18 ans dans deux jours et je sais très bien ce que je fais. Nous nous soucions les uns des autres."

Marina s'adoucit, son cœur tendu vers sa fille. "Kansas, non, vous ne comprenez pas. Et Dan dans tout ça ? En quoi est-ce juste pour lui ? Qu'en est-il du fait qu'elle est mariée ? »

"Elle ne veut pas l'être", a déclaré Kansas, sachant que c'était mal alors même qu'elle l'avait dit. Elle se détourna et posa la canette froide sur le comptoir alors qu'elle fermait le réfrigérateur. Sans un mot de plus, elle se dirigea vers sa chambre, Marina sursauta lorsqu'une porte fut claquée au deuxième étage.

Nina se remettait d'un autre combat avec Dan. L'argument séculaire de la raison pour laquelle elle ne quitte pas simplement son travail et ne part pas sur la route avec lui, avait de nouveau surgi. Elle avait pensé qu'on avait été mis au lit pour de bon. Stupide. Elle pouvait entendre la grosse plate-forme démarrer dans la rue, puis s'éloigner du trottoir alors que son mari partait vers l'inconnu.

La brune s'est fait un verre de thé glacé, son esprit courant sur une roue de hamster dans sa tête. Elle ne s'était jamais sentie aussi éloignée de Dan, et pour aggraver les choses, elle n'avait pas vu le Kansas depuis une semaine. Elle n'avait pas réalisé à quel point elle dépendait de l'amitié de la blonde jusqu'à ce qu'elle lui soit enlevée sans ménagement. Elle s'était damnée plus d'une fois la semaine dernière pour avoir évoqué la conversation avec Marina au Kansas au Blues Festival. Cela avait poussé le blond encore plus loin.


Elle fut tirée de ses pensées par le bruit de la tondeuse à gazon rugissant dans la cour. Nina fit claquer le verre sur le comptoir et se précipita vers la porte de derrière. Effectivement, il y avait le Kansas, se préparant pour une autre passe dans la cour immaculée qu'elle avait aidé à créer. Elle se précipita vers l'adolescente, voulant la rattraper avant qu'elle ne s'implique dans son travail.

« Hé ! », a-t-elle crié par-dessus le moteur de la tondeuse. L'adolescente la regarda, les lunettes de soleil bien en place, cachant les yeux verts que Nina aimait regarder. "Nous devons parler !"

Le Kansas a commencé à s'éloigner d'elle, mais a été arrêté avec une main sur son bras et le moteur de la tondeuse a été coupé.

" Ne t'éloigne pas de moi, bon sang ", dit Nina, la colère montant. "Nous devons parler, Kansas."

" A propos de quoi ? " dit la blonde, sentant une fierté têtue monter pour sauver la situation de plus d'embarras. Chaque fois qu'elle regardait la brune, elle se sentait stupide.

Kansas leva les yeux dans les yeux bleu électrique et soupira. Avec un petit signe de tête, elle suivit Nina à l'intérieur de la maison. Ils étaient tous les deux silencieux, chacun perdu dans sa propre tête alors qu'ils se tenaient dans la cuisine. Kansas se tenait, les pieds larges, les bras croisés sur sa poitrine, prêt pour la bataille. Nina se serra dans ses bras en s'appuyant contre le comptoir. Finalement, la femme plus âgée prit la parole.

"Je veux en savoir plus sur les dessins."

Kansas sentit son estomac se nouer, une boule se former dans sa gorge. Elle avait peur de le vomir. "Que voulez-vous savoir ? Tu étais là."

"Alors, apparemment, nous avons vu deux choses différentes", a déclaré Nina. C'était si difficile de décrire ce qu'elle ressentait à l'intérieur alors qu'elle regardait les yeux verts accusateurs braqués sur elle. Oui, elle avait été en colère quand elle avait découvert les dessins, mais en même temps. . . pas tellement. Il l'avait frappée dans un endroit qu'elle croyait enfermé depuis longtemps. Même Dan n'avait pas pu la toucher là-bas. Maintenant, alors qu'elle se tenait en face du Kansas, elle ressentait une profonde curiosité de savoir pourquoi les dessins avaient été tellement modifiés. Elle voulait les voir.

Aux mots de la brune, Kansas leva un peu le menton, de défi. Elle savait que c'était mal, mais en même temps, elle n'était pas désolée de l'avoir fait. Ils n'étaient que pour ses yeux. Sa mère n'avait jamais été censée les voir. "Une grande chose à propos de la licence d'art-poétique."

« Oh ? » dit Nina, un sourcil sombre levé. "Avec mon corps ?"

Le Kansas a perdu la bataille des volontés. Elle baissa les yeux tandis que la pointe de sa chaussure de tennis tapait sur le carrelage de la cuisine. Elle sursauta quand elle sentit des doigts doux soulever son menton. Son souffle se coupa quand elle leva les yeux dans les yeux de Nina. Quelque chose avait changé dans le comportement de la femme plus âgée, et ce n'était pas sa soudaine proximité.

« Pourquoi l'avez-vous fait, Kansas ? » demanda-t-elle doucement.

La blonde déglutit, son cœur s'accélérant douloureusement alors qu'elle essayait de soutenir le regard de Nina. "Parce que je savais que je ne te verrais jamais dans la vraie vie." Elle essaya à nouveau de baisser le menton, mais Nina ne la laissa pas faire.

"Oh, Kansas," murmura la brune. Elle déplaça sa main sur le côté du visage de la blonde, sentant la peau douce sous ses doigts. Des yeux verts incroyablement tristes la regardèrent. Nina étudia le regard, voyant le besoin profond s'y mêler. Elle réalisa à ce moment que son propre besoin correspondait à cette pensée qui lui coupa le souffle. Elle se sentit attirée par le Kansas, leurs souffles se mêlant. "Mon Dieu," souffla Nina, à un cheveu de la blonde. "Nous ne pouvons pas faire ça, Kansas. . . "

L'adolescente se débattait alors que toutes les terminaisons nerveuses de son corps prenaient vie, criant des appels désespérés à son cerveau. Ses propres mains se levèrent, trouvant leur chemin vers le tissu doux de la chemise de Nina et la fermeté de ses hanches. Elle ne pouvait pas penser, son cerveau gelé alors que son cœur et ses besoins prenaient le dessus. Elle leva d'autant plus son visage, donnant à Nina toute l'invitation qu'elle pouvait sans tendre la main et tirer sa tête sombre vers elle. Elle pouvait sentir la chaleur corporelle de Nina se répandre dans son propre corps, le feu faisant rage en elle.

Nina, pour sa part, était définitivement en train de perdre la bataille entre son esprit et son cœur. Elle pouvait sentir le Kansas si intensément que c'en était presque douloureux. Son corps vibrait, son sexe se serrait à chaque battement de cœur incontrôlable. Sa main glissa du visage de la blonde à l'arrière de sa tête. . .

Les yeux verts s'ouvrirent, rencontrant le bleu surpris. Aucune des deux femmes ne sut un instant ce qui l'avait interrompu. Puis ils entendirent à nouveau Marina appeler sa fille.

"Merde," murmura le blond en se précipitant vers la porte de derrière. La dernière chose dont elle avait besoin était que sa mère parte à sa recherche.

Restée seule, Nina se laissa retomber contre la table de la cuisine, la main posée sur sa poitrine. « Jésus-Christ », a-t-elle soufflé. "Qu'est-ce que je fous ?"

Marina a vu sa fille sortir par la porte de derrière de Nina. « Je pensais que vous alliez tondre ? » demanda-t-elle de l'autre côté de la clôture grillagée qui séparait les deux cours.

« Je le suis », indiqua Kansas à la tondeuse, qui était toujours assise au milieu de la cour. Son cerveau a recommencé à fonctionner, essayant de trouver une bonne histoire de couverture pour expliquer pourquoi elle l'avait abandonné. "Nina m'a appelé à l'intérieur pour me payer la semaine." Elle tapota la poche vide de son short pour l'effet.

"Oh. D'accord." Marina a jeté un coup d'œil à la maison de son voisin, mais a cru sa fille.

Kansas a soufflé un long souffle irrégulier alors que sa mère se tournait et se dirigeait vers son propre jardin à l'autre bout de leur cour. Elle était tremblante, peur d'être presque attrapée, ainsi que de l'adrénaline et de l'excitation de ce qui avait failli se passer. « Dieu saint », marmonna-t-elle en passant des mains tremblantes dans ses cheveux. "C'est fou."

Nina lisait son douzième dossier, ses yeux commençant à brûler. Pour la cinquième fois en une heure, elle leva les yeux, encore une fois déçue de voir la fenêtre du Kansas toujours sombre. Elle se demanda où était l'adolescent. Après les événements survenus dans la cuisine plus tôt dans la journée, elle ne l'avait plus revue, bien que la principale raison soit qu'elle avait quitté la maison. Elle n'avait plus besoin de la tentation de faire quelque chose de stupide.

Soudain, la lumière s'est allumée. Nina a retiré ses lunettes de lecture, s'est assise sur sa chaise, se balançant doucement en regardant. Elle pouvait à peine voir le mouvement à travers les stores à moitié fermés, mais ils furent ensuite complètement ouverts, tirés pour révéler le Kansas qui se tenait là. La brune sentit son cœur battre et ses reins se serrer. La blonde fit un signe de la main, Nina la lui rendit. Kansas a tapé sur sa fenêtre, puis a pointé vers le bas. Nina hocha la tête, éteignant immédiatement la lampe de bureau.

Le Kansas sentit son souffle se couper lorsque la femme plus âgée accepta de la rencontrer. Elle attacha rapidement ses chaussures et se précipita - en silence - hors de la maison. Sa mère s'était couchée il y a des heures, affirmant qu'elle avait mal à la tête. Kansas s'était obligée à rester en bas et à finir le film qu'elle regardait avant de monter dans sa chambre. Il était maintenant presque 1 heure du matin. En montant, elle avait vérifié si sa mère allait bien, décidant de simplement lui dire qu'elle voulait s'assurer qu'elle allait bien, si Marina devait être réveillée. Le blond plus âgé était profondément endormi et respirait lentement et régulièrement.

Kansas sauta facilement la clôture, Nina assise sur le perron arrière de sa maison, un pied nu croisé sur l'autre. Assis à côté d'elle était un cadeau emballé. « Hé », a déclaré Kansas, assis à côté d'elle.

"Salut. Tiens. » Elle tendit le paquet à la blonde. "Tu ne me parlais pas pendant ton anniversaire." Elle adressa à l'adolescente un sourire contrit. "Joyeux anniversaire"

"Merci." Le Kansas a pris le petit paquet.

"Je ne savais pas quoi offrir à la fille qui a le monde par la queue." Nina sourit au regard qu'elle reçut.

"Je ne pense pas que ce soit vrai, mais merci quand même." Kansas a rapidement déballé le cadeau, ravi de trouver un tout nouvel iPod avec des écouteurs.

" Figure vous pouvez enfin laisser votre ancien prendre sa retraite et mettre de nouveaux miles sur celui-ci."

"Merci, Nina", dit la blonde, vraiment touchée. Elle passa son pouce sur l'emballage lisse du lecteur de musique, puis regarda la belle femme assise à côté d'elle. " Tu sais ce que j'aurais aimé avoir pour mon dix-huitième anniversaire ? " demanda-t-elle doucement.

« Qu'est-ce que c'est ? » Nina leva les jambes, les pieds qui pendaient du perron. Elle enroula ses bras autour de ses genoux, posant sa joue sur eux alors qu'elle regardait son amie.

Kansas rencontra le regard bleu, s'y perdant rapidement. "Un baiser. De toi."

Nina sentit son cœur manquer un battement, le battement reprenant avec un souffle lentement libéré. Elle leva la tête, incapable de briser le regard intense qui lui était adressé. Sans un mot, elle tendit une main, prenant le visage de Kansas en coupe et l'attirant vers elle. Kansas agrippa la marche sous elle pour s'équilibrer alors qu'elle se penchait. Elle était choquée de voir à quel point Nina était douce, à quel point elle était douce. Les séances de tâtonnements en couple qu'elle avait eues avec son seul et unique petit-ami ne l'avaient pas préparée aux merveilles d'un baiser avec une femme. Un baiser avec Nina.

L'avocate a glissé sa main autour de la nuque de Kansas, la tirant doucement plus près, inclinant légèrement la tête alors que le baiser s'approfondissait. Son cœur battait la chamade, des cloches d'avertissement sonnaient dans sa tête alors qu'elle utilisait juste le bout le plus nu de sa langue pour toucher l'intérieur de la lèvre de la blonde. Elle ne pouvait pas arrêter ce qui se passait, même si quelque part à l'intérieur elle savait qu'elle devait le faire.

Le Kansas était rempli de feu, un besoin de toute une vie explosant en elle. Elle leva une main, avait besoin de toucher Nina, de sentir sa peau et de savoir qu'elle était vraiment là.

Nina sursauta, haletant alors que son sein était pris d'une main chaude, à travers son t-shirt."Whoa," haleta-t-elle, rompant le baiser et couvrant la main de Kansas avec la sienne. "Attendez, Kansas. . . "

"Quoi?" demanda la blonde, son corps exigeant plus. Elle était presque hors de contrôle.

"Je ne peux pas", murmura Nina, "Nous ne peut pas. " Elle a doucement retiré la main de sa poitrine, en passant ses doigts à travers Kansas. " S'il vous plaît, comprenez cela. " Elle regarda dans les yeux verts cagoulés, voyant ses propres désirs se refléter sur elle dans les traits rougis du Kansas.

Kansas posa son front contre l'épaule de Nina, hochant la tête alors qu'elle tentait de se contrôler. "Je le veux"

"Je suis désolée." Nina leva le menton de la blonde avec deux doigts, plongeant son regard dans les yeux verts. Elle y vit la compréhension et sourit, même si elle était faible. Elle serra le Kansas dans une étreinte serrée, fermant les yeux alors qu'elle pressait une main à l'arrière d'une tête blonde, tenant le Kansas contre lui.

Marina n'était pas sûre de ce qu'elle ressentait en regardant depuis la fenêtre du deuxième étage. Elle savait qu'elle devait arrêter les choses avant que la catastrophe ne se produise, et sa fille a été prise entre deux feux. Laissant les rideaux se remettre en place, elle se dirigea vers sa chambre, espionnant le téléphone sans fil sur son berceau à côté de son lit. Soudain, sa migraine est revenue.

Kansas volait dans les airs alors qu'elle terminait ses tâches quotidiennes dans la maison, avant de décoller et de passer le reste de la journée chez Nina. Elle entendit la sonnette retentir et bondit dans les escaliers pour y répondre. Elle avait le sourire en place, prête à accueillir la plus belle femme du monde. Ce qui l'a rencontrée a figé son sourire sur place.

"Hé, ma chérie", a déclaré Brad Roberts.

« Que faites-vous ici ? » Le Kansas a été tellement frappé qu'elle a oublié d'être en colère contre son père pendant un moment. Cela n'a pas duré longtemps.

"Je veux que tu viennes passer le reste de l'été avec moi. Chez moi."

" Quoi ? " Elle recula de la porte en secouant la tête. Brad franchit le seuil.

"Kansas, je suis ton père, et je te le dis, je veux que tu passes du temps avec moi. C'est ta dernière année de lycée. Ce sont vos dernières vacances d'été. » Il la regarda avec des yeux suppliants. Même s'il n'avait pas reçu d'appel de son ex-femme au milieu de la nuit, il avait quand même voulu trouver un moyen de passer autant de temps avec le Kansas, de renouer avec elle, qu'il le pouvait avant qu'il ne soit trop tard. , et elle a continué sa propre vie. "S'il te plait, chérie. Tu me manques tellement." Il sourit, même si c'était tremblant. Rien n'avait autant affecté Brad que la pensée qu'il avait peut-être perdu sa fille et son unique enfant. Son copain.

" Elle vous a appelé, n'est-ce pas ? " demanda doucement Kansas, sa trahison terminée. Son père n'avait rien à dire – elle pouvait le voir dans ses yeux.

"Bébé, ta mère et moi ne voulons que ce qu'il y a de mieux pour toi, et en ce moment je pense qu'il est préférable d'avoir une nouvelle perspective sur les choses. Nouveau cadre."

Le Kansas a immédiatement ressenti une piqûre de larmes. "Je n'arrive pas à croire qu'elle ait fait ça." Elle sentit une main sur son épaule, et bien qu'elle essaya de la secouer, son père ne voulut pas bouger.

"Chérie, ne le vois pas de cette façon. Votre mère essaie vraiment de faire ce qui est le mieux pour vous. Nous l'avons vécu, Kansas. Nous savons tous les deux ce que c'est que d'avoir mal." Il la tourna doucement pour qu'elle lui fasse face. "Nous ne voulons pas la même chose pour vous."

« Je ne suis pas un enfant ! » ragea Kansas, s'éloignant davantage de lui. "Merde ! Quand est-ce que je arriver à faire mon posséder les décisions? Des erreurs ? » Elle regarda dans les yeux implorants de l'homme qui lui manquait tellement que cela lui faisait mal, même si elle ne l'admettait que dans les parties les plus profondes de son âme.

"Venez avec moi. C'est seulement pour un petit moment. Une semaine. Peut-être deux. Kansas, on va péter comme avant. Rappelles toi? On peut frapper les cerceaux, et tu peux encore me botter le cul. Tout comme nous le faisions avant. » Brad savait qu'il mendiait presque, mais sa petite fille lui manquait autant qu'il manquait son prochain souffle. Il avait été si reconnaissant de l'appel de Marina la veille. "J'ai besoin de toi dans ma vie, Kansas. S'il vous plaît."

Kansas leva les yeux vers son père et essaya de penser à ce que Nina lui dirait en ce moment. Quel serait le conseil qui serait donné si la blonde courait à travers leurs jardins en ce moment et frappait à sa porte ? C'est le seul père que tu aies, Kansas. Ne l'exclus pas. Avec ses épaules affaissées, Kansas hocha la tête. Elle se retrouva engloutie dans une étreinte désespérée, et malgré elle, elle la lui rendit.

Nana tenait ses dossiers près de son corps alors qu'elle marchait dans les couloirs du palais de justice, ses talons hauts claquant sur le sol en marbre. Elle venait de quitter le tribunal et son esprit était perdu dans les événements qui venaient de se produire. Elle a failli être renversée lorsqu'elle a heurté quelqu'un qui a été arrêté et qui parlait dans le couloir. Levant les yeux, elle vit Chris Bateman lui faire un sourire perplexe alors qu'il se penchait pour l'aider à se relever.

" Hé, tu vas bien là, Nina ? " dit-il en tirant la grande femme sur ses pieds.

Nina sourit, embarrassée. Elle était juste reconnaissante que Chris soit un ami. "Oui. Je suis désolé. Était toujours dans la salle d'audience. » Le collègue avocat hocha la tête pour comprendre. Nina l'étudia un instant, se souvenant qu'il était l'un des meilleurs avocats de l'État de l'Ohio. "Chris", commença-t-elle, avant même de savoir qu'elle allait parler. "Gérez-vous toujours les affaires de divorce ?"

"Oui, bien sûr. Pourquoi? Ta mère enfin prête à quitter ton père et à s'enfuir avec moi en Espagne ?"

Nina éclata de rire, écartant le béguin bon enfant de son vieil ami pour sa mère. "Non. Ce n'est pas pour elle. » Elle regarda dans les yeux marrons de Chris, voyant qu'elle réalisait l'aube.

"Oh." Il se tenait un peu plus grand, tombant en mode professionnel. "Appelez-moi mardi prochain entre", a-t-il sorti sa mûre en regardant dans son calendrier. " Vers trois heures. " Il leva les yeux vers elle. "Nous parlerons."

Nina hocha la tête, sentant qu'elle était sur le point de perdre son petit-déjeuner. "D'accord. Merci, Chris. Encore une fois, désolé d'avoir failli vous renverser."

" Ne t'en fais pas. " Il regarda la jeune femme partir en secouant la tête. "Un autre mord la poussière."

Brad a regardé sa fille pendant qu'il mangeait sa nourriture chinoise. Il l'avait emmenée au Mandarin, l'endroit où ils allaient tout le temps quand le Kansas était enfant. Elle n'était plus une enfant, et Brad devait l'apprendre. Ils étaient dans le petit appartement qu'il louait depuis moins de deux heures. En gros, ils étaient là depuis assez longtemps pour lui faire visiter et la laisser s'installer.

« Vous passez un bon été ? » demanda-t-il longuement, essayant de pincer les derniers grains de riz avec ses baguettes. Sans un mot, Kansas tendit la main par-dessus la table et prit les baguettes de son père, saisissant ses doigts avec les siens pour bien placer les baguettes. Comme au bon vieux temps. Il sourit à l'action inconsciente, puis termina son dîner.

"C'est bon", a déclaré Kansas en poignardant un morceau de steak de son assiette de steak au poivre.

"Bien, bien." Brad termina sa bière, puis s'essuya la bouche et les mains sur une serviette. « Alors, que pensez-vous de l'endroit ? » il tendit les bras, indiquant l'appartement autour d'eux.

Kansas a visité le petit salon avec des meubles d'occasion, fournis par ses grands-parents. Elle remarqua le matelas pneumatique soigneusement plié sur le sol qui serait son lit. Et elle remarqua la tasse et l'assiette uniques, lavées et essuyées sur une serviette à côté de l'évier.

"Je pense que j'aimerais savoir si ce morceau d'appartement de merde en valait la peine."

Brad se rassit sur sa chaise, pas surpris de la colère de sa fille. Il en avait été témoin lors de leur dîner il y a plusieurs semaines, ainsi que Marina le lui avait dit. "Voulez-vous une réponse honnête ?"

"Alors, oui, c'était le cas." Brad rencontra le regard accusateur de sa fille. « Est-ce que tout cela en valait la peine », indiqua Brad à son appartement, « Qu'est-ce que vous pensez de Nina ? Pour ce qu'elle te fait te sentir ?"

"Comment ça ? Elle te rend heureux, non ? Bien ? » il s'arrêta, s'assurant qu'il avait son attention. "Vous vous sentez bien ?"

" Ma décision aussi. Je n'aurais jamais dû tromper ta mère, Kansas. C'était très mal, et je le vois. Mais sortir d'une mauvaise situation, une situation qui n'était pas conciliable. . . " Il secoua la tête, "Rester aurait été une erreur."

"Je ne comprends pas", a déclaré Kansas, soudainement plus très faim.

"Je sais que non. Un jour tu le feras. Si vous n'écoutez rien de ce que votre mère ou moi disons, écoutez ceci : soyez heureux. Faites tout ce dont vous avez besoin pour être heureux. Tu n'as qu'une chance dans cette vie, Kansas. Et sachez que le bonheur vient de vous, pas de quelqu'un d'autre. L'amour est un bonus." Il sourit, doux et serein. "Alors, vous demandez si ce "morceau d'appartement de merde" en vaut la peine ? Ouais c'est ça. Parce que maintenant je fais ce qui me rend heureux. Mais, " il leva un doigt, l'autre main tendant à travers la table pour couvrir celle du Kansas. "Qu'est-ce que ne pas Rends-moi heureux, c'est que tu sois une merde pour moi et que tu m'évites."

Le Kansas ne pouvait s'empêcher de sourire, sentant l'amour pour son père la remplir, tout en s'autorisant à ressentir tout l'impact de combien il lui manquait. Gardant sa main beaucoup plus grande dans la sienne, elle se leva de la table, le tirant sur ses pieds. Brad tenait sa petite fille contre lui, reconnaissant que ses prières aient enfin été exaucées.

Kansas s'allonge sur son lit à matelas pneumatique, fixant le ventilateur de plafond qui tournait paresseusement, juste assez pour déplacer l'air climatisé dans le petit appartement. Elle et son père ont eu une longue conversation autour d'une glace après avoir terminé leur nourriture chinoise. Elle lui avait promis qu'elle ne contacterait pas Nina pendant qu'elle lui rendrait visite, se donnant ainsi - soi-disant - une chance d'oublier la femme plus âgée et de se concentrer sur le retour à l'école. Elle devait serrer les dents pendant leur conversation, mais elle respectait suffisamment son père pour lui donner sa parole. D'ailleurs, ce n'était que pour une semaine. Elle pouvait supporter de ne pas voir ou parler à Nina pendant une semaine. Elle ferait plaisir aux personnes âgées, puis ferait ce qu'elle voulait. Elle le faisait habituellement, de toute façon.

En vérité, le Kansas a passé la meilleure semaine de sa vie avec son père. Elle sentit que son monde s'était redressé, d'une manière ou d'une autre. Leur relation était de nouveau sur les rails et elle apprenait à lui pardonner. Ils avaient beaucoup parlé des circonstances du divorce et de l'affaire, et la blonde commençait à comprendre. Elle n'aimait toujours pas ça, mais au moins ça commençait à devenir clair pour elle.

Elle serra fort son père dans ses bras avant qu'il ne remonte dans sa voiture et ne reparte sur la route pour se rendre au travail, promesse qu'elle lui a arrachée qu'elle viendrait le voir et passerait les week-ends et les pauses avec lui. C'était d'accord pour elle.

Kansas jeta un coup d'œil à la maison de Nina et Dan, notant que c'était calme. Le jardin avait été tondu, mais il avait l'air sec, et les fleurs n'avaient pas été taillées non plus. Sachant que Nina était toujours au travail, la blonde a trotté à l'intérieur de sa propre maison, s'est réinstallée dans sa chambre, séparant son linge de la semaine, puis a appelé sa mère pour lui faire savoir qu'elle était à la maison.

Après l'incident avec les dessins, les choses avaient été délicates entre la mère et la fille - le Kansas se sentait trahi et violé, tandis que Marina ne s'excusait pas de veiller au bien-être de sa fille. En fin de compte, ils avaient décidé d'accepter de ne pas être d'accord. Le Kansas a maintenant compris que, oui, ses parents l'aimaient, mais non, ils ne savent pas toujours ce qui est le mieux. Ce n'était pas grave, elle leur montrerait !

La journée passa misérablement lentement, Kansas vérifiant constamment sa montre pour midi trente, quand Nina serait à la maison pour le déjeuner. Elle était méticuleuse avec la cour, se sentant mal de l'avoir négligée lors de son enlèvement de base. Elle se demanda pourquoi la brune n'était pas sortie arroser et désherber. Peut-être que Nina a passé une mauvaise semaine au travail. Peut-être, juste peut-être, elle a aussi raté le Kansas.

Kansas a été surpris par la voix masculine derrière elle. Elle se retourna, arrachant un côté du casque de son oreille. Dan se tenait sur le porche arrière, une bière à la main.

"Hé, Dan. Comment vas-tu ?" La blonde n'avait pas vu l'homme depuis son baiser partagé avec sa femme, et la culpabilité lui rongeait les tripes. Elle l'avala rapidement.

"Tout va bien. Écoutez, vous avez fait un si bon travail avec la cour, je me demandais si vous seriez prêt à faire du travail pour moi à l'intérieur ? Je vais vendre l'endroit, donc il y a de la peinture, ce genre de trucs, qui doit être fait.»

Kansas sentit son estomac se nouer. Vendre la maison ? En mouvement? « Vendre ? » marmonna-t-elle, ne comprenant pas. "Est-ce que Nina est dans le coin ?"

Dan sourit, secouant la tête. "Non. Elle a déménagé il y a quatre jours. Je suis surpris qu'elle ne te l'ait pas dit. Vous les filles sembliez proches, et tout."

Si tu savais, mon pote. "Où est-elle allée?" Le Kansas était abasourdi et se sentait malade. L'homme secoua à nouveau la tête avec un haussement d'épaules.

"Je ne sais pas, m'en fiche." Sur ce, il se retourna et rentra dans la maison, claquant la porte arrière derrière lui.

« Mère ? ! » Kansas a claqué les escaliers, cherchant frénétiquement Marina dans la chambre de sa mère. Rien. "Mère !"

"Quoi?" demanda la blonde plus âgée, montant les escaliers deux à la fois jusqu'à ce qu'elle se trouve sur le palier du deuxième étage. Un Kansas essoufflé la fixa.

« Pourquoi ne me l'avez-vous pas dit ? » grogna-t-elle.

« Dis-vous quoi ? » Marina était abasourdie par la haine qui brillait dans ces yeux verts intenses.

"Vous saviez ! L'avez-vous planifié de cette façon? Sortez-moi d'ici, hors du chemin, pour qu'elle puisse partir ? » Le Kansas tremblait, elle était tellement en colère et blessée.

"Tout d'abord, je ne sais pas de quoi vous parlez, et deuxièmement, n'est-ce pas déjà parle-moi comme ça ! » Marina était livide. Elle avait géré la douleur de sa fille au cours des deux dernières semaines, avait été admirablement calme. Mais c'était trop. Elle n'avait pas appris à sa fille à la traiter ainsi.

"Elle est partie!" Cria Kansas, pointant vers la fenêtre qui donnait sur le côté de la maison de Nina et Dan. "Elle est partie ! Déménagé il y a quatre jours. Pourquoi tu ne me l'as pas dit ?"

Le regard de Marina s'adoucit alors que la compréhension la remplissait. Elle a vu que le Kansas était sur le point de s'effondrer et était là pour la tenir alors que l'adolescente criait sa confusion frustrée. Son premier chagrin d'amour - quelque chose qu'aucune mère ne voulait que son enfant traverse, mais savait que tout le monde le ferait.

"Je suis désolée, bébé", roucoula-t-elle en caressant ses cheveux blonds et doux. " Je sais."

Kansas a pleuré, serrant sa mère et permettant finalement à son cœur de se briser.

Nina était assise, regardant les nouveaux étudiants entrer, cherchant visuellement qui apprendrait d'elle, qui deviendrait d'excellents avocats et qui deviendrait la proie de l'argent et de la politique du système judiciaire américain. Après quatre ans d'enseignement, elle était devenue assez douée pour déterminer les motifs. Elle attendit que le dernier élève soit assis avant de se lever de son perchoir au bord de son bureau.

"Bon après-midi, tout le monde. Veuillez vous installer, car nous avons beaucoup à faire aujourd'hui. Permettez-moi de commencer par me présenter. Je m'appelle Nina Glassman, mais vous pouvez m'appeler Dr Glassman ou Nina. Je ne suis pas trop dans les formalités. » Elle s'arrêta, lançant un sourire narquois sur son auditoire captif. "Seigneur sait que vous en aurez assez au cours de votre voyage en tant que jeunes avocats." Elle a eu les quelques rires normaux à la blague qu'elle utilisait avec chaque nouveau cours. "Bienvenue à la faculté de droit. Puissiez-vous tous le faire en un seul morceau, et avec votre santé mentale intacte."

Alors que Nina continuait son discours, elle rencontra le regard de plusieurs de ses élèves, voyant les réactions typiques : peur, intérêt, désir et intelligence. À 34 ans, elle savait qu'elle avait l'air bien et qu'elle se sentait bien dans sa peau. Vêtue d'un tailleur-pantalon sur mesure, Nina n'a pas caché le corps qu'elle a travaillé dur pour entretenir. Ses longs cheveux noirs étaient lâchés aujourd'hui - mieux vaut commencer les choses sur une base un peu plus décontractée. Elle adorait ce qu'elle faisait et savait que retourner à l'école il y a sept ans avait été l'une des meilleures choses qu'elle ait jamais faites - parmi un couple.

La classe s'est terminée et la grande salle était remplie de chaises grattantes, de sacs remplis et de bavardages inutiles alors que les étudiants rassemblaient leurs affaires et partaient. Le Dr Nina Glassman a été laissée seule, regardant la mer de bureaux vides. Elle souffla et se prépara pour son prochain cours.

Des jappements et des aboiements joyeux rencontrèrent l'insertion de la clé de Nina dans la porte d'entrée de la petite maison de ville qu'elle avait achetée il y a deux ans dans la magnifique ville de Boulder, dans le Colorado. C'était une petite ville universitaire, abritant l'une des meilleures universités du pays, l'Université du Colorado, ou mieux connue sous le nom de CU. Avec des montagnes de tous côtés - bleues et glorieuses - Boulder était rapidement devenu un endroit chéri pour Nina. On l'appelait souvent le Berkley du Colorado, pour sa nature ouverte et sa communauté artistique. Certainement un bon changement de l'Ohio.

Les Yorkies de 3 ans, frère et sœur, Kona et Kiora, sont devenus fous une fois que Nina a ouvert la porte. Elle se pencha, laissant les chiens ressemblant à des Ewok grimper sur elle, sautant pour tenter de lui faire des bisous de chien.

"Bonjour, mes bébés", roucoula la brune, les soulevant tous les deux et couvrant leurs visages de baisers. Les chiens se tortillaient et gémissaient jusqu'à ce que le professeur soit sur le point de les lâcher. Elle les déposa, puis se dirigea plus loin dans la maison. Elle ramassa les lambeaux d'un Kleenex, imaginant les deux chiens, un à chaque extrémité, tirant et grognant, le vainqueur secouant sauvagement la tête pour achever la « proie ». Ensemble, les deux chiens partageraient la générosité de la destruction ultime, laissant leur ouvrage sur le tapis de la salle à manger.

Nina se précipita vers les escaliers, allumant la lumière qui éclairerait sa précieuse œuvre d'art sur la cheminée, sur le chemin de la salle de bain de sa chambre, se déshabillant au fur et à mesure. Elle avait un rendez-vous.

Abby Walters était excité. Elle se leva sur la pointe des pieds, essayant de repérer son rendez-vous dans la foule des aventuriers du vendredi soir. Son sourire s'étala sur un joli visage lorsqu'elle vit la grande brune se frayer un chemin autour d'un groupe d'adolescents chahuteurs.

"Salut", dit-elle en se penchant pour déposer un baiser de salutation sur la joue de Nina. "Comment allez-vous ?"

"Je vais bien. J'espère que je ne suis pas en retard. J'ai eu une réunion de professeurs qui m'a fait fuir le bureau », a expliqué la brune, permettant à sa main d'être prise dans celle d'Abby. C'était leur troisième rendez-vous, et jusqu'ici tout s'était bien passé.Nina n'était pas certaine que cette femme était ce qu'elle voulait pour son avenir, mais pour l'instant, c'était amusant.

Ils avaient prévu d'aller dîner plutôt que d'aller à l'ouverture d'une nouvelle galerie en ville. Abby était une collectionneuse d'art et Nina avait appris au fil des ans à l'apprécier. Sans oublier, la sœur d'Abby, Jamie, était l'artiste présentée lors de l'ouverture.

De petites foules de gens se tenaient en groupes dans une conversation murmurée, beaucoup avec des flûtes de champagne à la main. Les personnes rassemblées étaient vêtues de toutes sortes de tenues : smoking à pans, robe de soirée, jeans et jupes longues et fluides. Nina, vêtue d'un tailleur jupe, était quelque peu irritée - après tout, elle devait s'habiller toute la journée pour le travail, elle voulait se détendre et être à l'aise pendant son temps libre. Mais, Abby était excitée, et Nina pouvait donc le gérer.

Nina a commencé à errer, laissant Abby faire la fête avec sa sœur et l'artiste la présentant à des amis et à d'autres artistes. Les bras croisés sur sa poitrine, la brune a parcouru les tableaux, les sculptures et quelques photographies. Elle descendait lentement une ligne de croquis encadrés, l'œuvre exquise, des formes féminines sans visage. Beaucoup de formes étaient dans l'ombre, ou stratégiquement recouvertes d'un drap ou d'une couverture enroulée autour des épaules nues. Ils étaient magnifiques. Nina a regardé pour voir qui était l'artiste, mais il n'y avait pas de plaque signalétique attachée.

Nina se tourna pour voir un autre spectateur admirant le croquis à côté de celui que la brune admirait. Elle hocha la tête en souriant poliment.

" L'artiste est là-bas quelque part, je pense ", dit la femme en ramenant son pouce vers la grande sculpture en ciment à l'arrière. Nina jeta un coup d'œil par là, ne voyant qu'un groupe de femmes qui semblaient être captivées par quelque chose que quelqu'un disait. Le groupe s'est séparé un instant, révélant une femme aux cheveux courts et blonds. La femme tournait le dos à Nina, la blonde gesticulait avec enthousiasme, les femmes autour d'elle riaient. La blonde était sur le point de se retourner quand la foule s'installa à nouveau, la bloquant de vue tous ensemble.

Nina se retourna, Abby apparaissant soudainement à côté d'elle. "Oui. Si vous l'êtes."

"Je suis. Allez, allons dîner."

Nina ne le remarqua pas alors que les yeux verts la regardaient partir.

Nina traversa sa maison sombre, n'allumant que la lumière au-dessus de la cheminée. L'œuvre d'art y a pris vie. C'était une sculpture en bronze de deux figures féminines, enlacées dans une étreinte sensuelle. Le visage d'aucune des deux femmes n'était clairement visible, mais l'extase. Elle leva une main, traçant un doigt le long de la courbe de l'une des femmes, la sculpture entière n'ayant pas plus d'un pied de hauteur.

Il y a trois ans, quand Nina avait finalement décidé d'arrêter de se mentir, et s'était révélée lesbienne, elle avait fait le voyage jusqu'à P-town, errant dans les rues et regardant les couples tout autour d'elle. Pour la première fois, elle se sentit comme chez elle. En se promenant dans les rues, elle avait vu la sculpture dans une vitrine de l'une des nombreuses galeries qui s'y trouvaient. Dire qu'elle a été choquée de voir le nom de Kansas Roberts sur l'affiche en tant qu'artiste est un euphémisme. Elle s'était emparée de la belle pièce, qui avait presque épuisé son compte en banque, et avait depuis lors occupé une place de choix.

Ses pensées dérivèrent plus loin vers le passé alors que la brune montait les escaliers, impatiente de se détendre dans un bon bain moussant chaud. Ses Yorkies suivaient inaperçues derrière, les étiquettes tintant joyeusement sur leurs cols.

Alors que Nina se déshabillait pour prendre son bain, elle pensa aux "relations" qu'elle avait eues avec les femmes depuis qu'elle avait décidé de sortir. Cependant, pour ce faire, elle aurait besoin de remonter encore plus loin. Dan. Après l'avoir quitté, puis une fois le divorce définitif, elle avait quitté l'Ohio, décidant de tout recommencer. Le retour aux études avait été déterminant pour cela, car elle avait atteint un point de sa carrière où elle ne croyait plus en ce qu'elle faisait. Son code moral ne lui permettrait pas de continuer à pratiquer le droit alors qu'elle avait perdu confiance dans le système.

Elle s'était entièrement concentrée sur son programme intense, obtenant finalement son doctorat en un temps record, tout en conservant un emploi au bureau du procureur du district de Denver. Cela ne lui avait commodément pas permis de penser à sa vie privée, la laissant plutôt se perdre dans sa vie quotidienne bien remplie. Une fois qu'elle avait obtenu son diplôme et qu'elle avait commencé à enseigner à CU, cela avait changé. Attirant l'attention d'un collègue professeur, Nina avait décidé de céder et était allée dîner avec elle. Cela s'était terminé avant que cela ne commence, car elle et Dana étaient à peu près aussi différentes que la nuit l'est aujourd'hui, mais cela avait commencé à faire réfléchir Nina, puis à réaliser, et enfin à admettre la vérité.

Même ainsi, après trois ans, elle ne s'était toujours pas autorisée à vivre pleinement sa décision de vie. Elle n'était pas sortie sérieusement et ne s'était pas livrée à plus d'une séance de baise intense avec quelques-unes des femmes avec qui elle était sortie. Après le rendez-vous de ce soir avec Abby, elle pouvait dire qu'ils se dirigeaient rapidement vers le carrefour que Nina connaissait trop bien. Abby exprimait clairement son intention, sa main trouvant son chemin vers l'un des seins de la brune alors qu'ils se disaient au revoir sur le parking où ils s'étaient tous les deux garés.

Alors qu'elle s'enfonçait dans l'eau humide, Nina pouvait encore sentir la pression des mains d'Abby sur elle. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle ressentait à ce sujet, de ce qu'elle avait ressenti à l'époque. Non, elle n'avait pas voulu aller plus loin à ce moment précis, mais à quel point était-ce permanent ? Déjà? Ce soir? Avec Abby ? Cela faisait de nombreuses années qu'elle n'avait pas été touchée, qu'elle n'avait pas été aimée. Elle avait apprécié le sexe avec Dan, pour la plupart. Même si maintenant elle comprenait ce qui manquait à l'époque. Elle ne savait pas pourquoi elle n'avait pas parcouru cette dernière distance, s'était permis ce dernier fil d'identité et de liberté. Peut-être qu'elle ne voulait pas se précipiter dans quoi que ce soit. Peut-être qu'elle attendait la bonne situation et la bonne personne. Ou peut-être qu'elle avait juste peur.

Nina soupira, passant ses mains mouillées sur ses cheveux, les repoussant loin de son visage, de l'eau dégoulinant sur son nez. Elle l'a froissé, essayant de se débarrasser de la démangeaison, mais cela n'a fait qu'empirer. Grognant, elle leva la main, frottant la démangeaison. Elle jeta un coup d'œil sur le côté de la baignoire, observant Kona et Kiora alors qu'ils jouaient ensemble, le plus petit mâle gémissant légèrement alors que sa sœur beaucoup plus grande lui marchait dessus.

"Attention, Kikis", prévint la brune. La femelle Ewok leva les yeux vers elle, puis se remit à battre son frère. Nina reposa sa tête contre le bord de la baignoire, fermant les yeux. Elle a décidé d'arrêter de penser et de s'autoriser juste à profiter du bain.

Nina s'est retrouvée en ville deux jours plus tard, de retour dans la même galerie. Maintenant que l'endroit était presque vide, elle était capable de vraiment regarder autour d'elle, les mains nonchalamment jointes derrière son dos pendant qu'elle lisait attentivement. Elle se retrouva attirée par les croquis qu'elle avait regardés le soir du spectacle. Le travail était si exquis qu'il a totalement captivé l'imagination de Nina. L'artiste aimait visiblement la forme féminine.

"Comme ce que vous voyez, conseiller ?"

Nina sursauta à la voix qui se fit soudain entendre dans son oreille. Elle s'éloigna en se retournant. La bouche grande ouverte, elle fixa la blonde souriante qui se tenait devant elle. Les cheveux toujours courts et toujours aussi insouciants, le Kansas était toujours aussi adorable.

"Salut", souffla-t-elle, ne sachant pas quoi dire d'autre.

"Salut. Je dois dire que je ne me souviens pas avoir eu une réaction à mon travail tout à fait comme la vôtre auparavant. » L'artiste a hoché la tête aux croquis derrière Nina.

Les deux femmes se retournèrent, un rouquin s'approchant d'elles. Elle plaça une main sur le dos de la blonde, un petit sourire aux lèvres quand Kansas se pencha pour déposer un baiser sur sa joue. " J'arrive. " Kansas se retourna vers Nina, une étincelle presque arrogante dans ses yeux verts pour correspondre au sourire narquois sur ses lèvres. "À bientôt."

"Oui. Euh, c'était agréable de te revoir. » marmonna Nina.

La brune les regarda s'éloigner, incapable de quitter le Kansas des yeux. Ça faisait quoi, sept ans ? Huit? Qui était cette femme ultra confiante qu'elle a vue ? D'où était l'adolescent mignon et incertain d'il y a si longtemps ? Et qui diable était la rousse ? Alors qu'elle regardait, le Kansas lui a giflé le cul, faisant rire l'autre femme et repousser la blonde d'un air espiègle.

Nina s'est éloignée des croquis, décidant qu'elle voulait vérifier ce qui tapissait les murs et l'espace de la galerie. Elle a été approchée par un homme mince avec une barbiche noire. Ses lunettes à la mode à monture épaisse étaient perchées sur un nez parfait, placé au-dessus de dents parfaitement blanches.

« Voyez-vous quelque chose que vous aimez ? » a-t-il demandé, la voix quelque peu aiguë et définitivement féminine.

"Oui. Tout ici est si beau », a commenté Nina en regardant le tableau devant lequel elle se tenait. Un champ de ce qui ressemblait à du maïs, pensant que ses tiges étaient violettes, un sol blanc comme de la neige. Le ciel était d'un bleu éclatant, bien que des nuages ​​roses paresseux flottaient. Son regard tomba sur la pancarte : Un autre côté du Kansas . Nina a presque éclaté de rire, bien sûr que c'était une blague privée de Kansas Roberts.

"Oui, ça l'est. Et une bonne partie de cela par notre propre Kansas Roberts », l'homme a fait un geste vers l'endroit où la blonde et la rousse se tenaient en train de parler près de la porte d'entrée de la galerie, un couple plus âgé discutant avec l'artiste.

"Elle est très talentueuse. Je regardais juste ses croquis sur le mur du fond. " Elle jeta un coup d'œil à l'homme, sa chemise boutonnée suffisamment ouverte pour révéler une poussière de poils sur la poitrine, bien que sur lui, cela n'ait pas l'air aussi proxénète que sur un hétéro. Ses cheveux étaient foncés, longs et ondulés, avec de longs favoris bien taillés. Son teint plus foncé parlait d'un héritage espagnol ou italien. "Pourquoi n'y a-t-il pas de pancartes ou de prix dessus ?"

"Ils ne sont pas à vendre. Ces croquis proviennent de la collection privée du Kansas. Ils ne sont en fait que pour une courte période, pour célébrer l'ouverture de notre galerie", a-t-il expliqué.

"Oui", sourit l'homme, grand et fier. "Le Kansas et moi possédons cet endroit fabuleux." Il indiqua le bâtiment dans lequel ils se trouvaient avec un flair qui fit sourire Nina.

" C'est merveilleux. " Elle s'arrêta, mordillant sa lèvre inférieure pendant un moment. "Alors, comment est-elle arrivée ici ? Dans le Colorado."

"Eh bien, si vous le souhaitez, je peux vous présenter le Kansas-"

"Oh, non," Nina lui fit signe de partir avec un rire nerveux. "Nous avons. . . rencontré."

"Oh," dit-il d'un air entendu, lui adressant un sourire compatissant en lui tapotant l'épaule. " Toi et la moitié de l'État, chérie. " Il jeta un coup d'œil à son partenaire commercial, la regardant flirter de manière flagrante avec deux femmes qui venaient d'entrer, les deux femmes s'évanouissant presque. "Parfois, je ne sais pas qui est plus une salope - moi ou le Kansas." L'homme gloussa, se retournant vers Nina. "Je suis Michael Ross. Quel est votre nom, belle dame ? »

Nina sourit, malgré elle. "Nina Glassman"

"C'est un plaisir, Nina. Écoute, je dois y aller, mais tu viens n'importe quand." Il lui fit un sourire éclatant, montrant à quel point il était vraiment beau.

Avec un bisou sur chaque joue, il était parti. Nina se retourna vers l'œuvre d'art avec un soupir. Elle se força à ne pas regarder quand elle entendit un grand éclat de rire, venant de la direction où elle savait que le Kansas se tenait toujours, divertissant son petit auditoire de trois personnes.

Les clubs du centre-ville de Denver étaient rares, mais ce qu'il y avait pouvait être amusant. Nina et Abby se frayèrent un chemin à travers la foule qui avait déjà commencé à se rassembler. C'était un samedi soir, et le thumpa-thumpa vibrait à travers les os de Nina. Elle n'était pas du genre à sortir en boîte ou à boire, mais a décidé d'y aller quand même. Elle n'était pas sortie danser depuis plus d'un an et elle attendait ça avec impatience.

" Tu veux boire un verre ? " demanda Abby par-dessus la musique forte. Nina hocha la tête, ses doigts commençant déjà à taper contre sa jambe vêtue de denim alors qu'elle trouvait le rythme de la musique. "Amaretto Sour, non?" Encore une fois, Nina hocha la tête. Elle regarda jusqu'à ce que son rendez-vous disparaisse dans la foule, puis se dirigea vers un endroit où ils pourraient s'asseoir et se détendre. L'endroit était sombre, mais plus enfumé – grâce aux lois du Colorado interdisant de fumer dans les restaurants et les bars, une loi que le professeur adorait.

Vers l'arrière du club sombre, le mur était tapissé de tables rondes et de chaises. La plupart étaient remplis, mais il y en avait encore quelques-uns qui restaient vides. Nina en attrapa rapidement un, dos au mur pour qu'elle puisse regarder tout le monde autour d'elle. Elle a vu des couples aller et venir, des femmes rire et danser. Un couple d'hommes s'embrasse dans le coin. Elle regardait les corps bouger, l'air rempli de tension sexuelle et de chaleur. La brune ne put s'empêcher de le sentir s'insinuer dans son propre corps.

" Et voilà. " Abby posa un gobelet devant Nina, le liquide ambré foncé se mélangeant à la glace et à la paille fine. Nina lui adressa un sourire de remerciement, prenant la boisson dans une main et sirotant une gorgée. C'était fort, l'alcool brûlant dans sa gorge.

"Merci." Nina jouait distraitement avec sa paille dans le verre, ses yeux commençant à s'adapter à la pièce sombre, la musique battant et les lumières multicolores faisant des motifs sur le sol et les murs, et sur les corps palpitants.

« Voulez-vous danser ? » a crié Abby au-dessus de la musique.

Les deux femmes se donnèrent la main alors qu'elles se dirigeaient vers la piste de danse, se faufilant parmi leurs compagnons jusqu'à ce qu'elles trouvent une place pour elles-mêmes. La chanson jouée avait un rythme techno, les corps palpitants autour d'eux suaient à cause de l'effort. Bientôt, Nina et Abby étaient avec eux.

Nina rejeta la tête en arrière, les yeux fermés, se laissant perdre dans la musique, son corps bougeant de lui-même. Elle ouvrit les yeux quand elle sentit des mains sur ses hanches. Abby avait emménagé, rapprochant leurs corps tandis que la musique résonnait. Nina regarda dans les yeux de la femme, se demandant ce qu'elle y trouverait. Elle vit le désir briller dans ces yeux, et il la visait. Un trille de peur parcourut sa colonne vertébrale, mais le professeur l'avala, se permettant de s'y vautrer pour le moment. Cela faisait du bien d'être désiré et désiré.

Après quelques chansons de plus, Nina se dirigea vers la salle de bain, son Amaretto Sour et la bouteille d'eau suivante la traversant. La pièce était bondée alors qu'elle s'avançait, mais elle s'est rapidement dégagée, donc au moment où elle est sortie de son étal, la pièce était vide. La brune se tenait près du lavabo, regardant dans le miroir tacheté au-dessus alors qu'elle se lavait les mains. La porte de la salle de bain s'ouvrit en grinçant, deux femmes gloussant à l'intérieur. Nina fut surprise de voir que l'une des femmes était Kansas.

La blonde attrapa un regard bleu dans le miroir, un sourire arrogant s'étalant sur des lèvres charnues. Kansas chuchota quelque chose à la brune avec qui elle était, l'autre femme se précipitant dans un box, mais pas avant de jeter un regard noir à Nina. Le professeur suivait les progrès de Kansas alors que la blonde se dirigeait vers elle.

"Surprise de te voir ici", dit-elle en s'avançant derrière Nina, croisant son regard dans leur reflet.

"Je peux dire la même chose de toi." Nina a attrapé quelques serviettes en papier dans le distributeur, ne quittant jamais le Kansas des yeux pendant qu'elle séchait ses mains.

"Non. Abby m'attend à notre table."

"Ah," Kansas hocha la tête en signe de compréhension. "Eh bien, j'espère que ça ne dérange pas Abby si je te vole pour une danse." Le petit sourire sexy est apparu une fois de plus. " J'en veux un."

Nina ne dit rien alors qu'elle regardait Kansas reculer, se diriger vers le stand où la brune l'attendait. "Je ne pense pas que votre rendez-vous approuverait", a déclaré Nina, une note légèrement dure dans la voix.

« Date ? » Kansas a souri pleinement. « À peine. » Et sur ce, elle disparut dans la cabine, un doux gémissement suivant. "Je peux te sentir, bébé", murmura Kansas. "Sent bon."

Nina jeta les serviettes en papier froissées dans la poubelle, ouvrant la porte de la salle de bain avec suffisamment de force pour la frapper contre le mur derrière.

Alors que Nina était assise à sa table, en train de boire la bière qu'Abby lui avait achetée, elle se sentit énervée. Elle ne pouvait pas exactement définir pourquoi, elle le sentait juste. Elle tenait la bouteille par le goulot, prenant nonchalamment une gorgée. Elle sauta presque hors de sa peau quand elle sentit une main sur son genou. Se retournant, elle se retrouva à regarder dans le regard inquiet de son rendez-vous.

« Tu vas bien ? » demanda Abby en se penchant vers lui. Assez près pour que Nina puisse sentir son haleine parfumée à l'alcool sur son cou. Elle acquiesça. Elle fit face à la rousse, réussissant à se perdre dans le regard passionné. Les lèvres d'Abby étaient douces, le goût du rouge à lèvres se mélangeant à l'arrière-goût de levure de la bière. Abby commença à approfondir le baiser quand Nina se recula, sentant la présence d'un autre. Debout à côté de leur table, Kansas les regardait attentivement.

Nina s'essuya la bouche, regardant la blonde d'un air coupable. Abby était sur le point de se mettre en colère lorsque le visiteur inattendu sourit, le charme suintant d'elle. "Désolé de vous interrompre, mesdames." Kansas posa une main sur la table, s'appuyant sur son bras vers Abby. "Hé, ça vous dérange si je vole votre petite amie pendant une minute ? Tu vois, je la connaissais en Ohio, et je ne l'ai pas revue depuis. J'aimerais me rattraper pendant une danse, si ça ne vous dérange pas."

Abby se retrouva à sourire comme une idiote et à hocher la tête. "Bien sûr." Elle se tourna vers Nina. "Amusez-vous."

Alors que le professeur était tiré de son siège par la main, elle ne savait pas si elle voulait remercier Abby ou la maudire. Elle suivit Kansas sur la piste de danse, la poigne de la blonde ferme et forte. Ils trouvèrent une place et la blonde s'arrêta, se tournant pour faire face à son compagnon.

Nina était nerveuse, ne sachant pas quoi dire ou penser alors qu'elle regardait dans les yeux verts qui appartenaient à qui était la fille d'à côté. Elle savait maintenant mieux, encore capable de sentir le sexe de la chaude petite blonde. Kansas plaça ses mains sur les hanches de Nina, tirant leurs corps à une distance assez respectable, ses propres hanches commençant à bouger au rythme de la musique. Nina plaça ses propres mains avec précaution sur des épaules fortes. Elle ne pouvait presque plus respirer alors qu'elle regardait le regard enflammé du Kansas, se sentait enveloppée par celui-ci.

"Je t'avais dit que j'aurais ma danse", dit la blonde, juste assez fort pour être entendue par-dessus la musique.

"C'est ce que tu as fait." Elle essaya de trouver quelque chose à dire, mais son cerveau sembla l'abandonner, lui laissant la bouche sèche. Nina haleta alors que des mains fortes se resserraient sur ses hanches, la tirant plus près. La chaleur corporelle provenant du Kansas était immense et dévorante. Se déplaçant de corps à corps, Nina resserra sa propre prise, mais surtout juste pour s'accrocher alors que Kansas les pressait l'une contre l'autre, déplaçant ses hanches contre Nina.Si la brune ne savait pas mieux, elle dirait qu'ils étaient debout, putain.

"Tu es toujours très belle", a déclaré Kansas, presque nostalgique. Son regard glissa sur le visage de Nina, glissant vers sa chemise à col ouvert, qui révélait juste un peu de décolleté. Le regard du blond continua jusqu'à ce qu'il atteigne leurs hanches jointes. Elle regarda leur mouvement pendant un moment, puis soudain la chaleur de son corps disparut, laissant la tête de Nina tourner alors que Kansas se retournait. Pressant ses fesses dans l'entrejambe de Nina, Kansas a saisi les mains de la brune, enroulant les bras de Nina autour du petit corps.

Nina pouvait sentir la douceur du haut côtelé du Kansas sous ses mains alors qu'elles étaient placées sur un ventre dur et plat. Elle essaya de s'éloigner, même si c'était faible, mais elle était fermement maintenue en place. Elle se pencha, inhalant l'odeur des cheveux blonds épais, les mèches lui chatouillant le nez. Les yeux fermés, elle laissa son corps bouger avec la blonde, se pressant contre elle, les seins à plat contre son dos, le sexe devenant humide alors que le désir se précipitait en elle. Les yeux de Nina s'ouvrirent lorsqu'elle sentit ses mains bouger - les mains de Kansas se posèrent dessus, les déplaçant là où elle le voulait. Les mains de Nina glissèrent sur le devant de la blonde, sur des seins fermes, puis redescendirent pour finalement se poser sur les hanches de Kansas. Nina sentit son sexe se contracter quand elle réalisa que les mamelons de la blonde étaient durs car ils avaient été effleurés par ses paumes.

La chanson lourde de base s'est terminée, une chanson plus lente commençant sur ses soins. Nina pensait que sa torture était peut-être terminée, mais le Kansas avait d'autres idées. La blonde se tourna à nouveau vers elle, enroulant ses bras autour du cou de la brune. Les mains de Nina trouvèrent automatiquement des hanches étroites, les siennes bougeant en parfait mouvement avec elles. Kansas leva les yeux dans les yeux de Nina, ses doigts s'enfouissant dans les cheveux noirs. Nina lui rendit son regard, cherchant quoi, elle ne savait pas. Il semblait que des questions parcouraient l'étendue verte, mais Kansas ne dit rien. Pendant un instant, juste un instant, la blonde sembla être la fille douce et innocente que Nina avait connue il y a huit ans. Elle a fait le calcul dans sa tête et a été choquée de réaliser que le Kansas était maintenant une femme de 26 ans. Certainement pas l'enfant qu'elle se souvenait d'être.

Alors que la danse continuait, Nina ne put s'empêcher de se remémorer une fois passée avec la blonde – la dernière fois qu'elle l'avait vue, par exemple. Assise sur le perron arrière de sa maison. Elle se souvint du baiser qu'ils avaient partagé : la douce perfection de la bouche du Kansas. La façon dont son corps s'était senti. La sensation douce et hésitante d'une main incertaine sur son sein avant qu'elle ne l'ait arrêté. A tout arrêté. Le lendemain, le Kansas était parti, emporté par son père. Nina se sentit à nouveau perdue, attirée vers ce qu'elle savait instinctivement être un territoire dangereux, tout aussi dangereux qu'il l'avait été il y a huit ans, mais d'une manière très différente maintenant.

Le raclement de gorge sortit Nina de sa rêverie. Sort brisé, elle se tourna pour voir Abby se tenir à proximité, l'air moins que ravie alors qu'elle regardait la paire. Kansas laissa tomber ses mains du corps de la brune, leur adressant un sourire à tous les deux, puis disparaissant dans la foule, mais pas avant de jeter un long regard à Nina par-dessus son épaule. Leurs regards s'étaient brièvement croisés avant que le Kansas ne disparaisse.

Bien que techniquement elle n'ait rien fait de mal, Nina se sentait toujours coupable. Alors qu'elle se tenait dans l'entrée de sa maison de ville, embrassant Abby, elle savait à l'intérieur que l'ardeur qui se répandait dans son corps comme une traînée de poudre n'avait rien à voir avec la rousse dont elle saisissait le cul et dont elle prenait la bouche violemment. Soudain, une petite blonde marcha devant l'œil de son esprit, les yeux verts flamboyant d'une intention lubrique.

Nina s'écarta, à bout de souffle. Sa culpabilité empêchait son désir. Abby a fait une pause dans le baiser pour avoir l'opportunité de trouver le cou de la brune, le lavant de baisers et de pincements chauds et humides.

"Je te veux, bébé," murmura Abby contre la colonne de la gorge de Nina.

Nina ferma les yeux, essayant de rester concentrée, essayant de rester présente avec Abby, celle qui avait les mains levées sous la chemise de Nina, les doigts étendus sur l'étendue de son dos. Tu es toujours aussi belle. Les mots résonnaient dans l'esprit de Nina. Eh bien, j'espère que ça ne dérange pas Abby si je te vole pour une danse. J'en veux un.

Nina avait envie de crier, une douche froide d'émotions la submergeant. "Attendez", haleta-t-elle, repoussant doucement Abby. "Attendez, arrêtez."

La rousse recula, la colère brûlant dans ses yeux. "Merde, Nina", fulmina-t-elle. "Pourquoi faites-vous cela à chaque fois ?"

Nina détourna le regard, pleine de honte. "Je suis désolé. Je ne peux pas."

"C'est moi ? Ou est-ce toi ? Parce que je dois vous dire - je ne sais pas combien de temps je peux attendre." Abby s'est serrée dans ses bras, la douleur et le rejet peints sur son visage et son langage corporel.

Nina a permis à sa colère contre elle-même de s'en prendre à Abby. "Eh bien, si tu n'es là que pour me baiser, alors tu es ici pour les mauvaises raisons."

Une nouvelle blessure s'infiltra dans les yeux d'Abby. " C'était bas. " Ils se tenaient dans l'entrée, ni capables ni disposés à se regarder. Enfin, Abby rompit le silence. "Je t'ai vu avec cette blonde ce soir. Est-ce que c'est ça? Y a-t-il quelqu'un d'autre ?"

Nina soupira, passant une main dans ses cheveux. Elle secoua la tête. "Non. Le Kansas n'est qu'un vieil ami d'il y a longtemps."

"Oui, a-t-elle dit. Un très bon ami, je dirais." Nina ne dit rien. "Faites attention, Nina. Kansas Roberts est un serpent, vieil ami ou non. » Avec ces derniers mots d'avertissement, Abby attrapa ses clés sur la petite table d'entrée où elles avaient été placées, puis ferma la porte d'entrée derrière elle.

Nina inspira profondément, reconnaissante d'être seule.

La galerie était devenue la petite boutique branchée du centre-ville de Boulder, ce qui en disait long, car la magnifique ville était remplie de «petites boutiques branchées». Nina tira son sac plus haut sur son épaule alors qu'elle entrait, les yeux scrutant pour s'assurer qu'une certaine petite blonde n'était nulle part en vue.

Nina se retourna, surprise de voir Michael Ross marcher soudain à côté d'elle. Il avait l'air magnifique comme toujours, ses lunettes de créateurs polies à un éclat. Il lui sourit, les dents d'un blanc éclatant.

"Bonjour, Michael. Comment vas-tu ?"

"Je vais à merveille. Et vous-même ?"

"Très bien, merci." Pendant qu'ils échangeaient des salutations, ils se dirigeaient vers le mur du fond de la galerie. Quand ils sont arrivés, Nina a été surprise et profondément déçue de voir que les croquis avaient disparu.

"Désolé, ma chérie. Le Kansas les a enlevés. » Michael se leva, les bras croisés sur sa poitrine maigre, un t-shirt en soie serré sur sa poitrine et un ventre plat. "Pour être honnête, j'ai été un peu surpris", a-t-il poursuivi. "Elle est entrée ce matin comme une chauve-souris sortie de l'enfer, et sans un mot, les a toutes enlevées, les remplaçant rapidement par celles-ci." Il indiqua les aquarelles qui avaient pris leur place. "Jamais un pour l'aquarelle, personnellement, je ne comprends pas."

Nina pensa à son passage au bar la veille, voyant quel genre de boule de feu le Kansas pouvait être. "C'est dommage", a-t-elle dit. Elle sentit un regard noir sur elle et se tourna pour voir Michael l'étudier. Il a souri.

Nina sourit en hochant la tête. "Bien sûr." Elle aurait besoin d'un ami.

Les bureaux de la galerie étaient un peu simples comparés aux pièces spacieuses à l'avant, décorées avec certains des plus beaux objets d'art que Nina ait jamais vus. Elle écouta la machine à café au lait s'animer, Michael créant habilement leurs boissons.

« Voici, mon amour », dit-il en tendant une grande tasse à la brune. Elle le prit, suivant à nouveau l'homme à l'odeur merveilleuse jusqu'à l'avant. " Que faites-vous ici ? " demanda-t-il en soufflant délicatement sur le dessus de son verre pour le refroidir.

"J'enseigne le droit à CU", a déclaré Nina en s'asseyant dans l'une des chaises profondes et confortables placées près de la grande fenêtre avant de la galerie. Michael était assis en face d'elle, une jambe croisée avec désinvolture sur l'autre. Alors que Nina jetait un coup d'œil à son compagnon, elle fut à nouveau frappée de voir à quel point il était vraiment magnifique. "Comment connaissez-vous le Kansas ?"

L'homme aux cheveux noirs sourit dans son café au lait, presque en connaissance de cause. Nina n'a pas compris, et n'a pas vraiment aimé ça, mais n'a rien dit. "Nous avons été colocataires à la fac pendant un an, louant cet horrible petit appartement de merde. C'est-à-dire jusqu'à ce que le Kansas décide que l'université n'était pas pour elle et que la petite merde s'est enfuie avec un petit numéro chaud qu'elle a rencontré. » Michael a ri au souvenir. "M'a laissé le soin de calculer deux mois de loyer. Ce n'est pas grave", a-t-il fait un sourire diabolique à Nina. "Je l'ai récupérée, je l'ai fait me donner sa peinture préférée pour compenser."

Nina éclata de rire en posant sa tasse sur la petite table en bois à côté de sa chaise. "Pourquoi as-tu fait ça ?"

"Oh, je savais que j'obtenais une bien meilleure affaire ! Je savais que le Kansas serait quelque chose un jour - son art est vraiment inspiré et glorieux. Cette peinture ? Il est maintenant suspendu au-dessus de mon canapé et vaut bien dans les six chiffres.

Nina rit à nouveau, appréciant cet homme. Elle se dégrisa rapidement, voulant tellement poser des questions sur la blonde, mais savait mieux. "Je possède aussi un morceau de la sienne. Je l'ai rencontré il y a quelques années. Une de ses sculptures."

« Vraiment ? » Michael se pencha en avant sur sa chaise, les mains posées sur ses genoux. "Eh bien, ma chérie, comptez-vous chanceux et comptez-vous comme l'un des trois qui le font."

Nina le dévisagea en clignant des yeux deux fois. "Elle n'a fait que trois pièces."

"Yeppers." Michael se rassit, sirotant son café au lait. "Je lui ai dit qu'elle devait gagner plus, mais pour une raison quelconque, elle ne le fera pas." Il haussa les épaules. "Que sais-je ? Je ne suis qu'un évaluateur d'art, après tout."

Nina ricana, prenant une gorgée de son verre en jetant un coup d'œil dans la rue. À sa grande surprise, elle a vu le Kansas de l'autre côté de la rue, semblant se disputer avec une petite brune. La femme aux cheveux longs gesticulait sauvagement tandis que Kansas se tenait en retrait et regardait, les bras croisés défensivement sur sa poitrine. Sa position disait tout : le Kansas était irrité et Nina n'était même pas sûre d'écouter ce que l'autre femme disait.

"Oh, seigneur," marmonna Michael, se tournant sur son siège pour regarder le spectacle de rue. "Et c'est parti."

" Que se passe-t-il ? " demanda Nina en jetant un coup d'œil à l'homme assis en face d'elle avant de reporter son attention sur le Kansas.

"Elle vient d'en casser un autre." Michael soupira lourdement, finissant son café au lait. "Tu vois, le problème, c'est que le Kansas est tout simplement trop gentil et trop adorable." Il croisa le regard de Nina avec un haussement d'épaules. "Elle ne peut pas dire non, et les femmes ne peuvent pas lui résister."

" Depuis combien de temps est-elle comme ça ? " demanda la brune, incapable de quitter des yeux la blonde, qui entrait maintenant dans la discussion, gesticulant ses propres arguments jusqu'à ce qu'elle s'éloigne finalement. La brune se tenait comme incertaine, puis avec une déclaration à un seul doigt des plus profondes, a dévalé le trottoir avant de disparaître dans une librairie au bout du pâté de maisons.

Nina s'éclaircit la gorge, se redressant sur son siège alors que Kansas franchissait la porte de la galerie.

« Nuit difficile ? » appela Michael, la voix semblant s'ennuyer.

« Va te faire foutre ! » a crié Kansas par-dessus son épaule alors qu'elle se précipitait dans l'arrière-salle. Nina regarda, amusée, pendant que Michael cochait cinq secondes sur ses doigts. La porte s'ouvrit brusquement, Kansas apparaissant, fixant leur invité. "Nina!" dit-elle avant même de réaliser qu'elle avait parlé.

"Euh," la blonde passa une main dans ses cheveux, les rendant encore plus sauvages qu'avant. Elle avait l'air de tomber du lit, vêtue d'un jean ample et d'un débardeur moulant.

Comme il l'avait fait un million de fois auparavant, Michael est intervenu pour empêcher sa meilleure amie de se ridiculiser. "La superbe Nina s'est arrêtée pour un café au lait et pour discuter, et regardez autour de nous dans notre fabuleuse petite boutique, n'est-ce pas, Nina ?"

"Oui. Bien sûr. » La brune plaqua un sourire sur son visage.

"Excusez-moi un instant, Nina, pendant que je parle un instant avec mon collègue." Michael se leva de sa chaise et se dirigea vers le Kansas, la saisissant par le bras avant de la pousser de force vers la porte des back-offices.

Nina se leva de sa chaise, ne sachant pas quoi penser ou ressentir. Elle n'avait aucune idée de ce qui s'était passé entre Kansas et la brune dans la rue, mais elle avait reconnu une femme blessée quand elle en avait vu une – et la brune avait été blessée. Mais qui était-elle pour juger ? Elle avait fait sa part de mal aux gens. Comme Abby la veille.

Avec un gros soupir, la brune fit le tour de la galerie, décidant ce qu'elle allait acheter.

Michael n'a pas lâché le bras de Kansas jusqu'à ce qu'ils soient de retour près de la machine à expresso. " Lâche-toi, connard ", grogna-t-elle, se libérant d'un coup sec. La blonde ne voulait pas l'entendre, mais savait qu'elle le ferait de toute façon.

« Qu'est-ce que tu penses faire, Kansas ? » siffla-t-il. "Ayez vos 'relations' foutues si vous le souhaitez, mais pas au milieu de la foutue rue !"

" Non, tais-toi et écoute cette fois ", dit l'homme en levant un doigt manucuré. « Votre ami là-bas et moi- et la moitié de la ville, puis-je ajouter- avons vu votre petit spectacle. Je me fiche de qui vous frappez, et je me fiche de qui vous laissez tomber, mais ne l'apportez pas au travail ou à distance de marche du travail. Compris ?"

Kansas baissa la tête, hochant la tête comme une bonne petite fille. Elle le regarda avec des yeux verts adorables. "Je suis désolé, Mikey."

Michael ouvrit la bouche pour continuer le tir de barrage, mais le perdit, le regard de chiot le visant lui faisant oublier ce qu'il était sur le point de dire. "I détester ça quand tu fais ça", gémit-il. "Je ne me souviens jamais pourquoi j'étais énervé contre toi en premier lieu."

Kansas eut un grand sourire, donnant à l'homme un câlin monstre. "Dites à Nina que je suis désolé pour ce qu'elle a dû voir."

Michael se retira de l'étreinte. "Pourquoi n'allez-vous pas lui dire vous-même?"

"Non", a déclaré Kansas, écartant l'idée. "J'ai trop à faire."

"D'accord. Mais la prochaine fois, Gadget. . . " Michael se pencha et déposa un rapide bisou sur les lèvres de Kansas, puis se tourna pour retourner à la galerie. Kansas le regarda partir, prenant plusieurs grandes inspirations.

« Je suis un idiot », murmura-t-elle, puis elle se dirigea vers son bureau.

Nina s'occupait de ses propres affaires, parcourant l'œuvre d'art lorsque Michael la rejoignit à nouveau. "Je suis vraiment désolé", marmonna-t-il en marchant à ses côtés. "Je souhaite vraiment qu'elle se redresse. Elle est tellement talentueuse, et parfois je crains vraiment qu'elle ne fasse tout foutre en l'air."

" À votre avis, qu'est-ce qui va changer cela ? " demanda la brune en s'arrêtant devant un magnifique paysage de neige en noir et blanc. Il irait parfaitement dans la deuxième chambre de Nina.

"Je ne sais pas. Pour qu'elle grandisse, peut-être. Et qu'est-ce que ça va faire, merde si je sais. J'ai essayé pendant des années. » Il soupira, accordant son attention au travail qui les attendait. "Oh, celui-ci est magnifique. J'ai toujours adoré ce cliché."

« C'est parfait pour l'une de mes chambres. » Ils se tenaient tous les deux dans un émerveillement silencieux. "Combien voulez-vous pour cela ?"

Michael a cité un prix à Nina, ce qui l'a fait aspirer un souffle silencieux. Mentalement, elle calculait ses factures par rapport à ses économies, et elle devait ou non dépenser l'argent. Finalement, elle prit une décision. "Je vais le prendre"

« Merveilleux ! » Michael tapa dans ses mains. "Et, je vais vous dire ce que je connais personnellement le photographe, alors laissez-le ici avec nous, et je le ferai entrer et le signer, puis je le livrerai personnellement à votre porte d'entrée."

Nina jeta un coup d'œil au beau mec. "Est-ce que cela va augmenter le prix ?"

"Non," Michael repoussa la question. "Je le ferai pour vous"

Avec un sourire et une poignée de main, l'affaire fut conclue, et Nina fut renvoyée chez elle, plus légère dans son chéquier, et haletante à l'idée qu'elle avait acheté une autre œuvre d'art chère. Peut-être qu'elle devenait tout à fait une collectionneuse.

Une semaine s'est écoulée et Nina n'a rien entendu de Michael à propos de la photo, et commençait à s'énerver. Elle n'avait pas voulu l'embêter, car peut-être qu'il n'avait pas réussi à joindre son ami pour le signer. C'était samedi, et elle décida que si elle n'entendait rien ce soir-là, elle se rendrait dans la galerie l'après-midi suivant.

Quelques instants après que la décision a été prise, on a frappé à sa porte d'entrée. Nina était en train de nettoyer la maison, alors elle s'est empressée de ranger l'aspirateur et de se frotter les mains sur les cuisses de son jean alors qu'elle dévalait les escaliers de sa maison en rangée. En ouvrant la porte d'entrée, elle a été choquée de voir Kansas debout sur le pas de la porte.

"Bonjour", dit la blonde avec un sourire éclatant. Elle brandit une grande boîte carrée plate et un tube en carton. "Livraison spéciale."

Nina a fait un pas en arrière, invitant l'artiste à entrer. "Merveilleux, merci. Je commençais à me demander si j'allais un jour avoir ma photo ou non."

"Oui, désolé pour ça. Mikey a eu du mal à faire sortir George du mode ermite pour le signer pour vous. » Kansas entra à l'intérieur, regardant autour de lui. "Alors ? Où le veux-tu ?" Voyant la confusion de Nina, la blonde expliqua. "Je vais utiliser mes compétences professionnelles pour l'accrocher pour vous aussi. J'ai même un outil spécial - le Kansas met la main à l'intérieur de sa lourde veste et en sort un marteau standard. Nina gloussa, conduisant la blonde dans les escaliers.

"Je pensais ici, au-dessus du lit." Nina se tenait au pied, regardant l'espace mural vide. Elle sentit le Kansas s'approcher d'elle.

"Vous savez, je pense que ce serait déséquilibré là-bas avec l'applique lumineuse près du coin. Personnellement, " la blonde se tourna pour regarder dans la pièce, examinant soigneusement tout l'espace mural. "Je le mettrais entre ces deux fenêtres."

Nina étudia la zone d'un œil critique, penchant la tête sur le côté. "Vous savez, j'y ai pensé, mais je ne sais pas, je craignais qu'étant donné qu'une fenêtre est un peu plus petite que l'autre, cela puisse sembler décalé."

"Nan. Cette image est d'une taille parfaite pour cet espace. » Le Kansas s'est rapidement mis à poser l'image en boîte sur le lit, à la retirer de son emballage et à la tenir pour inspection. Nina s'est approchée d'elle, examinant le cadre et voyant maintenant la signature dans le coin inférieur gauche, sous la vitre.

"C'est si beau", a-t-elle soufflé, aimant encore plus la photo dans sa maison qu'elle n'en avait dans la galerie.

"Tu devrais être fier d'avoir un exemplaire signé, Nina", a déclaré Kansas, le front plissé. "George ne fait ça pour personne."

"Eh bien, alors dis à Michael que je suis très touché."

La brune se recula, regardant Kansas se mettre au travail pour que la photo soit parfaitement accrochée. La blonde travailla rapidement, mais très soigneusement. Les yeux bleus n'ont pas pu s'empêcher de parcourir le dos solide de Kansas, enveloppé dans un t-shirt moulant à mancherons, ainsi que la façon dont son cul était serré dans un jean bien ajusté. Son regard se releva, mais maintenant elle réalisa qu'elle prenait des seins fermes plutôt qu'un dos solide.

Le sourire narquois de Kansas était amusé alors que Nina détournait rapidement le regard, en colère contre elle-même d'avoir été démasquée. Elle s'éclaircit la gorge, décidant de passer à autre chose et de dire quelque chose qu'elle avait eu l'intention de dire depuis qu'elle avait découvert que le Kansas sculptait. « Je suis vraiment fière de toi, Kansas », a-t-elle dit en fourrant ses mains dans ses poches arrière pour les empêcher de bouger. Elle ne pouvait pas croire à quel point la blonde la rendait nerveuse. Certainement un nouveau développement. "Vous avez vraiment suivi votre cœur dans votre passion de créer." Elle se mordit la lèvre inférieure pendant un moment, puis indiqua que le Kansas devrait suivre du bout de la tête.

"Merci, Nina", dit Kansas en suivant la brune dans les escaliers. Elle n'a pas pu s'empêcher de regarder le cul serré en jean bleu devant elle. "Alors, travaillez-vous pour le bureau du procureur ici, ou. . . ?"

"Non." Nina sourit par-dessus son épaule à la jeune femme. "Je suis médecin Glassman maintenant. Je suis retourné à l'école, maintenant j'enseigne le droit à CU."

« Pas de merde ? » Ils arrivèrent devant la cheminée. "Je suppose que tu as suivi tes passions aussi." Le sourire de la blonde disparut de son visage quand elle repéra ce que Nina avait voulu lui montrer. En regardant sa sculpture, elle était stupéfaite dans le silence.

"Je l'ai vu il y a quelques années et j'en suis tombé amoureux avant même de savoir que c'était le vôtre. Quand j'ai découvert que c'était le cas, je devais l'avoir. » Elle a souri timidement, mais n'a pas pu s'empêcher de jaillir devant l'étonnante œuvre d'art.

Le Kansas a ressenti une ah garsh moment à venir. Elle s'est en fait éraflé l'orteil contre la pierre de la cheminée ! "Je suis contente que tu l'aies." Elle jeta un coup d'œil timide à la brune avant de rapidement détourner le regard. L'espace d'un instant, le jeune maladroit de 17 ans était de retour. Puis, tout aussi rapidement, l'arrogant et confiant de 26 ans est de retour. "Alors, dis-moi, Nina, tu as enfin compris les avantages d'être avec une femme ?"

Nina cligna des yeux une fois, deux fois, puis recula légèrement. "Je ne pense pas que ce soit tes affaires, Kansas."

La blonde fit un pas vers la femme qui lui avait vraiment fait comprendre sa sexualité. "Allez, Nina," dit-elle, se tenant dangereusement près, ses yeux ne quittant jamais ceux de la brune. " Continuons là où nous nous sommes arrêtés sur votre porche arrière. " Kansas tendit les mains, les posant doucement sur les hanches de la brune. Se tenant à quelques centimètres à peine, elle se pencha, inhalant l'odeur de Nina. " Mon Dieu, tu sens si bon ", murmura-t-elle. "Je m'en suis toujours souvenu à propos de toi."

Les yeux de Nina se fermèrent, son corps palpitant. Puis les mots du Kansas ont touché une corde sensible : "Je peux te sentir, bébé. . . Ça sent bon." Les mots murmurés du Kansas depuis la cabine de la salle de bain une semaine auparavant. Nina saisit fermement les biceps de la blonde, la repoussant. Kansas la regarda, abasourdi. Nina secoua la tête. "Non. Je refuse d'être juste une autre de tes filles. Je ne serai pas un cran pour toi, Kansas. Je veux vraiment que tu partes."

Kansas se tenait là, la bouche s'ouvrant avant de se refermer. Elle a essayé de cacher sa blessure mais n'était pas sûre de son succès. Passant une main dans ses cheveux, elle les garda au frais, reculant vers la porte d'entrée. "Eh bien, j'espère que vous apprécierez votre achat." Avec un petit salut, le Kansas était parti.

Nina se tenait devant la cheminée longtemps après que le claquement de la porte d'entrée se soit craqué. Levant les yeux vers la statue sur sa cheminée, elle soupira. "Merde." Elle monta à l'étage pour nettoyer le désordre dans la chambre d'amis. Alors qu'elle ramassait le carton qui avait gardé la photo en sécurité, Nina remarqua le tube en carton qui avait été posé sur le lit à côté. Curieuse, elle s'assit sur le bord, faisant éclater l'extrémité en plastique. Glissant ses doigts à l'intérieur, elle sentit la face lisse du papier épais. Lentement, prudemment, elle sortit la feuille mystère, la déroulant. "Oh, Kansas", murmura-t-elle en voyant son croquis préféré de la famille des croquis sur le mur du fond de la galerie. Elle vérifia le tube, espérant une note. Rien. Avec un gros soupir, elle jeta un coup d'œil à la photo que le Kansas venait d'accrocher pour elle.

Nina se dirigea vers la galerie avec détermination, les yeux scrutant la zone. Quelques clients murmurant ont arrêté leur bavardage pour voir ce qu'était la précipitation, mais sont revenus à leurs conversations quand elle est passée. Elle a repéré Michael parler avec quelqu'un d'une des peintures du Kansas, alors elle s'est approchée, mais pas trop près. Elle faisait les cent pas avec impatience.

"Chérie, qu'y a-t-il ? Tu as l'air d'être sur le point de faire un trou dans le sol", a déclaré l'homme en s'approchant de la brune.

« Où est le Kansas, Michael ? », a-t-elle demandé.

"Elle n'est pas encore entrée. Je pense qu'elle finissait d'abord un morceau. Pourquoi? Est-ce que tout va bien ? » Michael la regarda avec des yeux inquiets.

"Oui. J'ai juste besoin de lui parler. Écoute, je vais aller dans cette librairie de l'autre côté de la rue, prendre un café au café. Si elle arrive dans l'heure qui suit, s'il vous plaît envoyez-la."

Michel hocha la tête. "D'accord." Il regarda la belle brune sortir de la galerie en secouant la tête. "Oh mon garçon"

La librairie était petite, une boutique locale avec un choix étonnamment large de livres et de journaux. Nina s'était installée confortablement dans un fauteuil avec le dernier Newsweek allongé sur ses genoux. Elle sirota un moka breve en lisant.

Trois magazines éparpillés plus tard, et quelques dernières gorgées de moka breve très froides, quelqu'un s'assit sur la chaise à côté de celle de Nina. Elle leva les yeux, clignant des yeux de surprise alors qu'elle s'était tellement perdue dans sa lecture. Kansas lui sourit.

"Salut. Euh, ouais. » Nina a claqué son magazine et l'a jeté sur le petit tas, les éparpillant sur le sol. Elle gloussa timidement en les rassemblant sur la petite table. "Comment allez-vous ?"

"Je vais bien. Et vous-même ? » Kansas s'est allongée sur la chaise, croisant une cheville sur son genou, botté du pied en tapant sur un rythme inconnu.

« Je vais bien », Nina baissa les yeux sur ses mains, puis sur les yeux verts de son compagnon. "Je ne m'excuserai pas, car je n'ai pas l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, mais je tiens à vous remercier. Le croquis était une merveilleuse surprise.

Kansas l'étudia pendant un long moment, puis hocha la tête. "Vous êtes le bienvenu. Si vous n'allez pas vous excuser, alors je suppose que je le ferai. » Kansas s'arrêta, passant une main dans les cheveux déjà en désordre. "J'étais un connard. Tu ne mérites pas ça." Elle sourit, tordue et contrariée. "Je suppose qu'il y a peut-être une colère latente quelque part."

"Alors parle-moi de ça. Sortez-le. » s'indiqua Nina. "Je suis là. Voici votre chance."

Kansas la fixa pendant un moment comme si elle avait perdu la tête, mais sembla ensuite se réchauffer à l'idée. "D'accord. J'ai été en colère contre toi pendant longtemps. Tu as été mon premier chagrin d'amour. Comment ça ? Laisse-le sortir assez pour toi ?"

Nina était assise là, abasourdie, souhaitant maintenant ne jamais l'avoir demandé. Elle pouvait voir par le regard dans les yeux du Kansas qu'elle parlait avec le cœur. "Je suppose que je dois m'excuser aujourd'hui", dit-elle doucement. "J'espère que maintenant, en vivant un peu de vie et en comprenant comment les choses fonctionnent, vous pouvez comprendre pourquoi j'ai fait ce que j'ai fait."

"Ma tête le fait. Mais mon coeur. . . "

"Je n'en ai aucune idée", termina Nina.

"Assez bien." Kansas a levé la main à la fille du café, lui adressant un sourire charmant alors qu'elle commandait une bouteille d'eau. La jeune fille s'est rapidement mise en route pour faire ses enchères. Elle tourna son regard vers Nina, attendant.

"J'essayais de te rendre service en partant comme je l'ai fait, Kansas. C'était mal pour moi de ressentir ce que je ressentais pour toi, et je savais qu'émotionnellement je n'étais pas au bon endroit pour ressentir quoi que ce soit, ou pour faire confiance à l'un de ces sentiments. Je suis parti pour nous donner à tous les deux une chance de recommencer, frais et honnête. " Elle a supplié avec ses yeux pour que la blonde comprenne. « Vous aviez besoin de temps et d'espace pour grandir et j'avais besoin de temps et d'espace pour comprendre ce que je voulais faire de ma vie, puisque je venais de m'éloigner de mon ancienne vie. Est-ce que cela a du sens ? »

Kansas resta silencieux pendant un long moment, sortant quelques factures pour payer son eau alors que la fille revenait avec. Tournant le haut, elle regarda dans le vide, réfléchissant. Enfin, après une longue gorgée de boisson fraîche, elle hocha la tête. "Oui. Je peux l'apprécier. Cela ne veut pas dire que je dois l'aimer", a-t-elle dit avec un doigt levé, "mais je peux comprendre."

"Très honnêtement, je pensais que tu irais à l'université, que tu rencontrerais une fille mignonne de ton âge et que tu m'oublierais."

Kansas l'étudia un instant, la tête blonde légèrement penchée sur le côté. "Est-ce ce que vous vouliez que je fasse ? Vous oublier ?"

"Eh bien," secoua Nina, un petit sourire aux lèvres. "Peut-être pas complètement, mais je voulais que tu trouves le bonheur, oui."

"Nous ne parlons pas de moi", a déclaré Nina, faisant de son mieux pour détourner l'attention vers le Kansas.

"Oh, conneries!" La blonde tendit la main et lui gifla la jambe. "Tu es tellement plein de merde que tes yeux auraient dû être marron au lieu d'un magnifique bleu bébé. Allez, professeur, apprenez-moi quelque chose."

"Mignon", dit Nina d'une voix traînante. "Oui. Pour la plupart, j'ai trouvé le bonheur. J'ai penché pour être fidèle à moi-même, et je me suis sorti de chaque situation qui me déprimait dans la vie, ou c'était moins que ce que j'accepterais - mon mariage, ma carrière, les mensonges que je me suis dit et que j'avais été depuis J'avais 22 ans."

" Et l'amour ? " demanda Kansas, sa voix d'une douceur déchirante.

Nina croisa le regard franc avec l'un des siens. "Non. Je ne sais pas non plus si je le cherche."

"Je vois. Eh bien, je suppose que nous avons quelque chose en commun, n'est-ce pas ? »

"Je suppose que oui." Nina leva sa longue tasse de café froide pour trinquer avec la bouteille d'eau surélevée du Kansas. "Ici, pas d'amour, et d'accord."

La blonde sourit, prenant une gorgée de son verre. "Alors, anti-amour, veux-tu dîner avec moi ce soir ?"

Nina regarda sa jeune amie, mordillant sa lèvre inférieure avant d'accepter avec un hochement de tête. "D'accord."

Nina a fait irruption dans sa maison de ville, effrayée par les Yorkies qui s'éloignaient. Des lumières s'allumèrent sur le chemin déchaîné de la brune. Elle poussa la porte de sa chambre, enleva sa veste et jeta son sac à main sur le lit. Elle attrapa l'ourlet de sa chemise, sur le point de le passer par-dessus sa tête quand elle entendit le bruit des coups sur la porte en bas. Voulant l'ignorer, elle savait qu'elle ne pouvait pas.

Nina descendit d'un pas lourd jusqu'au rez-de-chaussée, repoussant les rideaux de la fenêtre à côté de la porte. Juste comme elle l'avait pensé, un Kansas très énervé se tenait sur le perron.

« Oui ? », triste-t-elle en ouvrant la porte. La blonde resta silencieuse un instant avant de reprendre ses esprits.

"Qu'est-ce que c'est, Nina ? Pourquoi as-tu quitté ce putain de restaurant ?"

"Gee, je ne savais pas. Dois-je dire pour commencer parce que mon compagnon de dîner était sur le point de baiser une nana dans la salle de bain ?" fulmina Nina, la main sur la hanche. Kansas la dépassa, entrant dans la maison.

"Vos voisins n'ont pas besoin d'entendre ça."

"Vous n'avez pas besoin d'entendre quoi ? Que t'es un con au plus haut degré ? Est-ce ce que vous ne voulez pas qu'ils entendent ?" Nina entra dans la cuisine, laissant le Kansas toujours debout juste à l'intérieur de la porte. Elle l'a fermé puis a suivi, manquant de peu d'être touché par un jouet pour chien volant qui a grincé en rebondissant sur le mur derrière le Kansas. "Comment diable as-tu pu faire ça ? je ne peut pas crois que j'ai accepté d'aller dîner avec toi. Erreur numéro un." Kansas ouvrit la bouche pour parler mais fut interrompu alors que Nina continuait. "L'erreur numéro deux était de rester quand je t'ai vu regarder cette femme alors qu'elle entrait dans ce foutu restaurant. Ma troisième et dernière erreur a été de croire que nous pouvions raviver notre amitié après tout ce temps, et après toutes les conneries que j'ai entendues sur toi et que j'ai maintenant vues de mes propres yeux." Elle tourna le dos à la blonde, appuyant son poids dessus. le comptoir près de l'évier.

"Ce que vous pensez qu'il s'est passé ne s'est pas produit, Nina", a déclaré Kansas, sa propre colère bouillonnant juste sous la surface.

« Vous vous embrassiez tous les deux, Kansas ! » fulmina Nina en se retournant vers la femme plus petite.

Nina la fixa, incrédule. "Kansas, tu te lèves de table, tu es parti pour quinze minutes. Avez-vous une idée à quel point c'est impoli ? Alors, je me lève pour m'assurer que tu n'as pas eu une putain de crise cardiaque dans la salle de bain, et je finis par te trouver toi et cette femme en train de t'embrasser. » Elle s'arrêta, secouant la tête, sa douleur apparaissant dans ses yeux. "Qu'est-ce que c'est tort avec toi ?"

"Attendez", Kansas leva les mains en signe de supplication. "Je sais que ça avait l'air mauvais. S'il vous plaît, laissez-moi vous expliquer."

Nina se recula, les bras croisés sur sa poitrine en attendant d'entendre ce qui sortirait de la bouche de Kansas. "Veuillez. Ensorcelez-moi."

"J'ai vu cette femme et je l'ai regardée, oui. C'était une artiste avec qui j'ai travaillé il y a des années et qui va travailler avec nous sur un spectacle à venir cet hiver. D'accord, oui, je l'ai regardée, alors frappe-moi à mort ! Ensuite, j'ai dû faire pipi. Je suis désolé de ne pas t'avoir invité à me rejoindre, mais je devais vraiment pisser ! Dans la salle de bain, Michael m'a appelé. Il a eu une légère urgence avec un de nos artistes, principalement qu'un de ses tableaux manquait. J'ai passé quelques appels et nous avons finalement compris qu'il avait été envoyé par l'assistante de Michael pour être nettoyé, mais elle a oublié de prévenir quiconque. Sandra, l'artiste qui travaillait avec nous cet hiver, est entrée dans la salle de bain alors que je terminais mes appels et nous avons commencé à parler.

"Alors pourquoi sa langue était-elle dans ta bouche?", A demandé Nina, choquée par la jalousie qu'elle ressentait - elle en vibrait presque.

"J'ai été choqué par cela aussi", a déclaré Kansas, sa voix fatiguée alors qu'elle passait une main dans ses cheveux. "Sandra a clairement fait savoir depuis le jour où nous nous sommes rencontrés qu'elle aimerait être plus que des collègues, mais je n'ai jamais été intéressé. J'étais sur le point de la repousser quand tu es entré. Je le jure.

Nina garda son regard et vit qu'il était ferme et vrai. Le Kansas disait la vérité. Soufflant, elle tourna de nouveau le dos à la blonde, se sentant honteuse et stupide. "Je suis désolé d'avoir été si contrarié. C'était mal." Un petit sourire effleura ses lèvres. "C'était quand même impoli."

Kansas poussa un soupir de soulagement alors qu'elle marchait derrière la brune, étudiant la façon dont sa chemise serrait son corps, la façon dont des mèches de cheveux sombres brillaient sous la lumière crue de la cuisine. "Je suis désolé de n'avoir rien dit à propos de l'appel, tiens-toi au courant. Je me suis juste laissé prendre à essayer de régler mes affaires. " Elle pouvait sentir la chaleur se déverser sur le corps de Nina par vagues, la rapprochant pour se réchauffer. Nina ne dit rien. Kansas ferma les yeux, permettant à tout ce qui était Nina de s'infiltrer dans sa peau, les cinq sens vivants et conscients. "Je suis désolée," murmura-t-elle, se rapprochant jusqu'à ce qu'elle puisse sentir le dos de Nina se presser contre son front, ses bras tendus pour étreindre la femme plus grande.

Les yeux de Nina se fermèrent, son corps retombant dans la solidité du Kansas. Elle tourna la tête sur le côté, sentant un souffle chaud contre son cou. Son corps a commencé à envoyer un battement palpitant, exigeant de l'attention, implorant le contact du Kansas. Comment est-ce possible? Ça fait tellement longtemps.

"Je suis désolé", murmura à nouveau Kansas, cette fois à l'oreille de Nina, faisant frissonner la brune. Elle inclina un peu plus la tête quand elle sentit un doux baiser placé juste derrière son oreille.

" Rien à pardonner ", souffla Nina, commençant à perdre le contrôle.

"Je pense que oui," murmura la blonde en effleurant le lobe de Nina avec sa langue. Elle sourit au petit gémissement de la femme plus âgée. "Je ne devrais pas être un tel connard. On dirait que tu le fais ressortir en moi." Elle sourit au rire qu'elle entendit au fond de la gorge de Nina. Elle gémit quand deux mains atteignirent ses hanches, la serrant. "Est-ce que ta petite amie te fait sentir comme ça?", A demandé Kansas en pensant à la rousse avec laquelle elle avait vu Nina au club et au vernissage de la galerie.

"Je n'ai pas de petite amie", murmura Nina, haletant doucement alors que les mains sur son ventre commençaient à bouger, effleurant à peine sous ses seins.

"Oh, je pense que oui. Elle n'avait pas non plus l'air contente de te voir danser avec moi. » Kansas se pencha près de l'oreille de la brune. "Je pense qu'elle était jalouse."

"Nous avons rompu. Oh", gémit Nina alors que ses seins étaient recouverts de mains douces et douces. Son esprit était figé, aucune pensée entrant ou sortant, sauf que ce que le Kansas faisait était incroyable.

"Ah ouais ? Pourquoi, bébé? " Le Kansas se sentit de plus en plus humide à chaque mouvement audacieux. Elle voulait tellement Nina que ça lui faisait mal. Je suppose que certaines choses ne changent pas.

"Je ne le ferais pas. . . " Nina a commencé, mais s'est arrêtée alors que ses seins étaient massés à travers son soutien-gorge.

" Je ne coucherais pas avec elle ", finit par haleter Nina.

Le Kansas avait besoin de la voir, il voulait tellement l'embrasser. Elle a attrapé Nina par les hanches et l'a retournée, rapprochant leurs corps. " Stupide fille de s'éloigner de toi ", murmura Kansas, levant la main pour s'enrouler autour de la nuque de Nina. "Elle aurait dû rester dans les parages."

Nina ne pouvait pas croire à quel point les lèvres du Kansas étaient douces, leur baiser d'il y a huit ans encore frais dans son esprit. Elle sentit la blonde approfondir le baiser, ses lèvres et sa langue opérant par magie dans la bouche de la brune, le baiser, celui de quelqu'un qui était bien versé dans l'art. Elle sentit son corps céder, les désirs enfouis depuis longtemps griffant de voir la lumière du jour.Elle soupira dans le baiser, enfouissant ses doigts dans d'épais cheveux blonds.

Quelque chose à l'intérieur du Kansas la fit s'arrêter, le sentiment que quelque chose n'allait pas, d'une manière ou d'une autre. Elle recula, les deux femmes à bout de souffle. Elle prit plusieurs inspirations profondes avant de regarder dans des yeux bleus confus et encapuchonnés. "Je suis désolée", dit-elle en passant des mains tremblantes dans ses cheveux. "Je dois savoir quelque chose."

"Quoi?" demanda Nina, le corps bourdonnant et vivant.

La brune était complètement confuse et frustrée alors que son corps faisait des demandes que seul le Kansas pouvait tenir. "Pourquoi quoi ?"

"Pourquoi ne voudriez-vous pas coucher avec votre petite amie ?"

Prise de court, Nina fixa la blonde. "Quoi ? Pourquoi ?"

"J'ai besoin de savoir. Pourquoi ? » Elle ne pouvait pas l'expliquer à elle-même, encore moins à la femme perplexe qui se tenait devant elle. Elle a eu un chatouillement au fond de son cerveau qui lui a dit qu'elle avait besoin de connaître la réponse à cette question.

Nina s'écarta légèrement, sentant soudain très embarrassée par la réponse qu'elle devrait donner au Kansas. Ici, elle avait 34 ans et était vierge avec des femmes. "Je ne voulais pas juste lui donner ça," dit-elle doucement, tournant le dos à la blonde.

" Que voulez-vous dire ? " Kansas fit le tour de l'îlot de cuisine jusqu'à ce qu'elle se retrouve face à face avec Nina.

"Je n'ai jamais été avec une femme, Kansas." Elle sourit tristement au regard choqué qu'elle reçut. "Je sais. Je suis sorti depuis trois ans et je n'ai toujours pas terminé. Fou, non ?"

Kansas secoua la tête. "Non. Je ne comprends pas, mais non. Pas fou. Mais pourquoi ?"

"Pourquoi dormez-vous autant ?"

Le Kansas a été surpris par le non-sequitur. "Euh, je suppose que je n'ai tout simplement pas trouvé le bon." Pendant qu'elle parlait, la lumière de la compréhension s'est allumée. Elle acquiesça. "Je vois." Wow, s'est-elle déjà sentie comme une merde. Les mains fourrées dans les poches arrière de son jean, elle fit un pas en arrière. "Je devrais probablement y aller, Nina."

La brune hocha la tête. Elle avait eu assez d'humiliation pour une nuit. "Oui. Probablement."

"Ecoute, pourquoi ne viens-tu pas chez moi vendredi soir. Je vais te préparer à dîner. » Kansas continua à l'expression confuse de Nina. "Nous devons parler, je pense."

Nina acquiesça. "D'accord. Donnez-moi les détails et je serai là."

La semaine de travail était bonne, mais longue, comme d'habitude. Nina était assise sur un banc de pierre sur le campus et regardait les étudiants et les professeurs autour d'elle. Son regard capta deux filles marchant ensemble. Nina était contente de voir qu'ils se tenaient la main. Elle regarda le couple, notant à quel point ils étaient à l'aise l'un avec l'autre. Cela lui manquait, d'avoir quelqu'un dans sa vie qui la connaissait mieux que quiconque. Quelqu'un avec qui elle pourrait se blottir et à qui elle pourrait raconter ses rêves. Elle avait dû rire d'elle-même avec ce dernier – elle n'avait jamais eu ça. Certainement pas avec Dan, et depuis lui, elle n'avait vraiment laissé personne s'approcher d'assez près.

Avec un gros soupir, Nina se leva du banc, rangea les tests qu'elle avait notés sous son bras et se dirigea vers son bureau. Elle pouvait sentir l'automne dans l'air, et c'était vif.

Le Kansas ne pouvait honnêtement pas dire pourquoi elle était nerveuse que Nina voie sa place, mais elle l'était. Elle avait passé la journée à nettoyer une maison déjà impeccable et à s'assurer que le dîner était parfait. Elle n'avait vraiment aucune idée consciente de ce à quoi elle s'attendait ou ce qu'elle voulait en venir, mais elle était déterminée à faire avancer les choses du bon pied.

Jetant un nouveau coup d'œil à l'horloge au-dessus du poêle, Kansas vit que Nina était attendue dans cinq minutes. Prenant une profonde inspiration, elle entra dans la salle à manger où elle avait placé deux couverts de table, bougies prêtes. Elle a presque sauté de sa peau lorsque la sonnette a retenti. Soufflant pour se calmer, Kansas se dirigea vers la porte d'entrée et l'ouvrit.

Nina a souri en saluant, en regardant le jean confortable de la blonde, son pull léger et ses pieds nus. Elle était heureuse qu'elle aussi ait choisi de rester simple avec un jean et un t-shirt à manches longues. "Bonjour", dit-elle.

"Salut. Bienvenue et entrez. » Kansas s'écarta, attendant que son invitée entre. Elle ne l'avait pas vue de toute la semaine, et après l'avoir vue plusieurs fois en autant de jours, la brune lui avait vraiment manqué.

Nina entra dans la modeste maison de style ranch. Même s'il faisait noir, Nina n'avait pas remarqué trop de maisons à proximité. "C'est vraiment magnifique, Kansas", a-t-elle dit, en admirant les magnifiques accents de bois et les meubles en pin. Elle ne s'était pas attendue à quelque chose d'aussi robuste de la part d'un artiste, pensant plutôt que ce serait tout en métal et en verre contemporain, comme la galerie.

" Merci ", jeta Kansas par-dessus son épaule, conduisant Nina vers la salle à manger. J'espère que tu as faim. J'en ai fait une tonne. J'espère que le poulet au four va bien."

"Super!" Une fois qu'ils étaient arrivés dans la salle formelle, Kansas a installé son invité, puis a regardé autour de lui. C'était tellement foutu. . . formel . "Tu sais quoi, je suis désolé, Nina. Ce n'est tout simplement pas moi. Prenez votre assiette. » Elle fit un signe de tête vers la cuisine, où elle se dirigea, assiette à la main. Confuse, Nina fit de même. Dans la cuisine, Kansas a commencé à préparer de la nourriture qui sentait le paradis. "Je suis désolée", dit-elle avec un sourire penaud. "Je déteste cette pièce. Je ne sais pas pourquoi je me suis installé là-dedans. Ça ne vous dérange pas ? », a-t-elle demandé, un sourcil plein d'espoir levé. Nina gloussa, amusée.

Assiettes chargées, Kansas les a conduits dans un couloir étroit, qui menait à un patio arrière vitré. La blonde alluma une lumière - au-delà se trouvait un jardin rempli d'à peu près tous les types de fleurs et de plantes qui poussaient dans le Colorado. Une grande partie commençait à mourir pour le froid à venir, mais c'était toujours beau.

Nina haleta de surprise. " Mon Dieu, c'est tellement magnifique, Kansas. " Posant son assiette, elle se dirigea vers l'une des immenses fenêtres qui surplombaient le jardin. "Je parie que toutes les femmes que tu ramènes à la maison aiment ça, hein?" demanda-t-elle, taquinant dans sa voix. Kansas s'avança à côté d'elle, un petit mouvement de la lèvre.

"Je ne saurais pas. Je n'ai jamais amené de femme ici auparavant.»

"Parce que c'est mon sanctuaire. Où je vais pour être moi." Elle jeta un bref coup d'œil à Nina avant de retourner son regard sur sa fierté et sa joie - à côté de son studio d'art.

Nina avait une question sur sa langue, mais a décidé de la ranger. "Alors je suis honorée." Elle sourit au blond penaud. « Allez », a-t-elle dit. "Manger."

Alors qu'elles s'installaient dans des transats confortables, les femmes se taisaient, contemplant la nuit au-delà et la nourriture dans leurs assiettes. Au bout d'un moment, Nina jeta un coup d'œil à son hôtesse.

"Michael m'a dit que tu avais quitté l'université." Une fois qu'elle a vu qu'elle avait l'attention du Kansas, elle a continué. "Pourquoi ?"

Kansas haussa les épaules en mâchant le morceau de poulet dans sa bouche. Elle a avalé une partie de sa bière avec. "Je suppose que je sentais que l'université ne m'aidait pas vraiment. Je crois honnêtement que si vous avez un talent naturel - peindre, jouer de la guitare, écrire - l'université peut en fait être un obstacle. J'en avais marre d'attendre, tu sais ?"

Nina hocha la tête en s'essuyant la bouche avec une serviette. "Je peux le voir. Malheureusement, quoi je suis bon à l'éducation approfondie requise."

"Je vais boire à ça!" Kansas fit tinter sa bouteille en verre contre le verre d'eau de la brune. Ils restèrent assis dans un silence agréable pendant un moment avant que Kansas ne brise l'alambic. "Alors, quand fait tu sors? Comment est-ce arrivé ? " Elle regarda son amie par-dessus sa bière tout en buvant.

« Hmm, comment est-ce arrivé ? » murmura Nina avec un soupir en mettant son assiette de côté. "Eh bien, après avoir quitté Dan et l'Ohio, je suis sortie avec quelques gars par intermittence, mais plus par intermittence." Elle fronça le nez au souvenir. "Un jour, j'ai réalisé que je me mentais, je l'avais toujours été, alors je me suis dirigé vers un club gay local. J'ai fini par danser avec quelques femmes différentes et j'ai passé un moment inoubliable. »

"Mais vous n'avez jamais fréquenté quelqu'un sérieusement depuis ?"

"Merde," Kansas se rassit sur sa chaise, poussant son assiette sur la table d'appoint. "Comment quelqu'un ne vous a-t-il pas arrêté ?"

"Je suppose que j'ai juste de la chance." Nina sourit. Elle se leva de la chaise longue. " Faites-moi visiter cet endroit. C'est magnifique."

"C'est. J'adore ça ici. » Le Kansas a empilé ses assiettes et, avec l'aide de Nina, a tout ramené à l'intérieur. En quelques instants, ils ont nettoyé la cuisine et la visite a commencé. Le Kansas a emmené Nina à travers les jardins, expliquant ce que tout était. Alors qu'ils marchaient à travers les magnifiques plantes et fleurs, Nina ne pouvait s'empêcher de regarder la blonde de temps en temps. Elle leva à nouveau les yeux, mais cette fois son regard fut capté par le Kansas. La blonde rencontra et soutint son regard pendant un long moment, ne pouvant ni ne voulant détourner le regard. Finalement, la blonde rompit le contact, les guidant plus loin dans son sanctuaire.

"Je viendrais ici tout l'été, je passerais des heures et des heures ici." Elle sourit à Nina. "Je suppose que tout ce travail de jardinage que j'ai fait pour toi a payé, hein?"

"Absolument. J'aurais adoré voir cela dans toute sa splendeur, avant que le froid ne commence à s'installer. » La brune regarda autour d'elle, imaginant dans son esprit à quoi cela devait ressembler, étant entourée de tant de types et de fleurs différents.

"Je suppose que vous n'aurez qu'à le voir l'été prochain."

La maison était magnifique, diverses œuvres d'art - celles du Kansas et d'autres artistes - étaient dispersées partout. Nina a été conduite à travers un bureau à domicile, une chambre principale, dans laquelle elle n'a fait que jeter un coup d'œil, et enfin un studio d'art qui était tout le sous-sol. Des toiles nues étaient adossées aux murs, de vieilles boîtes de café étaient disposées sur une table, remplies de différents types de pinceaux, tous bien utilisés et soignés.

De côté, à côté d'une grande lumière et d'un ventilateur, se tenait un chevalet, sa toile recouverte d'un drap blanc.

« Est-ce votre nouvelle œuvre ? » demanda Nina en indiquant la toile. Kansas hocha la tête, les mains rentrées dans les poches arrière de son jean, se balançant sur la plante des pieds. " Puis-je, maître artiste ?"

Kansas se mordit la lèvre inférieure pendant un moment, indécis, puis hocha la tête, prenant une profonde inspiration. "Allez-y."

Nina releva le drap et par-dessus la grande toile, son souffle se coupant à ce qu'elle révélait. Son image d'il y a huit ans, allongée sur le canapé. Le sari qu'elle portait, couvrant à peine ses seins, et sa tête détournée. Les lignes sensuelles de l'œuvre, la définition et le détail étonnants. Il lui fallut un moment pour reprendre son souffle. Lorsqu'elle se tourna vers le Kansas, elle vit le sourire timide sur le visage de la blonde.

"Je travaille sur celui-là depuis environ cinq ans", dit doucement Kansas. Des petits bouts ici et là. Vous revoir, eh bien, cela a en quelque sorte ravivé le feu pour ce travail, je suppose. »

"C'est exactement comme ça que tu m'as dessiné," dit Nina, sa voix douce. "Où est la version que vous avez faite pour vous-même ? Celui dont ta mère m'a parlé."

Kansas sourit, regardant ses pieds nus. "Je les ai jetés il y a longtemps."

La blonde mit un moment à répondre, mais quand elle le fit, elle rencontra le regard de Nina. "Parce que je savais qu'ils ne pouvaient pas se comparer à la vraie chose."

Le souffle de Nina se coupa, son cœur battait la chamade. "Tu m'as toujours fait me sentir si bien dans ma peau", a-t-elle murmuré. "Tellement belle, intelligente. Honnêtement, je pense que personne ne m'a jamais fait me sentir comme une femme. Du moins, pas la femme que vous voyez."

Kansas sourit, baissant les yeux, une mèche tombant dans ses yeux. "J'ai une petite confession à faire", dit-elle, sa voix à peine audible. "Je n'ai pas été dans une relation, du moins rien de solide, toutes ces années parce que tu es mon standard depuis que j'ai 17 ans." Elle leva les yeux, plongeant profondément Nina dans les yeux. "Personne comparé à vous. Jamais."

Nina a été profondément touchée par l'honnêteté et la sincérité qu'elle a vues dans les yeux de Kansas. Elle le pensait. Elle a pris une décision et n'a pas l'intention d'y revenir. Se dirigeant vers le Kansas, qui était toujours enraciné, elle tendit une main, la posant sur le bras de la blonde. Elle baissa les yeux, voyant où ses longs doigts rencontraient le bleu du tissu du pull. Elle passa sa main le long d'un biceps épais jusqu'à une forte épaule.

"Depuis quand avez-vous tout ce muscle?"

"Depuis que j'ai arrêté de fumer il y a six ans." Kansas sourit au regard désapprobateur sur le visage de la brune. "Hé, au moins j'ai arrêté. Je devais avoir quelque chose sur quoi concentrer mon énergie. »

La main remonta jusqu'à la mâchoire du blond jusqu'à ce que finalement des doigts doux effleurent les cheveux des yeux verts. Les yeux du Kansas se fermèrent brièvement au toucher, mais se rouvrirent rapidement pour se retrouver coincés dans un bleu intense. Nina pouvait sentir son cœur battre la chamade alors qu'elle regardait profondément tout ce qu'était le Kansas, écrit là dans ses yeux. La jeune femme a toujours eu des yeux si expressifs. Enfermée à l'intérieur de ce regard, elle vit du désir, une profonde sollicitude et. . . peur.

Levant son autre main, Nina prit le visage de Kansas en coupe. "Pourquoi as-tu si peur?" murmura-t-elle, sentant la chaleur du corps s'échapper de la jeune femme.

"Tu me fais peur", a déclaré Kansas, essayant de ravaler ses peurs.

"Pourquoi ? Qu'est-ce que je pourrais bien te faire ?"

"Faites-moi mal." Kansas baissa la tête. "Tu es le seul à l'avoir." Elle fut remontée par deux doigts sous le menton.

"Je suis vraiment désolé, Kansas. Je le suis vraiment", murmura-t-elle en pressant des lèvres douces sur le front de la blonde. Elle sentit des doigts hésitants se poser sur ses hanches, ce qui la fit rapprocher un peu plus son corps. "J'espère que tu sais que je n'ai jamais voulu te blesser comme ça", dit-elle, plaçant un autre doux baiser sur une paupière fermée. "J'essayais de faire ce que je pensais être le mieux à l'époque." Un baiser à l'autre paupière.

"I-" Le Kansas s'arrêta, prenant une profonde inspiration.

« Vous, quoi ? » Nina se recula juste assez pour regarder dans les yeux de la blonde qui s'ouvraient lentement. Elle pensait que le Kansas avait l'expression rêveuse la plus mignonne sur son visage.

"Je veux t'embrasser", murmura la blonde. Nina sentit les mots jusqu'au cœur de qui elle était. En regardant son visage, Nina réalisa que rien n'avait jamais été aussi bien que l'idée d'être embrassée par le Kansas à ce moment-là.

Kansas a regardé dans les yeux de Nina, essayant de lire le message caché qu'elle savait y avoir vu. Tentant sa chance, elle resserra sa prise sur la hanche de la brune d'une main, amenant l'autre à la coupe de la forte mâchoire, seulement pour la ramener à l'arrière du cou de Nina. Ramenant lentement la tête la plus sombre pour rencontrer la sienne, Kansas ferma les yeux, anticipant la douceur des lèvres charnues qui l'avaient hantée tout au long de sa vingtaine. Quand Nina ne s'éloigna pas, elle se détendit dans le baiser, se rapprochant légèrement pour approfondir le contact.

Nina sentit tout se mettre en place – ses désirs, ses désirs et ses besoins, le tout enveloppé dans une petite blonde très talentueuse – dans ce baiser. Elle enfouit ses doigts dans de doux cheveux blonds alors qu'elle inclinait légèrement la tête, approfondissant encore plus le baiser. Elle sourit intérieurement quand elle entendit le soupir de plaisir du Kansas.

Kansas enroula ses bras autour de Nina, tirant leurs corps au ras. La chaleur corporelle entre eux était immense, tous deux presque brûlés par elle. Nina laissa échapper un petit gémissement/halètement au premier contact de la langue de Kansas contre la sienne. Elle a répondu immédiatement, se penchant dans la douceur ferme qui était le Kansas.

Après de longs instants, le baiser se brisa, tous deux ayant besoin de respirer. Nina posa son front contre celui du Kansas, essayant de se contrôler. Cela ne fonctionnait pas. Son sexe palpitait de désir, sa peau presque douloureusement sensible au toucher. Tout ce qu'il pouvait faire était de plier ses doigts dans ses cheveux blonds en rythme, ne sachant pas comment exprimer ses désirs. Finalement, le Kansas l'a fait pour elle.

Sans un mot, la blonde prit la main de Nina dans la sienne, les guidant à travers le studio du sous-sol, éteignant les lumières au fur et à mesure. Quand ils atteignirent le niveau principal de la maison, elle se dirigea vers le couloir qui mènerait aux chambres, s'arrêtant pour jeter un coup d'œil par-dessus son épaule à Nina pour avoir une idée de ce qu'elle pensait ou ressentait. Savait-elle où elle l'emmenait ? Nina l'encouragea en pressant rapidement ses doigts.

Le cœur de Nina battait à une vitesse presque effrayante, même si elle était surprise que ce ne soit pas la peur qui pulsait dans ses veines - elle ne ressentait aucune peur alors qu'elle suivait le Kansas dans le long couloir sombre, se terminant dans la grande chambre principale, où elle J'avais jeté un coup d'œil dans sa tête peu de temps auparavant. Debout juste à l'intérieur de la chambre du Kansas, elle brisa le silence.

"Vos chiens iront-ils bien si vous restez ici ce soir ?"

Nina a été touchée par la question et l'inquiétude. Elle sourit en hochant la tête. « J'ai laissé beaucoup de nourriture et de coussinets de piddle. » Ils ont tous les deux ri pour briser un peu la tension dans l'air, mais bientôt, le besoin s'est redevenu suprême. Kansas, tenant toujours la main de Nina, l'amena vers le lit king-size, poussant doucement la brune à s'allonger dessus.

"Combien de femmes sont venues ici avant moi?", a-t-elle demandé, un peu méfiante alors que son inexpérience revenait au premier plan de ses pensées.

Kansas sourit, rampant lentement pour se positionner sur la brune. Elle déposa un doux baiser sur les lèvres gonflées. "Aucun. Je te l'ai dit - c'est mon sanctuaire. " Elle était allongée entièrement sur Nina, soupirant toutes les deux dans un nouveau baiser au contact. Kansas se pencha, prenant le dessous de l'une des cuisses de Nina, soulevant la jambe, sa main massant la chair enveloppée de denim. Cette manœuvre a ouvert la brune pour que le Kansas puisse insérer une jambe entre celles de Nina. Elle abaissa ses hanches, appuyant à l'endroit dont elle avait le plus besoin.

Nina rompit le baiser, les yeux fermés et le cou cambré sous la pression subtile de son sexe. Elle commença à bouger ses hanches, sa libido longtemps négligée s'embrasant dans des couleurs glorieuses derrière ses paupières fermées. Un gémissement s'échappa alors qu'une langue chaude commençait à se frayer un chemin dans sa gorge.

"Je suis content que cela se produise maintenant", murmura Kansas contre la colonne de la gorge de Nina. "Je n'aurais jamais pu te faire l'amour de la bonne façon à 18 ans"

Nina n'a pas pu répondre, à la place sa main a trouvé son chemin dans les cheveux de Kansas, l'encourageant à continuer. Au bout d'un moment, elle retrouva sa voix. "J'espère juste que je pourrai être à la hauteur de ce que vous avez toujours eu en tête."

Kansas leva la tête, regardant dans les yeux aux paupières lourdes. "Tu le fais déjà, bébé", murmura-t-elle, puis se pencha pour un baiser brûlant.Une de ses mains glissa sous la chemise de Nina, sentant la peau chauffée contre sa paume. Elle se sépara à nouveau, regardant un visage très rouge. Les yeux bleus s'ouvrirent en question. « Je dois savoir », a déclaré le Kansas, « Êtes-vous sûr de vouloir cela ? »

Nina se prélassait dans la merveilleuse chaleur qu'elle ressentait du Kansas et qu'elle voyait dans ses yeux. Elle sourit, levant la main pour prendre son visage en coupe. Aucune réflexion n'était requise. Elle acquiesça. C'était tout ce dont le Kansas avait besoin. Elle embrassa la brune avec la passion qu'elle ressentait depuis si longtemps, coupant le souffle de Nina dans le processus. Laissant les lèvres charnues, elle remonta sa bouche vers la gorge de Nina, murmurant des mots de passion contre la peau.

Nina était perdue dans les sensations alors que ses mains parcouraient le dos de Kansas, trouvant le bout de son pull et glissant ses mains en dessous, sentant l'étendue d'un dos solide. Soudain, elle voulut désespérément voir ce qu'il y avait en dessous. Elle tira sur le dos du vêtement, ne laissant aucune devinette au Kansas.

Kansas se mit à genoux, remonta son pull par-dessus sa tête et le jeta par terre. Elle baissa les yeux sur Nina, curieuse de sa réaction. La brune s'assit, les yeux fixés sur des seins fermes retenus par un soutien-gorge en satin et dentelle. Elle avait envie de le toucher, alors elle leva les mains hésitantes. Ses poignets étaient pris dans des mains douces, ses paumes posées à plat sur les seins de la blonde.

"Touche-moi, Nina", murmura Kansas. "C'est bon." Ses yeux se fermèrent alors qu'elle était pressée, un pouce passant sur un mamelon dur.

Nina était hypnotisée, voulant en voir plus. Elle se mit à genoux, regardant Kansas dans les yeux alors qu'elle tendait la main autour d'elle et dégrafait le vêtement. Les bretelles ont glissé le long des épaules et des bras solides, et ont finalement été jetées pour rejoindre le pull bleu. Nina a pris le corps incroyable de Kansas, voulant toucher chaque courbe, chaque muscle recouvert de satin. "Tu es si incroyablement belle, Kansas", murmura-t-elle, rencontrant des yeux adorateurs.

Alors que Kansas se penchait pour un baiser, elle travailla sur la propre chemise de Nina, la portant par-dessus la tête de la femme plus âgée, Nina secouant la tête pour s'en dégager les cheveux. Le baiser continua immédiatement, la passion du Kansas devenant de plus en plus brûlante entre ses cuisses. Elle tendit la main autour de Nina et, avec une touche experte, libéra les fermetures de son soutien-gorge. Nina gémit dans sa bouche alors que la blonde réunissait leurs seins nus pour la première fois.

Nina a été repoussée sur le lit, Kansas penché sur elle, absorbant tout ce qui avait été mis à nu. « Jésus », murmura le blond en levant une main pour prendre un gros sein en coupe. "Comment diable ai-je jamais pensé pouvoir vous capturer sur papier ? Tu es la perfection."

Nina a été laissée sans voix par la déclaration de la blonde. Au lieu de mots, elle a attrapé le Kansas par la nuque et l'a fait descendre pour un baiser dur. Ses mains étaient partout, se dirigeant finalement vers un cul dur, prenant une prise ferme, faisant gémir Kansas dans sa bouche, ses hanches étroites se secouant.

« Je te veux tellement », gémit Kansas, se redressant à nouveau sur les genoux et effaçant rapidement les boutons du jean de Nina. Elle tira fort, les faisant tomber jusqu'à ce qu'ils soient rassemblés autour des bottes de randonnée que portait la brune. Elle enleva rapidement les chaussures et les chaussettes, puis enleva complètement le jean. En remontant le long et ferme corps, elle pouvait voir la poitrine de Nina se soulever à chaque bouffée d'air qu'elle prenait. Elle fit courir le plat de sa main sur une jambe, sur un os de la hanche légèrement prononcé, et sur un ventre plat jusqu'à une poitrine ferme et un mamelon rigide.

Kansas abaissa ses lèvres pour commencer une piste commençant par l'un des pieds de Nina, léchant la voûte plantaire et faisant se tortiller la brune. Elle a lentement, complètement, remonté la longue jambe, atteignant le genou avant de passer à l'autre jambe. Nina regarda aussi longtemps qu'elle le put avant que le plaisir et la sensation ne lui fassent fermer les yeux, ses doigts agrippant la literie sous elle. Son sexe pulsait rapidement avec son rythme cardiaque, son clitoris sautait à chaque coup chaud de la langue de Kansas. Lorsque l'artiste a atteint l'autre genou de Nina, elle s'est remise à genoux et, avec un baiser rapide sur les lèvres de la brune, elle a inséré ses doigts dans le slip de bikini que Nina portait et les a fait glisser le long de ses longues jambes.

Entièrement nue, Nina se sentait extrêmement vulnérable, même avec le regard affamé dans les yeux de Kansas. "Je veux te voir", dit-elle, sa voix calme. Elle fut soulagée lorsqu'elle vit Kansas se lever du lit, déboutonner et retirer rapidement son jean, le repoussant d'un coup de pied. Elle ne portait pas de sous-vêtements en dessous, ce qui coupa le souffle de Nina. Elle commença à s'asseoir, mais fut repoussée alors que Kansas grimpait sur elle, leurs corps se fondant alors que la blonde s'installait entre les jambes de Nina.

"C'est tellement incroyable", gémit Nina, les mains coulant le long du dos de Kansas et se reposant sur ses fesses, l'attirant plus en elle. Kansas a embrassé un sentier le long de la mâchoire de Nina, se dirigeant lentement vers ses seins.

"Je vais me sentir beaucoup plus incroyable quand j'en aurai fini avec toi", sourit-elle, juste avant de prendre autant de seins de Nina qu'elle le pouvait. Nina cria, son dos se cambrant alors qu'elle enfouissait ses doigts dans ses cheveux épais.

« Mon Dieu, oui », siffla-t-elle, écartant les jambes plus large, désespérée de faire pression sur son centre. Jamais de sa vie elle n'avait été aussi mouillée et prête. "S'il vous plaît, Kansas. Oh, bébé, s'il te plaît. . . "

" Qu'est-ce que tu veux ? " murmura Kansas contre l'autre sein de Nina.

"Oh, mon Dieu," gémit Nina. "J'ai besoin de toi", fut tout ce qu'elle put dire.

"Tu m'as eu, bébé", a déclaré Kansas, comprenant ce que Nina n'était pas capable de verbaliser. Elle donna un dernier coup de langue au mamelon dans sa bouche, puis l'embrassa plus bas, prenant son temps jusqu'à ce qu'elle ajuste ses épaules sous les genoux de Nina. Elle inhala l'odeur chaude et humide de l'excitation de Nina, et cela lui mit l'eau à la bouche. Elle aimait descendre sur une femme, la goûter, lui donner le baiser intime ultime, mais elle avait jamais voulait faire l'amour à une femme avec sa bouche comme elle le voulait à Nina à ce moment-là.

La tête de Nina se cambra en arrière, une profonde respiration aspirée alors qu'une langue chaude glissait à travers ses plis trempés, la pointe même flottant contre son clitoris. Elle se pencha, tenant la tête de Kansas immobile, voulant la garder où elle était, le plaisir la traversant à une vitesse aveuglante. Un gémissement résonna dans sa gorge lorsqu'elle fut saisie par deux doigts. Ses hanches bougeaient au rythme du Kansas, son esprit explosait dans une vague de plaisir.

Kansas a prêté une attention particulière au corps de Nina et à ce qu'il lui disait. Elle pouvait dire que la brune se rapprochait alors elle concentra son attention sur le clitoris gonflé de Nina, le suçant entre ses lèvres et passant sa langue continuellement sur le paquet de nerfs, ses doigts fixant un rythme implacable.

La tête de Nina tournait d'avant en arrière, des gémissements constants venant de sa gorge jusqu'à ce que le plaisir la prenne, les yeux fermés alors qu'elle criait, les mains pressant durement la tête de Kansas, la tenant immobile alors qu'elle chevauchait le visage de la blonde, le corps convulsant alors qu'elle est venu encore et encore. Finalement, elle supplia le Kansas d'arrêter, la tirant le long de son corps jusqu'à ce qu'elle puisse l'embrasser, se goûtant à pleines lèvres.

Kansas caressa le côté du visage de Nina avec le dos de ses doigts alors qu'ils s'embrassaient, doux et doux, son corps toujours brûlant, ayant besoin d'être libéré. Elle gémit de surprise lorsque soudainement Nina passa une main entre leurs corps, ses doigts trouvant l'abondante humidité entre ses cuisses.

« Oh, Nina », gémit la blonde, interrompant le baiser pour poser son front sur l'oreiller, sa respiration s'accélérant à chaque coup, ses hanches bougeant en tandem. Elle ajusta son corps jusqu'à ce qu'elle chevauche le corps de Nina, les doigts de la brune trouvant leur chemin à l'intérieur. Kansas posa ses mains sur les épaules de Nina pour s'aider à s'équilibrer alors qu'elle bougeait ses hanches, chevauchant les longs doigts. Elle cria alors qu'un de ses seins était en coupe, une paume douce roulant sur son mamelon. "Oh, putain", haleta-t-elle, ses hanches bougeant plus vite.

Nina ne pouvait pas en avoir assez, regardant le corps tordu du Kansas, ses magnifiques seins se soulevant à chaque respiration qu'elle prenait. Nina voulait goûter la chair, alors elle poussa Kansas vers le bas, continuant le mouvement de sa main. Comprenant l'idée, Kansas se pencha, ses seins planant sur le visage de Nina. Elle gémit longuement et langoureuse alors qu'une bouche chaude englobait l'un de ses mamelons durs.

"Oh, mon Dieu, ne t'arrête pas. . . " Les hanches du Kansas ont commencé à bouger plus vite, son corps exigeant plus alors qu'elle approchait de l'orgasme.

Nina relâcha le sein de Kansas pour qu'elle puisse se concentrer pleinement sur celui qui faisait jouir la blonde, voulant tellement voir le plaisir de la jeune femme. Elle plaça sa main libre sur la hanche de la blonde, la pressant de la chevaucher.

Le corps du Kansas se convulsa autour des doigts de Nina, les yeux fermés alors qu'un cri silencieux tordait son visage. Elle laissa échapper un énorme halètement alors que ses doigts lâchaient leur prise en forme de griffe sur les épaules de Nina. Alors qu'elle revenait à elle-même, elle fut attirée dans une étreinte apaisante, le dos et les cheveux caressés et des mots apaisants murmurèrent à son oreille. Elle soupira de contentement absolu alors qu'elle se blottissait plus près, reposant tout le poids de son haut du corps sur Nina.

Inquiète de blesser la femme plus âgée, elle a commencé à se relever, mais a été tenue plus fermement. " Reste ", murmura Nina en déposant un doux baiser sur la tempe de la blonde.

Après un moment, Kansas parla, se blottissant un peu plus dans le cou de Nina. "Nous avons encore besoin de parler."

Kansas leva la tête, regardant Nina avec des yeux implorants. "Veuillez ne pas vous enfuir cette fois. Je pense vraiment que nous avons quelque chose entre nous."

Nina sourit en secouant la tête. "Pas d'exécution cette fois. Nous avons beaucoup de choses à nous dire, mais pas ce soir. » Elle prit la nuque de Kansas en coupe, la faisant tomber, leurs lèvres un peu écartées. "J'ai d'autres projets pour vous."


Notre QuotidienPodcast


Un podcast est un média riche, tel que de l'audio ou de la vidéo, distribué via RSS. Des flux comme celui-ci fournissent des mises à jour chaque fois qu'il y a du nouveau contenu. FeedBurner facilite la réception des mises à jour de contenu dans les podcatchers populaires.

Contenu actuel du flux

#264 - OurDailyPodcast : Récapitulatif de la saison de basket-ball 2020-2021

Publié: mer, 05 mai 2021 07:44:42 +0000

David et Kendall sont rejoints par un autre membre de l'équipe ODB, Michael Nichols, pour récapituler et envoyer la saison du championnat national 2020-2021 avec leurs souvenirs préférés suivis de l'intersaison et de l'année prochaine.

À noter : cela a été enregistré avant l'embauche de Nicki Collen. Aussi, avant l'engagement de Dale Bonner.

#263 - OurDailyPodcast : ÉPISODE MÉGA ÉVIER DE CUISINE

Publié: mer. 28 avril 2021 21:26:47 +0000

Hoo mon pote, il se passe TON dans cet épisode d'ODP ! Tout d'abord, Fank, Coffey et Peter sont de retour pour discuter de tout, du championnat national de basket-ball (non, il n'a toujours pas coulé), de la perte de l'entraîneur-chef de la WBB, Kim Mulkey, et du match de printemps du football. Ensuite, Mattisbear est de retour sur le podcast, parlant de la résurgence de Baylor Baseball avec Max Garner. Bon produit. Prendre plaisir!

  • 00:00 - Introduction
  • 02:53 - Champions nationaux !
  • 42:50 - Kim Mulkey prend le poste de LSU
  • 58:56 - Récapitulation du match de printemps
  • 1:28:06 - BaseballPod !

#262 - OurDailyPodcast : Les Baylor Bears sont les Champions Nationaux 2021 !

Publié: ven, 09 avril 2021 10:55:00 +0000

David et Kendall revivent l'impressionnante domination des Bulldogs de Gonzaga aux mains des Baylor Bears de Scott Drew ! L'émotion d'encourager l'équipe du championnat national ne s'est pas estompée ! Félicitations aux champions nationaux de basketball masculin de la NCAA 2020-2021, les Baylor Bears.

#261 - OurDailyPodcast : Aperçu du championnat national !

Publié: Lun, 05 Avr 2021 10:47:00 +0000

David rattrape Kendall alors qu'il est en direct d'Indy afin qu'ils puissent récapituler la victoire retentissante et dominante des Baylor Bears [insérer un autre synonyme pour dominer ici] sur les Cougars de Houston. Il n'a jamais été proche.

Cette victoire, ainsi que la victoire de Gonzaga en prolongation contre UCLA, 11 têtes de série, met en place l'un des matchs de finale les plus attendus de l'histoire récente du basket-ball de la NCAA. Le jeu que tout le basket-ball universitaire réclamait à grands cris a été mis en place. Baylor-Gonzague. Lundi. 20h20.

Les gars décomposent la défense, l'attaque et les facteurs X de Gonzaga dans leurs clés pour une victoire de Baylor.

#260 - OurDailyPodcast : Aperçu du Final Four !

Publié: Jeu, 01 Avr 2021 10:00:00 +0000

Kendall et David reviennent sur la victoire d'Elite Eight contre une grande équipe de l'Arkansas pour atteindre le troisième Final Four du programme, le premier depuis 1950.

Ensuite, les gars ont aperçu l'adversaire des Bears pour le match de demi-finale nationale de samedi et l'ancien rival de la Conférence du Sud-Ouest, les Houston Cougars, tête de série 2.

#259 - OurDailyPodcast : Aperçu d'Elite Eight !

Publié: lun. 29 mars 2021 10:47:00 +0000

Kendall et David reviennent sur la victoire des Sweet Sixteen contre une équipe difficile de Villanova pour atteindre le troisième Elite Eight du programme depuis 2010. Baylor est le SEUL programme de la NCAA à avoir à la fois ses équipes de basket-ball féminin et masculin atteindre l'Elite Eight cette année après la Baylor Lady Bears a battu le Michigan en prolongation.

Ensuite, les gars ont un aperçu de l'adversaire des Bears pour le match de lundi et de l'ancien rival de la Southwest Conference, les Arkansas Razorbacks. Enfin, les gars passent en revue le premier week-end et leurs plus gros points à retenir d'un début très manqué à March Madness. Allez ours et Sic Em !

#258 - OurDailyPodcast : avant-première de Sweet Sixteen !

Publié: jeu, 25 mars 2021 10:47:00 +0000

Kendall et David reviennent sur le week-end d'ouverture du tournoi NCAA 2021 où les Baylor Bears, tête de série no 1, ont remporté des victoires convaincantes contre Hartford et le Wisconsin pour se qualifier pour le cinquième Sweet Sixteen du programme depuis 2010.

Ensuite, les gars ont un aperçu de l'adversaire des Bears pour le match Sweet Sixteen de samedi, les Villanova Wildcats.

Enfin, les gars passent en revue le premier week-end et leurs plus gros points à retenir d'un début très manqué à March Madness.

#257 - OurDailyPodcast : Les ours Baylor sont une graine n°1

Publié: lun, 15 mars 2021 11:00:00 +0000

Kendall et David reviennent sur le Big 12 Tournament où Baylor a remporté une autre victoire contre Kansas State, mais est finalement tombé en demi-finale contre Oklahoma State. Les Bears ont perdu leur deuxième match de la saison après avoir tiré une pire saison à 21% des profondeurs.

Les gars tournent ensuite leur attention - et la majeure partie de l'épisode de cette semaine - vers le support de tournoi de la NCAA. Les Baylor Bears ont obtenu la première tête de série n ° 1 du programme car ils ont été nommés tête de série n ° 1 dans la région du Sud et tête de série n ° 2. Baylor affrontera les Hawks de Hartford vendredi lors du premier tour du Big Dance.

#256 - OurDailyPodcast : Big 12 Champs Edition !

Publié: mer. 10 mars 2021 11:47:00 +0000

Kendall et David reviennent sur la semaine de trois matchs des Bears qui a valu à Baylor son premier titre de conférence de basket-ball masculin en plus de 70 ans et trois autres victoires contre des adversaires classés, notamment la Virginie-Occidentale, l'État de l'Oklahoma et le Texas Tech.

Avant de passer à un excellent segment d'interview, les choix du tournoi Big 12 sont verrouillés.

Les gars sont également rejoints par Evan Miyakawa d'EvanMiya.com pour discuter des avantages et des utilisations de l'analyse avancée. Evan explique l'effet que les pauses liées à Covid ont sur les équipes, en quoi son site est différent des autres sites de statistiques avancées et ce que tout se passe dans son approche. N'oubliez pas de consulter son site et sur twitter (@evanmiya) pour jouer avec toutes les données dont il dispose. Allez ours et Sic Em !

#255 - OurDailyPodcast : une semaine bien remplie, une à emporter

Publié: mar, 02 mars 2021 11:57:00 +0000

Kendall et David reviennent sur les deux premiers matchs des Bears après la pause de trois semaines de Covid, y compris la première défaite de la saison. Les gars ont un aperçu des trois matchs à venir au cours de la semaine prochaine alors que le n ° 3 Baylor affrontera les West Virginia Mountaineers à Morgantown mardi (ESPN-16h00), Oklahoma State à Waco jeudi (ESPN2-18h00) et le régulier finale de la saison contre Texas Tech à domicile dimanche (ESPN - 15h00).

#254 - OurDailyPodcast : Les ours sont de retour en ville

Publié: Mar, 23 Fév 2021 11:47:00 +0000

Après une longue et froide pause, vos ours Baylor sont de retour en action. Kendall et David reviennent brièvement sur les matchs d'Auburn et du Texas avant de se tourner vers la semaine de 3 matchs à venir, y compris les matchs contre l'Iowa State et la Virginie-Occidentale. Ils expliquent également la règle de bris d'égalité étrangement écrite pour la couronne de championnat de la saison régulière.

Cinq de départ : équipes de basketball universitaire surévaluées

#253 - OurDailyPodcast : Le stock d'ours continue d'augmenter

Publié: ven, 29 janv. 2021 11:35:00 +0000

Kendall et David reviennent sur une autre semaine de basket-ball invaincu des Baylor Bears alors que Drew's Crew a battu un État de l'Oklahoma sans Cunningham et a complètement effacé l'État du Kansas derrière un record de 33 points en carrière de Davion Mitchell.

Les gars ont un aperçu des deux prochains matchs à venir la semaine prochaine alors que le n ° 2 Baylor affrontera les Auburn Tigers à Waco pour le Big 12/SEC Challenge samedi (ESPN - 15h00) et les Texas Longhorns mardi (ESPN-6 : 00h).

De plus, nous avons eu d'excellentes suggestions à discuter de la part de personnes sur Twitter et nous les avons définitivement oubliées ! S'il vous plaît gardez les idées à venir et nous promettons de ne pas oublier de discuter !

#252 - OurDailyPodcast : Vous avez été prévenu, procurez-vous un Jared Butler

Publié: ven, 22 janvier 2021 16:56:17 +0000

Kendall et David reviennent sur la plus grosse semaine et les plus grosses victoires de la saison à ce jour ! Comme nous l'avons prévenu précédemment, Jared Butler est bon dans ce sport.

Les gars ont un aperçu des deux prochains matchs à venir la semaine prochaine alors que le n ° 2 Baylor affrontera Oklahoma State à Stillwater samedi (CBS - 13h00) et Kansas State mercredi (TBD-20h00).

#251 : OurDailyPodcast : procurez-vous un Jared Butler

Publié: ven, 22 janvier 2021 16:54:16 +0000

Kendall et David reviennent sur une autre victoire à deux chiffres de la conférence. La Virginie-Occidentale ne veut pas de cette fumée. Jared Butler est bon dans ce sport. Les gars ont un aperçu des deux grands matchs à venir contre des adversaires classés cette semaine alors que le n°2 Baylor affronte le n°15 Texas Tech à Lubbock samedi (ESPN - 15h00) et le n°6 Kansas le grand lundi (ESPN-20h00).

  • Jared Butler est apparu sur Barstool Bench Mob: Episode 17
  • Kendall partage quelques réflexions de sa conversation avec Matthew Mayer.

#250 - OurDailyPodcast : Nouvelles du coordonnateur et Blues des séries éliminatoires

Publié: mer. 13 janv. 2021 18:05:20 +0000

Après une belle pause pour les vacances et un tas de matchs éliminatoires, nous sommes de retour pour discuter des embauches d'entraîneurs pour Baylor Football et parler un peu des matchs éliminatoires et de ce qui ne va pas avec le football universitaire en ce moment.

  • 00:00 - Introduction
  • 01:58 - Départs du personnel
  • 12:02 - Jeff Grimes !
  • 16:46 - Autre nouveau personnel
  • 37:08 - L'offense Grimes
  • 45:26 - Discours des séries éliminatoires
  • 52:24 - L'état du football universitaire
  • 1:09:24 - Outro

#249 - OurDailyPodcast : C'est l'heure de Matthew Mayer

Publié: ven. 08 janv. 2021 11:30:00 +0000

Kendall et David reviennent sur deux autres victoires en conférence à deux chiffres : une victoire de 11 points sur l'Iowa State et une victoire de 15 points sur l'Oklahoma. C'est bien de gagner des matchs de conférence même quand on ne joue pas de son mieux !

Les gars ont un aperçu des deux matchs à venir cette semaine alors que le n ° 2 Baylor affrontera TCU à Fort Worth samedi (ESPN - 14h00) et en Virginie-Occidentale mardi (ESPN2 - 20h00).

L'amélioration continue de Matthew Mayer et son rôle clé pour les Bears en dehors du banc.

Kendall partage quelques boutades exclusives de sa conversation avec Everyday John et détaille les avantages et les objectifs d'une défense « sans intermédiaire ».

Cinq de départ : saveurs de crème glacée

#248 - OurDailyPodcast : L'ascension de tous les jours John

Publié: mar, 29 déc 2020 11:30:00 +0000

Kendall et David reviennent sur la victoire dominante sur Arkansas-Pine Bluff et le fantastique début du match de conférence avec un piétinement de Kansas State. Aussi, comment Jonathan "Everyday John" Tchamwa Tchatchoua est devenu si efficace et contagieux sur le banc de Baylor.

Les gars ont un aperçu des deux matchs à venir cette semaine alors que le n ° 2 Baylor affrontera Central Arkansas mardi (ESPN + - 15h00) et Alcorn State mercredi (ESPN + - 14h00).

#247 - OurDailyPodcast : Fin de saison

Publié: mar, 22 déc 2020 23:08:10 +0000

Chaque fois que nous podcast, il y a forcément des nouvelles qui tombent dans les prochaines 24 heures. Donc, Coffey, Fank et Peter parlent de tout MAIS des changements d'entraînement qui se sont produits aujourd'hui parce qu'ils ont enregistré la nuit dernière. Voici de quoi nous parlons :

  • 00:00 - Introduction
  • 00:48 - Bref récapitulatif de l'état de l'Oklahoma
  • 05:54 - Transfert de Charlie Brewer
  • 13h50 - Transferts supplémentaires et déclarations NFL
  • 16:46 - Annonces des joueurs de retour
  • 27:36 - Période de signature anticipée
  • 31:04 - Transferts dans
  • 41:18 - Playoffs/Conversation de quilles
  • 59:53 - Chance Waz
  • 1:04:39 - Outro

#246 - OurDailyPodcast : Les Oklahomas

Publié: jeu., 10 déc. 2020 16:35:31 +0000

Coffey, Fank et Peter récapitulent ce qui était un match de football sauvage de Baylor contre l'Oklahoma, parlent de certaines des nouvelles et des notes ainsi qu'un aperçu de la finale de la saison contre Oklahoma State samedi. Plus des choix !

  • 00:00 - Introduction
  • 05:00 - Récapitulatif de l'Oklahoma
  • 06:45 - 30K vue à pied
  • 10h45 - Examen de l'infraction
  • 13h05 - Ligne offensive
  • 15:55 - L'épuisement du running back
  • 22:53 - Décisions sur les buts sur le terrain
  • 25:13 - La Défense. et Jalen Pitre
  • 29:31 - Crédit au personnel
  • 33:22 - Autres notables défensifs
  • 35:22 - Nouvelles et notes
  • 41:37 - Fank donne un aperçu de l'état de l'Oklahoma
  • 51:19 - Choix de la semaine
  • 1:04:18 - Outro

#245 - OurDailyPodcast : Aperçu de la saison 2020 de basket-ball féminin

Publié: mer. 09 déc. 2020 17:31:58 +0000

Matt Wilson (@mattisbear) s'assoit avec Justin Carter de Dave Campbell's Texas Basketball pour discuter de l'équipe féminine de basket-ball Baylor, de sa saison jusqu'à présent et de ce à quoi s'attendre en 2020-2021. Retrouvez Justin et tous ses écrits sur Twitter @juscarts.

#243 - OurDailyPodcast : Une histoire de deux moitiés

Publié: mer. 02 déc. 2020 16:30:52 +0000

Coffey, Fank et Peter brisent la victoire des Baylor Bears contre Kansas State dans ce qui s'est avéré être l'histoire de deux havres différents. De plus, nous regardons si nous allons jouer à l'OU, puis faire un peu de prévisualisation de l'OU. C'est marrant! Gagner est amusant!

  • 00:00 - Introduction
  • 00:44 - K-State : Pensées Générales
  • 01:16 - Vue à 30 km
  • 08:16 - Luttes de la première mi-temps
  • 10:08 - La situation du titulaire et les changements d'élan
  • 14:57 - Mettre les erreurs au lit
  • 20:08 - Jouez aux joueurs, pas aux jeux
  • 23:12 - R.J. SNEED.
  • 28:42 - Amour de récepteur plus large
  • 31:40 - John Mayers
  • 34:46 - Laisse Charlie être Charlie
  • 37:28 - Une statistique inhabituelle
  • 38:24 - OU ?
  • 46:11 - OU.
  • 58:24 - Choix de la semaine
  • 1:05:32 - Outro

#243 - OurDailyPodcast : des affrontements marquants à venir

Publié: mar, 01 déc 2020 11:30:00 +0000

Kendall et David reviennent sur les victoires dominantes contre la Louisiane et Washington alors que l'entraîneur Tang passe à 4-0 en tant qu'entraîneur-chef de Baylor. Aussi, comment les nouvelles pièces s'intègrent-elles dans l'alignement et le retour attendu de Scott Drew sur la touche pour les matchs de cette semaine.

Les gars ont présenté en avant-première les deux matchs phares du basket-ball universitaire cette semaine alors que le n ° 2 Baylor affronte le n ° 5 Illinois mercredi (ESPN - 21h00) et le n ° 1 Gonzaga (CBS - 12h00) samedi.

#242 - OurDailyPodcast : Joyeux Thanksgiving de retour

Publié: mer. 25 nov. 2020 05:55:20 +0000

Après une semaine de congé, on est de retour et on discute un peu de plein de trucs. Joyeux Action de Graces!

  • 00:00 - Introduction
  • 01:06 - Nous ne parlons pas de Texas Tech
  • 03:38 - Recherche d'âme à propos de cette saison
  • 14:24 - Action de grâces !
  • 29:40 - Le football de Thanksgiving ?
  • 32:12 - "Aperçu" de l'État du Kansas
  • 46:22 - Choix de la semaine
  • 57:36 - Fin

#241 - OurDailyPodcast : Aperçu de la saison de basket-ball 2020-21

Publié: Mar, 24 Nov 2020 11:47:00 +0000

Kendall et David sont de retour avec le Basketpod. Les gars réagissent en direct aux dernières nouvelles de COVID et de programmation, prévisualisent la liste de Baylor et projettent les cinq départs, et prévoient le Big 12. chargé.

Les classements de puissance ont été remaniés et sont maintenant les "cinq de départ" - c'est après tout une émission de basket-ball. Cinq de départ de cette semaine : jeux télévisés

#240 - OurDailyPodcast : Texas Tech & the M&M Gang

Publié: jeu., 12 nov. 2020 12:45:35 +0000

Beaucoup de choses à dire sur l'ODP de cette semaine. Nous récapitulons la défaite des Baylor Bears contre l'Iowa State, nous parlons de la situation de Baylor en QB1, du Running Game, de l'Iowa State, de la réaction aux blessures subies contre les "Clones" et de la perspective du match Texas Tech. Nous espérons que vous apprécierez.

  • 00:00 - Introduction
  • 04:32 - État de l'Iowa à partir de 30 000 pieds
  • 09:18 - Nos réflexions sur QB1
  • 14:56 - Le jeu de course porte la responsabilité
  • 20:08 - Breece Hall est vraiment bien
  • 21:46 - Infraction de l'État de l'Iowa
  • 25:52 - Performance défensive de Baylor
  • 33:36 - Terrel Bernard. Putain.
  • 41:00 - Mise à jour sur les blessures de Sqwirl Williams
  • 45:00 - Situation de retour en arrière
  • 48h00 - Qui remplace Bernard ?
  • 50:44 - Texas Tech Aperçu
  • 1:04:22 - Choix de la semaine
  • 1:17:20 - Outro

#239 - OurDailyPodcast : C'est l'espoir.

Publié: jeu, 05 nov. 2020 14:25:33 +0000

Nous décomposons ce qui était un terrible 2,5 quarts de Baylor Football suivi d'un retour frénétique qui a échoué contre TCU samedi dernier, parlant de ce que ce retour signifiait pour la saison, en attendant une très bonne équipe de l'Iowa State Cyclones samedi à Ames, plus les choix de la semaine.

  • 00:00 - Introduction
  • 02:00 - TCU à partir de 30K pieds
  • 13:35 - Frustrations offensives
  • 22:31 - Le dernier quart vers le bas et sa signification plus large
  • 26:51 - Effort offensif
  • 35:35 - Aperçu de l'état de l'Iowa
  • 54:05 - Choix de la semaine

#238 - OurDailyPodcast : Donner un sens à tout

Publié: jeu, 29 oct. 2020 03:36:55 +0000

Il y a beaucoup à déballer après la défaite des Baylor Bears contre les Texas Longhorns le week-end dernier, et nous y plongeons profondément. Voici à quoi nous avons affaire :

  • 00:00 - Introduction
  • 01:42 - Récapitulation du Texas à partir de 10/30 000 pieds
  • 04:45 - Un petit amour de Terrel Bernard
  • 08:02 - Défense en revue
  • 18:59 - Ligne offensive
  • 23:40 - Malheurs offensifs institutionnels
  • 24:17 - Le Punt (et pourquoi ça ne nous dérange pas sur le long terme)
  • 27:46 - Manque de précipitation
  • 39:22 - Identité offensive (et unidimensionnel)
  • 32:22 - Tracer Charlie Brewer
  • 39:19 - Gavin Holmes - La doublure argentée
  • 42:18 - L'infraction n'a pas cessé
  • 51:52 - Aperçu TCU 59:00 - Choix de la semaine
  • 1:07:44 - Outro (et audio bonus)

#237 - OurDailyPodcast: Au revoir semaines & Longhorn Peeks

Publié: jeu., 22 oct. 2020 01:16:10 +0000

Baylor Football est (probablement ?) de retour ! Après trois semaines sans football en raison de semaines d'adieu et de semaines d'adieu, Baylor semble être sur la bonne voie pour affronter son rival de l'État du Texas ce week-end à Austin. On en parle !

  • 00:00 : Introduction
  • 05h30 : Baylor sans COVID ?
  • 13h06 : Avant-première du Texas
  • 42:42: Choix de la semaine
  • 52:08: Outro

#236 - OurDailyPodcast : Pizza Roll Talk

Publié: Jeu, 08 Oct 2020 11:36:55 +0000

Cette semaine, nous revenons sur le match frustrant contre la Virginie-Occidentale et essayons de donner un sens aux performances offensives lamentables de Baylor. Nous parlons de ce qui a été une expérience presque universellement frustrante samedi à presque tous les niveaux : attaque, équipes spéciales, arbitrage, diffusion, équipe de diffusion. MAIS! Il y avait un point positif : la défense. On parle de tout ça dans l'épisode de cette semaine, plus les choix de la semaine !

#235 - OurDailyPodcast: Récapitulatif du Kansas, aperçu WVU

Publié: jeu, 01 oct. 2020 00:38:34 +0000

Baylor a joué un match de football et a gagné ! Les Bears ont permis à l'entraîneur Aranda de remporter sa première victoire lors de leur premier match de la saison. Nous en parlons. De plus, nous parlons du jeu incroyable de Trestan Ebner, ainsi que de WVU ce week-end et des choix de la semaine !

  • 00:00 - Introduction
  • 06:58 - Récapitulation du Kansas
  • 36:44 - Trestan Ebner
  • 44:09 - Autres trucs
  • 1:03:21 - Choix de la semaine
  • 1:20:34 - Outro

#234 - OurDailyPodcast : Le fichier est corrompu, vous avez tout perdu

Publié: ven, 25 sept 2020 00:19:10 +0000

Dans l'eipsode de cette semaine, Coffey, Fank et Pope discutent :

  • 01:01 - Parler de l'annulation de Houston
  • 20:17 - Alors. Kansas?
  • 40:25 - Choix de la semaine
  • 52:23 - Fin

233 : OurDailyPodcast : le football sur les terrains de sable !

Publié: jeu, 17 sept. 2020 11:34:45 +0000

LE FOOTBALL BAYLOR EST DE RETOUR. Voici de quoi nous parlons :

  • 00:00 - Introduction
  • 01:26 - Baylor programmé à Houston !
  • 05:52 - Un petit récapitulatif du Big 12
  • 09:49 - Le retour du B1G
  • 17:18 - Houston contre Baylor Aperçu
  • 37:57 - Prédictions de saison !
  • 57:24 - Choix de la semaine
  • 1:05:06 - Outro

#232 - OurDailyPodcast : COVIDCanes

Publié: jeu., 10 sept. 2020 05:02:38 +0000

Cette semaine, nous pivotons un peu à la lumière du "report" du match d'ouverture du Baylor Football 2020 contre Louisiana Tech. Au lieu de cela, nous discutons de ce report, des remplacements possibles, du tableau de profondeur, et puis bien sûr des choix de la semaine !

  • 01h51 : Baylor-LaTech reporté !
  • 26:04: Un autre regard sur le tableau de profondeur
  • 39h19 : choix de la semaine !

#231 - OurDailyPodcast : avant-premières sur avant-premières

Publié: jeu, 03 sept. 2020 15:09:57 +0000

Cette semaine, nous examinons le tout nouveau look de l'attaque et de la défense sous la direction du nouveau personnel d'entraîneurs et discutons de ce que nous pouvons nous attendre à voir des deux. du mieux qu'on puisse imaginer. Prendre plaisir!

  • 03h42 : chiffres uniques !
  • 30h10 : L'heure du jeu pour Louisiana Tech Set !
  • 34:04 : Avant-première offensive
  • 51:16 : Aperçu défensif
  • 1:07:46 : Choix de la semaine !

#230 - OurDailyPodcast : Fumer du saumon et compter avec les anciens

Publié: mar, 25 août 2020 02:55:52 +0000

DANS CET ÉPISODE ! Coffey, Fank & Pope discutent des sujets suivants :

  • 06h49 : Programme finalisé !
  • 08h34 : Mise à jour de la billetterie !
  • 13h27 : AP Top 25 (lol wut) !
  • 23h42 : Mise à jour du comité CFP !
  • 27h46 : Ouvertures des campus !
  • 35h40 : Année d'admissibilité gratuite !
  • 47:01 : Quinny !
  • 48h28 : Notes de planification !
  • 49h16 : Discussion avec le secondeur !

#229 - OurDailyPodcast : le football en 2020 !

Publié: mer. 12 août 2020 21:11:04 +0000

Fank et Pope sont de retour (Coffey est en vacances) car nous allons avoir une saison de football universitaire en 2020 (EN L'ÉTAT ACTUEL, ÇA POURRAIT CHANGER DANS ENVIRON CINQ MINUTES). Quoi qu'il en soit, voici de quoi nous parlons:

  • 00:00: Introduction et récapitulation des déplacements sismiques dans CFB au cours des cinq derniers jours
  • 11h08 : Tout est sur le Big 12 maintenant ! Aaaaand, le Big 12 joue !
  • 21h15 : Le programme de Baylor est publié !

#228 - OurDailyPodcast : Les garçons sont de retour en classe

Publié: mar, 11 août 2020 10:47:00 +0000

La bonne nouvelle pour les fans de Baylor Basketball continue de rouler. David et Kendall décomposent le retour de Jared Butler et MaCio Teague, ainsi que ce que cela signifie pour la formation Baylor et le formidable Big 12.

#227- OurDailyPodcast : SCOTT DREW NE SERA PAS ARRÊTÉ

Publié: mer. 22 juil. 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall sont de retour, au milieu de l'été, pour discuter des grandes nouvelles du recrutement de basket-ball de la semaine dernière, des alignements potentiels pour 2020-2021 et de la possibilité de premières décisions professionnelles.

#226 - OurDailyPodcast : Les choses difficiles

Publié: sam. 20 juin 2020 02:08:21 +0000

Nous parlons des choses difficiles sur ODP cette semaine. Coffey, Fank et Pope parlent des problèmes continus de COVID-19, ainsi que de la façon dont Black Lives Matter, puis nous avons un peu de temps pour les questions des auditeurs. Soyons mal à l'aise.

#225 - OurDailyPodcast : Brouillon, Croots, Jeux de la décennie

Publié: Mar, 28 Avr 2020 23:28:28 +0000

Coffey, Fank et Pope sont de retour pour une petite discussion sur le repêchage, une petite discussion sur le recrutement et une petite discussion autour de leurs matchs de football préférés des Baylor Bears de la décennie !

#224 - OurDailyPodcast : Récapitulatif de la saison de basket-ball 2019-2020

Publié: ven. 10 avril 2020 10:30:00 +0000

Kendall et David récapitulent la pandémie raccourcie qui se serait presque certainement terminée par un championnat national Baylor.

Power Rankings : meilleurs jeux de société

#223 - OurDailyPodcast : Les Kardashian sont H.Y.D.R.A.

Publié: mer. 25 mars 2020 03:26:04 +0000

Coffey, Fank et Pope sont de retour sur le podcast pour déplorer la perte de littéralement tous les sports de Baylor, parler de choses aléatoires et répondre aux questions des lecteurs ! Nous espérons que vous apprécierez. Plus sérieusement, restez en sécurité, tout le monde.

#222- OurDailyPodcast : Que se passe-t-il en ce moment ?

Publié: jeu, 12 mars 2020 10:00:00 +0000

DIVULGATION COMPLÈTE : Cela a déraillé.

David et Kendall sont rejoints par Mattisbear pour comprendre ce qui se passe dans ce monde. Le trio donne un aperçu du tournoi Big 12 (peut-être. ).

Power Rankings : les meilleures choses à faire à la maison si vous êtes à la maison pendant 2 semaines

#221- OurDailyPodcast : Ours > Pepperoni

Publié: ven, 06 mars 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall font un bref récapitulatif de la défaite anormale contre TCU, de la victoire en prolongation en infériorité numérique contre Texas Tech, et donnent un aperçu du dernier match de conférence de l'année contre WVU.

D'autres sujets incluent : le meilleur endroit d'atterrissage pour le tournoi et l'état des espoirs de tournoi des Big 12.

Classements de puissance : garnitures de pizza

#220- OurDailyPodcast: Décision partagée de l'État de tournesol

Publié: ven, 28 février 2020 11:00:00 +0000

Basketpod ! David et Kendall récapitulent la défaite de la première conférence des Bears contre le Kansas et l'effacement de l'État du Kansas. Aperçu du road trip à TCU samedi et du match du Big Monday contre Texas Tech à domicile.

Classements de puissance : collations à l'école primaire

#219- OurDailyPodcast : Baylor - Kansas, Round 2

Publié: ven, 21 février 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall récapitulent brièvement la domination de la Virginie-Occidentale. Mais tous les regards sont tournés vers le Fight at the Ferrell, The Stubhub Drub, Baylor Kansas.

#218 - OurDailyPodcast : Des entraîneurs-chefs à tous les postes

Publié: mar, 18 février 2020 04:12:25 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour sur le podcast pour vous tenir au courant des nouvelles (pas si nouvelles) sur les postes d'entraîneur (que Peter les appelle tous les entraîneurs-chefs de leurs postes), sur le recrutement, un peu sur le basket-ball, plus lecteur des questions! Courtiser!

#217 - OurDailyPodcast : Joyeuse VITALtine's Day !

Publié: ven, 14 février 2020 11:00:00 +0000

Vos Bears restent n°1 au pays pour la quatrième semaine consécutive ! Gritty l'emporte sur l'Oklahoma State et le Texas couronne une autre ronde de matchs parfaite. David et Kendall ont un aperçu du grand match à domicile à venir contre West Virigina et du match de mardi contre l'Oklahoma.

Classements de puissance : 3 contre 3 de Baylor All-Time

#216- OurDailyPodcast : Baylor a trop de mecs

Publié: ven, 07 février 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall jettent un coup d'œil aux victoires contre TCU et Kansas State, puis donnent un aperçu de l'État de l'Oklahoma et du road trip à Austin pour affronter le Texas. Classements de puissance : les choses les plus surestimées

#215 - OurDailyPodcast : Vegas Odds Makers = Clowns de la semaine

Publié: mer., 29 janv. 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall passent en revue la victoire de Baylor sur la grande route (désagréable?) Contre la Floride à Gainesville et donnent un aperçu du deuxième affrontement avec l'Iowa State. Sac postal Twitter. Classements de puissance: meilleurs films Disney

#214 - OurDailyPodcast : les jeux de l'Oklahoma sont parfaits

Publié: jeu, 23 janvier 2020 21:30:00 +0000

Mattisbear et Kendall Kaut sont ici pour couvrir un match explosif entre le Kansas et l'État du Kansas, deux matchs OK, répondre à quelques questions des auditeurs et parler #TeamDoStuff.

#213 - OurDailyPodcast : Bienvenue à Baylor, Coach Dave Aranda

Publié: mer. 22 janvier 2020 11:08:34 +0000

Dave Aranda est l'entraîneur-chef de Baylor Football ! Coffey, Fank et Peter sont de retour pour expliquer le processus, l'annonce, la conférence de presse, les embauches potentielles de personnel et nos impressions sur tout cela. Bienvenue, coach Aranda ! Mettons-nous au travail.

#212 - OurDailyPodcast : Les ours ne craignent pas Phog

Publié: lun. 13 janv. 2020 11:30:00 +0000

David et Kendall brisent l'histoire des Bears en remportant une victoire à deux chiffres à Lawrence et en avant-première du match de milieu de semaine contre l'Iowa State. Classement de puissance : les pires villes américaines

#211 OurDailyPodcast: Les ours se dirigent vers le nord pour faire face à KU

Publié: ven. 10 janv. 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall récapitulent la victoire sur route des Bears contre Texas Tech et donnent un aperçu de la confrontation des quatre premiers contre le Kansas à Lawrence.

Power Rankings: Meilleures villes américaines

#210 OurDailyPodcast : Adieu, Matt Rhule

Publié: mer., 08 janv. 2020 04:09:33 +0000

Coffey, Fank et Pope disent au revoir à Matt Rhule en tant qu'entraîneur-chef de Baylor Football alors qu'il se dirige vers la NFL pour diriger les Panthers de la Caroline. Voici de quoi nous parlons : 2:44: Réactions initiales 13:06: Réactions des joueurs et des recrues 15:58: Panthers, not Giants 23:28: Mack Rhoades & Coaching Hires 26:22: Joey McGuire? 39h28 : Options de location externe 45h54 : Merci, Matt Rhule 48h14 : NOLA Talk

#209 &ndash OurDailyBears: BEVO, c'est quoi & rsquos pour le dîner

Publié: lun. 06 janv. 2020 11:00:00 +0000

David et Kendall sont de retour avec le début de Big 12 Conference Play. Ils reviennent sur le programme hors conférence, réexaminent l'état des Big 12, récapitulent le piétinement du Texas et donnent un aperçu du match de mardi à Texas Tech. Power Rankings : les pires personnes à l'aéroport

#208 - OurDailyPodcast : Donne-moi du sucre

Publié: Lun, 30 Déc 2019 05:30:02 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour pour un aperçu du grand match de Baylor Football avec Georgia au Sugar Bowl le jour du Nouvel An !

#207 - OurDailyPodcast : Nous sommes une marionnette maintenant

Publié: jeu. 19 déc. 2019 05:11:13 +0000

Fank et Pope sont rejoints par Grayson Grundhoefer de SicEm365 pour donner d'énormes accessoires à l'équipe de Baylor Volleyball et décomposer quelques tweets de marionnettes et les ajouts de Early Signing Day à l'équipe de Baylor Football et à quoi ressemblera le reste du cycle de recrutement.

#206 - OurDailyPodcast : Waco, Texas : Là où les invaincus viennent mourir

Publié: Lun, 16 Déc 2019 11:17:00 +0000

Basketpod est de retour en action alors que David et Kendall brisent les grosses victoires des Bears sur des invaincus auparavant, Arizona et Butler ! Les gars regardent à quoi ressemble l'équipe avec et sans Tristan Clark en bonne santé.

Une plongée PROFONDE dans la passion infâme de Kendall Cane.

Classements de puissance : personnages de télévision

#205 - OurDailyPodcast : Nous ne sommes même pas fous

Publié: Mar, 10 Déc 2019 05:14:38 +0000

Coffey, Fank et Peter reviennent sur une autre défaite acharnée contre l'Oklahoma lors du match de championnat Big 12. La défense a fait plus qu'assez pour la victoire, mais la défense de l'Oklahoma et les blessures du QB ont fait des ravages. Mais, une performance incroyable a amené le jeu à OT, et les Bears ont une configuration assez douce dans un match de Sugar Bolw avec la Géorgie le jour du Nouvel An.

#204 - OurDailyPodcast : C'est l'heure de la revanche !

Publié: ven. 06 déc. 2019 02:10:23 +0000

Coffey, Fank et Peter sont ici pour un aperçu du Big 12 Championship Game contre OU ! Nous examinons ce que Baylor doit faire pour surmonter l'Oklahoma ce match, ce sur quoi ils travaillent depuis leur défaite contre les Sooners, et les Sooners changent également. Plus les choix de la semaine du championnat !

#203 - OurDailyPodcast : les 12 grands superlatifs

Publié: Jeu, 05 Déc 2019 05:38:22 +0000

Avec l'aperçu du match du championnat Big 12 en attente pour une nuit de plus, Fank et Peter discutent de la place de l'équipe de volleyball en tant que tête de série n ° 1 de leur tournoi ainsi que des honneurs All Big 12. pour le volley et le football ! De plus, un aperçu des derniers classements CFP et de ce que cela signifie pour le placement du bol de Baylor.

#202 - OurDailyPodcast : Onze et un

Publié: Mar, 03 Déc 2019 04:57:48 +0000

Coffey, Fank et Peter ruminent sur une montée historique de 1-11 à 11-1 et une place dans le match de championnat BIg 12, récapitulent une victoire dominante sur le Kansas et jettent un œil aux projections potentielles de bol. En plus des RAISINS AIGRES ! Amy et Etta sont là pour que des tweets tristes vous nourrissent.

#201 - OurDailyPodcast : Texas. DOMINÉ.

Publié: Mar, 26 Nov 2019 05:05:51 +0000

Coffey, Fank et Pope sont de RETOUR dans la série pour parler littéralement (au sens figuré) de tous les aspects de la victoire dominante de Baylor sur le Texas. Plus un petit aperçu du Kansas et des choix de la semaine pour démarrer !

SEGMENT BONUS : Hornbeak et Kendall réussissent une fin FANTASTIQUE au Myrtle Beach Invitational pour le basket-ball masculin de Baylor ! Oui, ils avaient une limite de temps. Oui, ils nous l'ont laissé entendre. Prendre plaisir!

Raisins Aigres #5 : Larmes de Corne

Publié: lun 25 novembre 2019 13:39:57 +0000

Amy et Etta sont de retour après une belle victoire de Baylor contre le Texas ! Voici de quoi ils discutent :

  • 05:23 - Sujet brise-glace
  • 13:58 - Herman parle
  • 16:36 - Faits amusants sur le Texas d'Evan
  • 20:09 - Meilleur et pire en assistant au match
  • 26:32 - Tweets tristes !
  • 51:17 - Le Kansas parle ?

J'espère que l'épisode vous plaira !

#200 - OurDailyPodcast : De profonds soupirs et deux factures

Publié: jeu, 21 novembre 2019 04:22:20 +0000

Coffey, Fank et Pope célèbrent 200 épisodes du podcast, une victoire massive pour le volleyball Baylor, et se préparent à un match colossal de Baylor Football avec le Texas samedi, où rien de moins qu'une place dans le Big 12 Championship Game est en jeu.

199 - OurDailyPodcast : What Went Wrong & Sour Grapes est là pour vous faire vous sentir mieux !

Publié: Mar 19 Nov 2019 03:52:43 +0000

Coffey, Fank et Peter décomposent une journée incroyable avec un résultat final décevant et donnent du crédit là où le crédit est dû. De plus, Amy et Etta sont de retour avec un opus de Sour Grapes, dont le nôtre. et ils tournent la page pour se tourner vers le Texas.

#198 - OurDailyPodcast : Prêt.

Publié: ven, 15 novembre 2019 05:51:17 +0000

Coff et Peter sont rejoints par l'invité très spécial et Baylor Football LEGEND Bryce Petty pour un aperçu de l'Oklahoma et un voyage dans le passé. Sic. OU. Nous sommes prêts.

Sour Grapes Épisode 3: Tenacious D et l'équipe du destin

Publié: mer. 13 nov. 2019 10:00:00 +0000

Amy et Etta sont de retour pour préparer une autre portion de tweets tristes et de prises de feu. Édition TCU !

#197 - OurDailyPodcast : Baylor est allé 1-0 contre TCU

Publié: Mar, 12 Nov 2019 06:31:45 +0000

Je ne peux pas penser à un meilleur titre de spectacle pour un jeu aussi laid. Hé regarde! Nous avons un nouvel art podcast! Merci Jake !! Baylor a battu le TCU 29-23, et on en parle !

#196 - OurDailyPodcast : Allez 1-0 contre TCU cette semaine

Publié: jeu, 07 novembre 2019 05:02:53 +0000

Coffey, Fank et Peter passent du temps à récapituler les classements des éliminatoires du football universitaire et à s'émerveiller du fait que Baylor y figure. Ensuite, nous parlons de la façon dont Baylor peut aller 1-0 cette semaine contre une solide défense du TCU. Des choix en plus !

#195 - OurDailyPodcast : Le basket est de RETOUR !

Publié: mar, 05 nov. 2019 13:30:00 +0000

David et Kendall sont de retour avec les coups chauds du basket-ball. Les gars discutent brièvement de la fin de la saison dernière, des changements d'alignement et des prévisions pour la saison avant le match d'ouverture de la saison de demain contre Central Arkansas. Prédiction Spoiler Alert: les ours vont être bons et les Lady Bears remportent un autre titre Big 12

#194 - OurDailyPodcast: Truck Stick Charlie & amp Sour Grapes' TCU Love Week

Publié: lun, 04 novembre 2019 16:20:47 +0000

MÉGA PODCAST ! Tout d'abord: Coffey, Fank et Peter brisent cette victoire frustrante, mais impressionnante sur le plan défensif, contre la Virginie-Occidentale le soir d'Halloween. Ensuite, le podcast Sour Grapes avec Amy et Etta se déchaîne avec un peu de sel avant ce qu'ils appellent TCU Love Week. C'est marrant!

#193 - Podcast OurDaily : 12 grands mariages rouges et raisins aigres

Publié: Mar, 29 Oct 2019 05:49:19 +0000

Venez pour le récapitulatif d'un week-end de football fou et un aperçu de la Virginie-Occidentale avec Coffey, Fank et Peter, mais RESTEZ absolument pour Sour Grapes avec Amy Pagitt et Bayloretta.

#193 - Podcast OurDaily : 12 grands mariages rouges et raisins aigres

Publié: Mar, 29 Oct 2019 05:49:14 +0000

Venez pour le récapitulatif d'un week-end de football fou et un aperçu de la Virginie-Occidentale avec Coffey, Fank et Peter, mais RESTEZ absolument pour Sour Grapes avec Amy Pagitt et Bayloretta.

#192 - OurDailyPodcast : Pas d'erreurs, juste des accidents heureux

Publié: Mer, 23 Oct 2019 03:38:08 +0000

Fank, Coffey et Peter récapitulent la victoire massive du football de Baylor à Stillwater contre l'État de l'Oklahoma le week-end dernier, et se lancent dans une petite spéculation de la semaine ouverte et les choix de la semaine!

#191 - OurDailyPodcast : Nous aimons Clay Johnston

Publié: jeu, 17 oct. 2019 11:46:31 +0000

Coff, Fank et Peter récapitulent l'un des jeux les plus frustrants et exaltants de mémoire récente, en repensant à la victoire de Baylor sur Texas Tech. Ensuite, nous discutons de ce que la perte de fin de saison de Clay Johnston signifie pour cette défense et de la façon dont les Bears pourraient compenser, en particulier contre une puissante attaque de l'État de l'Oklahoma. Plus des choix !

#190 - OurDailyPodcast : Une lettre d'amour à cette défense

Publié: jeu., 10 oct. 2019 04:14:21 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour pour parler d'une performance dominante du football Baylor sur la route contre Kansas State à Manhattan, en particulier de la défense. De plus, nous attendons avec impatience le week-end des retrouvailles et Texas Tech, et les choix de la semaine !

#189 - OurDailyPodcast : 124 degrés à l'ombre

Publié: Jeu, 03 Oct 2019 04:16:40 +0000

Coffey, Fank et Peter sont rejoints par l'invité spécial Ty Stimpson pour discuter des prolongations de contrat, récapituler la victoire sur l'Iowa State et se préparer à une inclinaison pivot de la route contre K-State samedi.

#188 - OurDailyPodcast : Riz et clones

Publié: jeu, 26 sept. 2019 04:07:13 +0000

Nous faisons un récapitulatif rapide de Rice, puis nous labourons tout droit dans l'État de l'Iowa. Le jeu de conférence commence samedi, vous tous. Épuisé Or. Fais-le.

#187 - OurDailyPodcast : Blanc, Marron ou Frit ?

Publié: mar, 17 sept. 2019 03:17:41 +0000

Nous parlons de l'ardoise intéressante Big 12 du week-end dernier, prévisualisant Rice et répondant aux questions des lecteurs dans ce qui n'est certainement pas le pire podcast que nous ayons jamais enregistré.

#186 - OurDailyPodcast : au revoir ou semaine ouverte ?

Publié: jeu., 12 sept. 2019 04:35:06 +0000

Coffey, Fank et Pope font face à leur tristesse à propos de l'absence de match de Baylor ce week-end en récapitulant une victoire dominante sur l'UTSA, en traitant de certains sujets de la semaine ouverte / au revoir (volley-ball de cris), ainsi qu'une liste intéressante du week-end Big 12 pour les choix de la semaine.

#185 - OurDailyPodcast : Les Frères Lynch

Publié: jeu, 05 sept. 2019 04:00:47 +0000

Coffey donne ses choix. Ensuite, lui, Fank et Peter brisent la victoire contre la SFA et se tournent vers l'UTSA samedi dans ce qui sera certainement un torride. Des choix en plus !

#184 - OurDailyPodcast : Aperçu et prévisions 2019

Publié: jeu, 29 août 2019 04:07:12 +0000

PODCAST DE PRÉDICTIONS ! Fank et Peter décomposent leurs prévisions de saison. Comment Baylor Football s'en sortira-t-il cette saison ?

#183 - OurDailyPodcast : Podblocked

Publié: mar, 27 août 2019 04:41:32 +0000

Mark Seymour est de RETOUR sur le podcast, rejoignant Coffey, Fank et Peter pour jeter un œil au tableau de profondeur, aux nombres à un chiffre et aux questions de vos lecteurs avant le premier match de Baylor Football !

#168 - OurDailyPodcast : Les porcs sauvages ne peuvent pas tweeter

Publié: jeu, 15 août 2019 05:17:15 +0000

Fank, Coffey et Pope sont de retour pour reprendre le rythme et répondre à vos questions !

#181- OurDailyPodcast: Récapitulation 2018-19 du basket-ball Baylor

Publié: Lun, 22 Avr 2019 03:23:09 +0000

David et Kendall reviennent sur une saison couronnée de succès pour le basketball masculin Baylor et rendent hommage au CHAMPION NATIONAL BAYLOR LADY BEARS.

Ils discutent également du reste du tournoi de la NCAA, des meilleurs moments de la saison et de leurs choix pour le MVP de l'équipe.

Enfin, que nous réserve la saison prochaine ? À quel point les ours peuvent-ils être bons ?

OurDailyPodcast : Tournoi de la NCAA : se dirige vers les seizièmes de finale !

Publié: ven, 22 mars 2019 05:25:43 +0000

David et Kendall. Non coupé. Non filtré. Réaction brutale au barrage des Bears à 3 points de Syracuse au premier tour du tournoi NCAA. Prochaine étape : 1 Gonzague

#179 - OurDailyPodcast : Tournoi NCAA : BU contre Syracuse

Publié: mer. 20 mars 2019 04:10:27 +0000

David et Kendall donnent un aperçu du match de premier tour de Baylor avec Syracuse dans le tournoi NCAA. Ils jettent également un coup d'œil au tournoi de la NCAA dans son ensemble, choisissant un gagnant sans nom, Baylor et un dormeur à deux chiffres qui pourrait faire du bruit.

Classements de puissance : March Madness Takes

#178 - OurDailyPodcast : Nous sommes en mars

Publié: jeu, 14 mars 2019 04:30:48 +0000

David et Kendall sont rejoints par Mattisbear pour discuter de la défaite contre le Kansas et revenir sur la saison dans son ensemble. Les trois ont hâte d'être classés dans le tournoi de la NCAA et de l'ouverture du tournoi Big 12 contre l'Iowa State.

Les classements de puissance de cette semaine : Internet Things

#177 - OurDailyPodcast : Continuez à tourner 3

Publié: ven, 08 mars 2019 05:37:27 +0000

David et Kendall récapitulent une semaine difficile avec une défaite contre K-State sur la route et une défaite contre Oklahoma State à domicile au cours de laquelle l'offensive des Bears a été terne. Les gars attendent avec impatience un voyage sur la route à Allen Fieldhouse pour affronter KU et les Big 12 Postseason Awards. Classements de puissance : meilleurs aliments à grignoter

#176 - OurDailyPodcast : Tex se fait ensorceler

Publié: ven, 01 mars 2019 06:13:48 +0000

David et Kendall rompent encore une autre semaine sans défaite pour Baylor Basketball alors que les Bears battent la Virginie-Occidentale et reviennent d'un déficit de 19 points en deuxième mi-temps pour battre le Texas en prolongation. Ils envisagent les deux dernières semaines de la course au titre des Big 12 avec les Bears en plein cœur de la course. Aperçus du match de samedi à K-State et à domicile mercredi contre Oklahoma State. Power Rankings : Vous êtes boxeur, qui est dans votre entourage ?

#175 - OurDailyPodcast : Hilton Magic ? Plus comme Hilton Tragic

Publié: ven, 22 février 2019 05:27:46 +0000

David et Kendall récapitulent une semaine sur la route soulignée par une autre victoire de Scott Drew au Hilton Coliseum. Bravo à Kim Mulkey et aux Lady Bears pour leur NEUVIÈME titre consécutif dans le Big 12 ! Aperçu du homestand de cette semaine avec la Virginie-Occidentale et le Texas.

Power Rankings : événements sportifs de tous les temps auxquels vous souhaitez revenir (même si vous y étiez la première fois)

#174- OurDailyPodcast : Les ours prennent la route, Fank déteste la puanteur

Publié: ven, 15 février 2019 05:21:29 +0000

Fankhauser rejoint le basketpod pour aider David et Kendall à discuter de la perte de blessures contre K-State et du balayage de la saison de l'Oklahoma.

Les Bears font face à une route difficile cette semaine alors qu'ils se dirigent vers Lubbock pour jouer à Texas Tech, puis vers la ville préférée de Kendall sur terre, Ames pour affronter Iowa St.

Classements de puissance de cette semaine : bêtes noires sur le lieu de travail.

#173- OurDailyPodcast : Makai, le tueur de grenouilles

Publié: ven, 08 février 2019 05:06:53 +0000

David et Kendall examinent la grande victoire de Makai Mason sur TCU et la fin de la séquence de victoires de Baylor après une défaite contre le Texas à Austin. Ils ont un aperçu du match clé de ce week-end contre l'État du Kansas et de la conclusion de la série de saison contre l'Oklahoma. Enfin, le Power Rankings de la semaine : Les choses dont nous sommes fous en ce moment.

#172- OurDailyPodcast : Hoops reste chaud, Rhule continue de recruter

Publié: ven, 01 février 2019 04:55:37 +0000

David et Kendall sont rejoints par l'invité spécial Travis Roeder pour discuter du recrutement dans le football. Il reste pour récapituler les quatrième et cinquième victoires consécutives des Bears sur l'Alabama et l'Oklahoma respectivement. Ils ont un aperçu du combat de samedi contre le TCU et du voyage de mercredi à Austin pour affronter le Texas. Classements de puissance de cette semaine : choses que la société doit arrêter.

#171 OurDailyPodcast: Hot Takes, Big Wins et Panera Rants

Publié: ven, 25 jan 2019 04:20:04 +0000

Kendall aborde un peu la gestion interne de l'ODB concernant les publications récentes.

Kendall et David récapitulent une semaine ÉNORME pour Baylor Basketball, une victoire sur le n ° 8 Texas Tech et une victoire sur la route contre un WVU décoiffé. Aperçus du défi Big 12/SEC contre Bama et du road trip de cette semaine en Oklahoma.

Classements de puissance de la semaine : les pires restaurants de la chaîne

#170 - OurDailyPodcast : Le Roi (McClure) dans le Nord

Publié: ven, 18 jan 2019 05:16:40 +0000

Kendall et David diagnostiquent que Baylor avance sans Tristan Clark, jetez un œil à la défaite contre le Kansas et à la soirée exceptionnelle de tirs à 3 points des Bears à Stillwater lors d'une victoire contre Oklahoma State. Ils ont un aperçu du match de samedi contre Texas Tech et du match de lundi contre la Virginie-Occidentale sur la route. Power Rankings de cette semaine, les meilleures émissions de télévision de tous les temps.

#169 - OurDailyPodcast : Rhule Returns et Beat KU !

Publié: ven, 11 jan 2019 05:19:00 +0000

David et Kendall ont une réaction en direct au fait que Matt Rhule reste à Baylor, ils récapitulent la défaite du TCU, la grande victoire à domicile contre l'Iowa State et un aperçu de la confrontation avec le Kansas samedi.

#168 - OurDailyBrisket : Donner le bal à Tristan

Publié: ven, 04 jan 2019 05:27:13 +0000

David et Kendall transforment brièvement le podcast pour couvrir le barbecue, mais le ramènent dans le temps pour couvrir entièrement la fin du non-con et le début de la conférence Big 12.

#167 - OurDailyPodcast : Hé regarde, c'est le Texas Bowl !

Publié: mar, 18 déc 2018 12:42:18 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour sur le podcast pour parler du Texas Bowl et faire une "plongée profonde" dans Vanderbilt en tant qu'adversaire ! ALERTE SPOILER : Nous ne sommes pas des experts de la SEC. Joyeux Noël à tous!

#166- Notre podcast quotidien : Même l'Arizona n'est pas aussi chaud que le poulet de Kendall le prend

Publié: ven, 14 déc 2018 06:09:25 +0000

David et Kendall examinent la défaite contre Wichita State et donnent un aperçu des trois prochains matchs au programme. Les classements de puissance se poursuivent avec le deuxième sujet préféré de Kendall derrière Baylor Basketball, le poulet de restauration rapide.

#165 - Notre Podcast Quotidien : Officiellement un Podcast Pro-King McClure

Publié: ven, 30 novembre 2018 05:21:47 +0000

David et Kendall récapitulent les matchs des Bears contre Ole Miss, George Mason et le Dakota du Sud. Ils envisagent également le match sur la route de samedi à Wichita State.

Les gars se lancent dans un nouveau segment, Power Ranking the Big 12 joueurs qu'ils aiment détester.

#164 - OurDailyPodcast : Allons jouer au bowling !

Publié: jeu, 29 novembre 2018 05:09:39 +0000

Coffey, Fank et Peter réussissent le dernier match de Baylor de la saison régulière, une victoire contre Texas Tech qui a envoyé les ours à un match de bowl ! Les Bears sont de nouveau éligibles au bowling après une saison 1-11 !

#163 - OurDailyPodcast : BUTT BOWL 2018 arrive

Publié: jeu, 22 novembre 2018 04:43:16 +0000

Coffey, Fank et Pope récapitulent le mégot qui était TCU-Baylor et prévisualisent le BUTT qui est. eh bien, BU-TT. Allons-y. Joyeux Action de Graces!

#162 - OurDailyPodcast : Le basket est de retour !

Publié: ven, 16 novembre 2018 05:04:46 +0000

La saison de basket Baylor 2018-19 est lancée ! David et Kendall discutent des trois premiers matchs de la saison, des trois prochains matchs hors conférence et des plans pour une nouvelle arène de basket-ball.

#161 - OurDailyPodcast : Blackout TCU !

Publié: mer. 14 novembre 2018 12:54:30 +0000

L'équipe au complet est de retour cette semaine pour expliquer la défaite du football de Baylor contre l'Iowa State, comment elle était plus proche que ne l'indique le tableau de bord et toutes les manigances qui ont suivi. De plus, nous nous attendons à une inclinaison monstrueuse contre TCU samedi, où les Bears sont de retour en noir!

#160 - OurDailyPodcast : L'ours marin s'en moque

Publié: mer. 07 novembre 2018 12:27:14 +0000

Avec Coffey en vacances, Fank et Pope brisent la grande victoire des Retrouvailles contre l'État de l'Oklahoma et jettent un œil au défi contre l'État de l'Iowa à Ames samedi.

#159 - OurDailyPodcast : Tropiques de remplacement de la semaine d'adieu double

Publié: Mer, 31 Oct 2018 18:59:59 +0000

Ouais, donc la semaine dernière puait, alors nous y passons exactement 5h30, puis passons à des sujets plus amusants, comme les hamburgers et les ours marins. De plus, nous parlons de l'État de l'Oklahoma et des choix de la semaine.

#158 - OurDailyPodcast : C'est l'épisode des nombres

Publié: mer. 24 octobre 2018 11:29:22 +0000

Peter a du mal à utiliser ses mots, mais Fank et Coffey prennent le relais alors que nous prévisualisons le match des Baylor Bears jeudi soir contre la Virginie-Occidentale à Morgantown.

#157 - OurDailyPodcast : Aperçu de la saison de basket-ball de Baylor

Publié: ven. 19 oct. 2018 18:10:50 +0000

David Hornbeak et Kendall Kaut jettent un coup d'œil à la prochaine saison de basket-ball masculin Baylor 2018-19. Tout, des nouvelles de la liste aux choix des quatre derniers.

#156 - OurDailyPodcast : Progrès au Texas

Publié: Jeu, 18 Oct 2018 18:17:24 +0000

Baylor perd le cœur brisé d'un match contre le Texas qui, lorsqu'on le regarde, nous fournit beaucoup de doublures argentées et de choses à décomposer dans cet épisode. Et c'est ce que nous faisons !

#155 - OurDailyPodcast : Avez-vous Hurd ? Baylor est 4-2 !

Publié: Jeu, 11 Oct 2018 11:20:18 +0000

La liste des "biens" s'allonge de semaine en semaine, et tandis que les "mauvais" diminuent en nombre, ce qui reste. reste en grande partie. Nous récapitulons une grande victoire sur Kansas State et regardons ce que les Bears doivent faire pour vaincre le Texas samedi. Plus nos terribles choix!

#154 - OurDailyPodcast : Oklahoma et K-State Trucs

Publié: Jeu, 04 Oct 2018 12:23:55 +0000

Pas de titre intelligent cette semaine. Nous regardons le mauvais ET le bon du match d'Oklahoma. Surprendre! Il y avait de bonnes choses dans ce match. De plus, nous attendons avec impatience K-State, un must absolu pour les espoirs de bol de Baylor.

#153 - OurDailyPodcast : Les gains sont amusants

Publié: jeu, 27 sept. 2018 11:40:46 +0000

Coff, Fank et Peter parlent de la victoire contre le Kansas et de certaines des performances exceptionnelles du match avant de se tourner vers OU ce week-end. Nous sommes partout dans celui-ci. Bon temps!

#152 - OurDailyPodcast : Le sandwich Duke-Kansas

Publié: jeu, 20 sept. 2018 11:19:50 +0000

Nous avons toutes les blagues sur le basket-ball en une semaine où nous couvrons les matchs de Baylor contre Duke et Kansas. dans le foot.

#151 - OurDailyPodcast : Facebook

Publié: mer, 12 septembre 2018 14:43:34 +0000

Les Baylor Bears ont une fiche de 2-0 après une victoire sur l'UTSA qui a été un peu plus dominante que le tableau d'affichage ne le montrait, et affrontent une équipe de Duke Blue Devils blessée samedi à Waco. Coffey, Fank et Peter l'expliquent, ainsi que l'invité spécial David Hornbeak pour quelques leçons de langage des paris !

#150 - OurDailyPodcast : en cours de révision

Publié: mer, 05 sept. 2018 14:47:36 +0000

Coffey, Fank et Peter passent en revue la victoire du premier jour contre ACU, en examinant plus en détail les bons, les mauvais et les critiques qui ont fait que ce jeu a duré 16 mois et demi. De plus, nous attendons avec impatience l'UTSA samedi et les choix de la semaine !

#149 - OurDailyPodcast : Aperçu et prévisions de la saison 2018

Publié: jeu, 30 août 2018 14:06:15 +0000

Elliott Coffey, David Fankhauser et Peter Pope vous présentent leur aperçu de l'ensemble de la saison 2018, des pronostics match par match, ainsi que des nouvelles et des notes et le retour de Picks of the Week.

#148 - OurDailyPodcast : L'avant-première défensive 2018

Publié: jeu, 23 août 2018 11:21:53 +0000

Coffey, Fank et Pope donnent un aperçu de la défense des Baylor Bears 2018, décomposant les positions et ce qu'il faut rechercher et attendre de chacun. En plus des questions des lecteurs !

Comment allez vous? Ça va? C'est génial. Dis bonjour à ta mère pour moi.

#146 - OurDailyPodcast : Écoutez l'homme joueur de football

Publié: ven, 17 août 2018 11:04:08 +0000

Coffey, Fank et Pope reviennent sur le podcast pour avoir un aperçu de l'offensive de Baylor Football 2018 ! Beaucoup de déballage dans ce podcast de grande taille, mais voici quelques-unes des choses dont nous traitons :

  • Accueil et maison programmés avec Auburn !
  • Perspective globale de l'offensive : ça devrait être mieux !
  • Amélioration de la ligne O et préoccupations
  • Situation QB
  • Profondeur et talent WR et, bien sûr, Jalen Hurd
  • Les RB devraient être meilleurs derrière une O-Line améliorée
  • Questions des lecteurs !

#146 - OurDailyPodcast: Aperçu de Big 12 Kendall et Travis

Publié: ven, 03 août 2018 13:42:42 +0000

CONTENU BONUS ! Travis Roeder (AnEngagedObserver sur ODB) et notre illustre rédactrice en chef Kendall Kaut donnent à Pope et Fank une pause, en prenant le podcast pour nous apporter un aperçu du Big 12 ! Prendre plaisir!

#145 - OurDailyPodcast : Douleurs tardives pour les podcasts

Publié: lun, 23 juil. 2018 04:00:58 +0000

Fank et Peter reviennent après une longue pause sanglante pour parler football et relancer les choses. Faisons cela.

#143 - OurDailyPodcast : Spectacle de la période de signature précoce avec Colt Barber

Publié: ven, 22 déc 2017 17:40:33 +0000

Colt Barber de SicEm365 se joint à David et Peter pour parler de la première période de chant, de l'incroyable classe de recrutement 2018, des objectifs finaux de la classe et bien plus encore !

#143 - OurDailyPodcast : Le bol mythique du festival des pirates

Publié: Jeu, 14 Déc 2017 05:14:17 +0000

Coffey, Fank et Peter reviennent au podcast pour faire le plus bref des récapitulatifs de la saison, parler de la controverse des éliminatoires du football universitaire, du carrousel de coaching le plus fou de tous les temps et des plus grands noms de bols de l'histoire des noms de bols.

#142-OurDailyPodcast : Joyeux Thanksgiving ?

Publié: Mar 21 Nov 2017 13:32:09 +0000

Joyeux Action de Graces! Coffey, Fank et Peter récapitulent une défaite frustrante contre l'État de l'Iowa, attendent avec impatience TCU, un excellent week-end à la BFC et THANKSGIVING.

#141 - OurDailyPodcast : Taylor Altuve

Publié: jeu, 16 novembre 2017 12:26:41 +0000

Nous sommes de retour pour décomposer la défaite de Baylor dans le BUTT Bowl, parler un peu de la grandeur de Taylor Young, ainsi que des hypothèses CFP et un aperçu de Senior Day & Iowa State plus des choix!

#140 - OurDailyPodcast : Off the Schneid

Publié: jeu, 09 novembre 2017 12:34:34 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour pour récapituler la première victoire des Bears contre le Kansas et se préparer au match contre Texas Tech dans le BUTT Bowl !

#139 - OurDailyPodcast : Le retour du Basketpod

Publié: Mar, 07 Nov 2017 19:54:23 +0000

Fank et Matt ont organisé une soirée sur le thème du basket-ball pendant que Peter était loin des commandes. Les sujets incluent : à quoi s'attendre cette année par rapport à ce qui s'est passé l'année dernière, de nouveaux visages, moins de visages et zéro bandeaux.

#138 - OurDailyPodcast : Sunshine Pumpers et Chicken Littles

Publié: Mar, 31 Oct 2017 14:06:27 +0000

Coffey, Fank et Peter sont de retour pour essayer de comprendre une perte brutale de Baylor contre le Texas et discuter de ce que signifie "faire confiance au processus". Plus quelques apparitions d'invités spéciaux.

#137 - OurDailyPodcast : HexTex !

Publié: ven, 27 oct. 2017 03:14:11 +0000

Fank revient au podcast et nous avons un aperçu de Baylor contre Texas pour samedi. Clés de la victoire, blessures clés, choix de la semaine et bravo ! SIC'EM !

#136 - OurDailyPodcast : Récapitulatif des retrouvailles en Virginie-Occidentale

Publié: jeu, 26 oct. 2017 01:58:34 +0000

Elliot Coffey et Peter Pope se réunissent pour un récapitulatif de Homecoming et du match de Virginie-Occidentale, y compris le quasi-retour épique de Baylor.

#135 - OurDailyPodcast : Retrouvailles et Virginie-Occidentale

Publié: Jeu, 19 Oct 2017 12:31:07 +0000

Coff, Fank et Peter reviennent pour faire le plus court des récapitulatifs du match d'Oklahoma State, puis attendent avec impatience le RETOUR À LA MAISON ! La Virginie-Occidentale présente des opportunités intéressantes.

#134 - OurDailyPodcast : Décomposer l'état de l'Oklahoma

Publié: Jeu, 12 Oct 2017 13:35:06 +0000

Elliot Coffey, David et Peter reviennent au podcast pour parler de FAT GUY PUNTERS et du recrutement de parieurs, et de l'importance du punting dans le jeu d'Oklahoma State. Et bien plus sur le voyage de Baylor à Stillwater.

#133 - OurDailyPodcast: Bye Week Blues & One Star Reviews

Publié: ven. 06 oct. 2017 12:06:21 +0000

Fank et Peter sont rejoints par Curtis Schroeder et Jeremy Johnson du podcast Bear Droppings pour une semaine de congé épique en équipe ! Nous parlons de K-State, de l'actualité de la semaine et de beaucoup de bons divertissements sur rails.

#132b - OurDailyPodcast : Aperçu BONUS K-State avec Elliot Coffey

Publié: ven, 29 sept. 2017 01:48:40 +0000

Elliot Coffey revient sur le podcast pour nous aider à prévisualiser Kansas State, car l'aperçu durait environ 4 minutes. CONTENU BONUS ! PRENDRE PLAISIR!

#132 - OurDailyPodcast : Le processus fonctionne

Publié: mer. 27 sept. 2017 14:54:17 +0000

Fank et Peter sont ici pour parler du plus amusant qu'ils aient jamais eu à regarder une défaite au Baylor Football. Tous les bons, les mauvais et certains des plus laids. De plus, la prévisualisation de K-State aussi!

#131 - OurDailyPodcast : Elliot Coffey et le blaireau de miel

Publié: jeu, 21 sept. 2017 10:47:39 +0000

Elliot Coffey revient à l'émission pour décomposer le match Duke, se tourner vers l'Oklahoma et nous régaler d'histoires sur les compétences de Mattisbear en basket-ball dans la ligue récréative.

#130 - OurDailyPodcast : D Fank et le Sunshine Band

Publié: jeu, 14 sept. 2017 11:00:18 +0000

Fank et Peter tirent un peu de soleil et recherchent les points positifs d'une deuxième défaite contre une équipe que Baylor aurait probablement dû battre. De plus, ils attendent avec impatience l'affrontement de ce week-end avec Duke et un certain nombre de changements dans la formation de départ des deux côtés du ballon.

#129 - OurDailyPodcast : Le Podcast anciennement connu sous le nom d'ODP

Publié: jeu., 07 sept. 2017 11:24:30 +0000

Fank l'a dit. si Baylor perdait contre Liberty, nous fermions le podcast. Bienvenue à. le podcast anciennement connu sous le nom d'ODP. Cette semaine, nous sommes rejoints par le co-animateur du Postgame Fan Forum sur 1660 ESPN Central Texas et le grand Elliot Coffey de Baylor Bear. Elliot nous aide à donner un sens au jeu Liberty et nous donne des choses à espérer contre l'UTSA.

#128 - OurDailyPodcast : Prédictions de saison avec Craig Smoak

Publié: jeu, 31 août 2017 12:11:45 +0000

Craig Smoak de 1660 ESPN Central Texas se joint à nous pour parler un peu des efforts de secours de l'ouragan Harvey, du tableau de profondeur mis à jour de Baylor, d'un guide de prononciation QB de départ, ainsi que des prévisions de saison ! LA SAISON EST ICI !

#127 - OurDailyPodcast : Aperçu défensif avec S11 de SicEm365

Publié: jeu. 24 août 2017 12:36:11 +0000

S11, le gourou du cinéma et des schémas de SicEm365, se joint à David et Peter pour décomposer la défense Baylor 2017 : schémas, personnel et attentes !

#126 - OurDailyPodcast : Aperçu de l'infraction 2017

Publié: jeu, 17 août 2017 11:14:32 +0000

Fank et Peter sont de retour pour le coup d'envoi de la saison de football 2017 en prévisualisant l'offensive, telle qu'elle est. Beaucoup de spéculations sur les schémas et une plongée en profondeur sur le tableau de profondeur, plus un peu de plaisir avec des uniformes à l'avant.

#125 - OurDailyPodcast : Tu as des épaules, il a des rochers

Publié: ven, 21 juil. 2017 03:41:52 +0000

Amy rejoint Mark, Fank et Peter pour se déchaîner tout en parlant de l'excellente semaine de Matt Rhule, du tableau de profondeur et des questions des auditeurs !

#124 - OurDailyPodcast : Ishmael Wainright, Superstar de Baylor

Publié: lun, 01 mai 2017 21:59:25 +0000

Mattisbear s'assoit avec Ishmael Wainright pour discuter de sa carrière de basketteur, de la transition vers le football, d'être le fondateur de Team Do Stuff, et bien plus encore.

#123 - OurDailyPodcast : Va te laver les dents

Publié: jeu, 27 avril 2017 03:44:38 +0000

Amy Pagitt, Mark, Fank et Peter sont de retour sur le podcast pour récapituler le Baylor Football Spring Game. et comme vous vous en doutez, les roues se détachent un peu. Ou ne jamais monter. ou peu importe.

#123 - OurDailyPodcast : Va te laver les dents

Publié: jeu, 27 avril 2017 03:44:27 +0000

Amy Pagitt, Mark, Fank et Peter sont de retour sur le podcast pour récapituler le Baylor Football Spring Game. et comme vous vous en doutez, les roues se détachent un peu. Ou ne jamais monter. ou peu importe.

#122 - OurDailyPodcast : Récapitulation de la saison de Madcap

Publié: mer., 29 mars 2017 11:22:13 +0000

Fank, Matt et Peter sont de retour pour récapituler le dernier match de la saison de basket-ball masculin 2016-2017 en donnant tout le crédit à la Caroline du Sud, en plus de revenir sur une saison incroyable et de poser des questions aux auditeurs.

#121 - OurDailyPodcast : Les SWEET Sixteen

Publié: mer, 22 mars 2017 10:53:42 +0000

Les gars sont de retour pour briser les victoires de Baylor sur l'État du Nouveau-Mexique et l'USC, tout en anticipant le prochain match contre la Caroline du Sud et en répondant à vos questions !

#120 - OurDailyPodcast : La folie de mars est là

Publié: mar, 14 mars 2017 11:07:38 +0000

La folie de mars est à nos portes ! Les tournois de conférence sont terminés, le support est verrouillé, et il est temps de danser. Baylor est une tête de série n°3 dans la région de l'Est, et nous en parlons un peu sur le Big 12 Tournament, le bracket, plus vos questions !

#119 - OurDailyPodcast : Queso Blanco & Pod Dad Bod

Publié: mer. 08 mars 2017 11:50:27 +0000

Nous commençons par les ouvertures les plus froides, pour finir avec les rails qui se détachent complètement, mais d'une manière ou d'une autre, nous parvenons à parler un peu de basket-ball au milieu. Nous nous rattrapons, parlons CHUCK, chantons les louanges de Motley, ainsi que du Big 12 Tournament.

#118 - OurDailyPodcast : Rien n'a d'importance, mange Arbys

Publié: ven, 17 février 2017 12:38:48 +0000

Matt rejoint Fank et Peter pour récapituler un tas de choses, y compris son analyse approfondie de "The Young Pope". Nous parlons un peu de l'État de l'Oklahoma, du TCU, du Texas Tech (pouah) et de l'avenir du Kansas ce week-end. Et quelques notes de foot !

#117 - OurDailyPodcast : Luttes de tir et journée nationale de signature

Publié: Mer, 08 Fév 2017 12:04:15 +0000

Fank, Mark et Peter sont de retour pour discuter des événements de la semaine dernière. Nous commençons les choses avec une discussion sur le basket-ball entre Fank et Peter, puis Mark se joint pour continuer et briser la Journée nationale de la signature.

#116 - OurDailyPodcast : Celui des Shootyhoops

Publié: ven, 27 janvier 2017 19:03:28 +0000

David Fankhauser et Matt "IsBear" Wilson reprennent le podcast pour discuter - vous l'aurez deviné - des sacs de basket-ball et d'alcootest. Prendre plaisir!

#115 - OurDailyPodcast : Notre plus récent épisode

Publié: mer., 04 janv. 2017 12:22:00 +0000

Couvrir un terrain absurde en un peu plus d'une heure : le basket-ball ! Recrutement! Bol de cactus ! Changements de coaching ! Basketball! Et d'une manière ou d'une autre, pas une seule référence au fait que le Texas a perdu contre le Kansas dans le football.

#114 - OurDailyPodcast : Bienvenue à Baylor, Coach Matt Rhule

Publié: Jeu, 08 Déc 2016 13:39:29 +0000

Bienvenue à Baylor, Matt Rhule. Mark, Fank et Peter parlent du nouvel entraîneur-chef de Baylor Football et de l'impression qu'il a laissée après son premier jour en tant qu'entraîneur-chef.

#113 - OurDailyPodcast : Tout arrive BUTT

Publié: Mer, 23 novembre 2016 05:27:51 +0000

C'EST LA SEMAINE BU-TT BOWL ! Et nous passons beaucoup de temps sur ce qui devrait équivaloir à un affrontement titanesque entre deux poids lourds qui – je plaisante. Mark rejoint Fank et Peter pour discuter des entraîneurs, PJ Fleck, TEXAS LOST TO KANSAS et un peu du bol BUTT. C'est marrant.

#112 - OurDailyPodcast : Merci, Seth Russell

Publié: jeu, 17 novembre 2016 12:43:48 +0000

Nous disons merci à Seth Russell cette semaine, en plus de regarder OU, MBB au-dessus de l'Oregon, K-State ce samedi, plus une conférence de coaching !

#111 - OurDailyPodcast : Les choses s'effondrent

Publié: Mar, 08 Nov 2016 12:32:01 +0000

Les choses ont déraillé le week-end dernier, à partir de vendredi soir. Nous sommes là pour en parler. Tout.

#110 - OurDailyPodcast : Aperçu du TCU "En direct" et hors des rails

Publié: ven, 04 novembre 2016 15:04:54 +0000

Amy Pagitt rejoint David et Peter pour discuter du match de Baylor contre TCU. C'était un podcast "en direct", donc les choses sont un peu décalées. Désolé pas désolé.

#109 - OurDailyPodcast : Tout est stupide

Publié: mer. 02 novembre 2016 11:05:56 +0000

Les classements CFP sont stupides. Ce match contre les Texas Longhorns était stupide. Officier est stupide. Tout est stupide.

#108 - OurDailyPodacst : l'heure du Texas !

Publié: jeu, 27 oct. 2016 17:09:31 +0000

Retour sur la dernière semaine de congé de la saison pour les Baylor Bears et ce que nous avons appris sur le Big 12, ainsi que sur un aperçu du plus gros match de la saison pour les Bears à ce jour. Nous parlons Baylor contre Texas.

#107 - OurDailyPodcast : extension de la conférence et héros des retrouvailles

Publié: jeu, 20 oct. 2016 11:26:42 +0000

Après des mois à courtiser les présentations des espoirs de loterie d'expansion et à diriger généralement le monde du football universitaire, la Big 12 Conference ne s'étend PAS. Cela ne surprend personne, très probablement, mais c'est toujours un peu ridicule, étant donné tous les discours sur les "désavantages psychologiques" et l'ouverture à l'expansion des derniers mois. Néanmoins, la conférence maintient son plan d'ajouter un match de championnat de conférence en place, car c'est toujours une excellente idée (ce n'est pas le cas).

On parle de ça ! On parle de Retrouvailles ! On parle de la première moitié de saison ! Beaucoup plus. Tu piges.

#106 - OurDailyPodcast : Roadtrip avec Francis et Scully

Publié: Jeu, 13 Oct 2016 12:35:31 +0000

Après une semaine de congé, ODP est de retour, parlant de certains des moments les plus excitants du week-end dernier, de la taille relative des zones métropolitaines universitaires, des besoins en population pour Ruth's Chris Steakhouse et d'autres choses vraiment importantes comme le nombre de niveaux que Patrick Levels pourrait atteindre. Et oh oui, Retrouvailles contre le Kansas.

#106 - OurDailyPodcast : Roadtrip avec Francis et Scully

Publié: Jeu, 13 Oct 2016 12:35:30 +0000

Après une semaine de congé, ODP est de retour, parlant de certains des moments les plus excitants du week-end dernier, de la taille relative des zones métropolitaines universitaires, des besoins en population pour Ruth's Chris Steakhouse et d'autres choses vraiment importantes comme le nombre de niveaux que Patrick Levels pourrait atteindre. Et oh oui, Retrouvailles contre le Kansas.

#105 - OurDailyPodcast : Hourra pour Ames !

Publié: jeu, 29 sept. 2016 11:16:59 +0000

David et Peter sont de retour avant le match Iowa State Cyclones contre Baylor Bears à Ames, Iowa, samedi. Avant d'y arriver, nous parlons du licenciement de Les Miles par LSU et de son impact sur la recherche d'entraîneurs Baylor, ainsi que du culte croissant de PJ Fleck. Bien sûr, nous parlons également de l'Iowa State contre Baylor et des choix de la semaine !

#104 - OurDailyPodcast : Une lettre d'amour à cette défense

Publié: mar, 27 sept. 2016 13:52:27 +0000

Fank et Peter sont de retour sur le podcast pour parler de la victoire 35-24 des Baylor Bears contre les Cowboys de l'Oklahoma State et des performances des deux côtés du ballon. Nous parlons à quel point cette défense était impressionnante, malgré le fait qu'elle ait été complètement gazée et qu'elle ait cédé TOUS les verges aux troisièmes essais. Parce que quand vous regardez de près, c'était vraiment impressionnant. Il reste beaucoup de football à jouer, mais pour au moins le premier match du Big 12, nous sommes satisfaits.

#103 - OurDailyPodcast : Récapitulatif hors conférence, aperçu de l'État de l'Oklahoma

Publié: jeu., 22 sept. 2016 13:11:20 +0000

Récapitulons la victoire des Baylor Bears sur les Rice Owls, le reste du jeu hors conférence, le Big 12 à ce jour (qui semble être grand ouvert à ce stade), ainsi que l'avenir de l'État de l'Oklahoma et de la ruée vers l'or de samedi.

#102 - OurDailyPodcast : Comment oses-VOUS ?

Publié: jeu, 15 sept. 2016 11:14:11 +0000

Regardez, lorsque nous avons décidé de faire un épisode du podcast récapitulant le jeu SMU, c'était parce qu'il y avait une tonne de choses à dire à partir de la semaine 2.En fin de compte, le match de cette semaine est moins que convaincant. Nous persévérons, cependant! Nous parlons de Baylor contre Rice, nos équipes de prédilection dans NFL Blitz et Tecmo Bowl, les choix de la semaine, ainsi que vos questions ! Prendre plaisir.

#101 - OurDailyPodcast : Patrick Levels-ed tout le monde

Publié: lun, 12 sept. 2016 11:23:33 +0000

Fank et Peter sont de retour pour récapituler le jeu SMU. Nous discutons de nos impressions sur le White Out - à quoi il ressemblait à la fois en personne et à la télévision. Nous parlons de luttes offensives, de problèmes de précision de Seth Russell, de problèmes de mains de pierre et de la façon dont les comparaisons de certaines de ces luttes de début de saison avec les deux premiers matchs de l'année dernière nous empêchent de paniquer. Nous sommes convaincus que les problèmes offensifs seront réglés en temps voulu. Les deux lignes ont eu du mal, mais la défense a vraiment démarré après le premier quart et est définitivement sortie de la mi-temps prête à jouer.

Patrick Levels a lui-même eu un autre match fantastique, et nous avons pu voir le retour d'Orion Stewart à la domination, avec une interception qui a sauvé un touché, puis a marqué lors de sa deuxième interception du match. Davion Hall a pu utiliser sa taille à son avantage, ainsi que ses mains de receveur large en sautant pour décrocher une interception dans la zone des buts. De vrais points lumineux dans ce jeu.

De plus, nous parlons de finitions folles dans le Big 12. Des moments amusants.

#100 - OurDailyPodcast : Tout sur le Benjamin

Publié: jeu, 08 sept. 2016 14:20:40 +0000

Épisode 100. Ouah. David Fankhauser et Peter Pope prennent les ondes pour célébrer le 100e épisode avec quelques discussions sur l'histoire de dernière minute concernant le rapport Pepper Hamilton, récapitulant Northwestern State et le reste de la première semaine, plus en regardant vers SMU et en partageant certains de nos podcasts préférés moments des trois dernières années. Merci pour tout, les gars.

#99 - OurDailyPodcast : prévisions de saison et bols à burrito

Publié: Jeu, 01 Sep 2016 11:27:18 +0000

Peter et David sont rejoints par Kendall Kaut, le nouveau rédacteur en chef de Our Daily Bears pour faire des prévisions de saison pour les Bears. Kendall partage son expérience en rencontrant David Beaty dans un Chipotle et l'entraîneur-chef de la KU. intéressant. ordre. De plus, nous couvrons les prédictions soumises par les auditeurs et quelques choix de la semaine !

Le football est de retour, tout le monde ! Ce sont des moments passionnants.

#98 - OurDailyPodcast : Aperçu de l'équipe 2016

Publié: mar, 30 août 2016 11:35:23 +0000

David Fankhauser rejoint le podcast pour jeter un œil aux deux côtés de la balle et faire rouler ce train. Plus du contenu bonus avec Ted Harrison, le rattrapant à propos de son nouveau concert sur SicEm365.com.

#97 - OurDailyPodcast : Batting Five Herman

Publié: ven, 15 juil. 2016 11:03:30 +0000

Mark et Peter reprennent les ondes après une interruption de plus de 4 mois pour discuter. Eh bien, tout. Beaucoup de choses se sont passées depuis le dernier podcast. La femme de Peter a eu un bébé. Yay! Un basket-ball désagréable s'est produit. Huer. Et. Tout le reste.

Il faut en parler, au moins un peu. Art Briles n'est plus l'entraîneur en chef du football. Ian McCaw n'est plus le directeur sportif. Tous les commits de 2017 sauf un ont décidé de rouvrir leur recrutement. Une partie importante de la classe 2016, qui avait signé des lettres d'intention, a été libérée et a sélectionné de nouvelles écoles. Et puis il y a l'affaire Jarrett Stidham.

Le noyau de l'équipe 2016 est toujours là. Nous pouvons avoir des problèmes de profondeur sur les lignes offensives et défensives, mais l'équipe de 2016 est toujours en assez bonne forme, tout bien considéré.

Et nous avons un nouveau directeur sportif. Mack Rhoades est de la partie. Les Media Days approchent au sens figuré.

#96 - OurDailyPodcast : Signature spectaculaire !

Publié: Jeu, 04 Fév 2016 13:07:34 +0000

La journée de signature la plus réussie peut-être de l'histoire de Baylor (mais certainement de l'ère Briles) est passée. 4 recrues sont déjà sur le campus et participeront aux exercices de printemps avec 18 autres signant leurs lettres d'intention, et les choses se sont avérées assez spectaculaires pour les Bears. Nous décomposons cette classe de dédicaces avec Colt Barber de BearsTruth.com pour votre plaisir d'écoute ! Avant de passer au podcast, voici le cours complet à des fins de référence :

  • NSD sans drame
  • Une finition solide à la classe
  • Regarder le côté défensif du ballon
  • Potentiel d'impact immédiat
  • Des besoins ?
  • Les demi de coin
  • Quelques informations sur la saga de recrutement de Parrish Cobb*
  • Aperçu du processus de recrutement
  • Un peu sur l'offensive (mais honnêtement, nous passons la plupart de notre temps à la défense)
  • Questions des auditeurs !

*C'est quelque chose que Colt a promis de dire sur BearsTruth après la Journée nationale de la signature, mais a également décidé d'aller de l'avant et de partager avec nous sur le podcast. Nous sommes reconnaissants.

Un grand merci à Colt de nous avoir rejoint sur le podcast !

#95 - OurDailyPodcast : Papa Bod Al Freeman ?

Publié: ven, 29 janvier 2016 12:17:05 +0000

Fank, Matt et Peter sont de retour pour rattraper leur retard sur le basket Baylor ! Voici de quoi nous parlons :

  • Cette victoire à Ames
  • Encore une belle victoire à Stillwater
  • OU est vraiment, vraiment bon
  • Répartition des joueurs
  • Sexy Al Freeman/Dad Bod Al Freeman (cela mérite sa propre puce)
  • Samedi : Géorgie, t-shirts et trophées de bowl
  • Lundi : Blackout ! Grand lundi, les gars
  • @ WVU samedi prochain
  • Suite

Plus les questions des lecteurs ! Prendre plaisir!

#94 - OurDailyPodcast : Johnny Jefferson court toujours ou, récapitulation du Russell Athletic Bowl

Publié: mer. 06 janv. 2016 12:34:10 +0000

Si vous n'avez pas encore regardé, vous devriez probablement garder un œil ouvert à l'extérieur de votre maison, autour de votre quartier ou de votre lieu de travail, car il y a de fortes chances que Johnny Jefferson soit passé devant chez vous ou le fasse dans un très proche avenir. . Nous avons dit sur le podcast Preview (ou peut-être le récapitulatif du Texas? J'oublie) qu'il devrait avoir une journée monstre pour frapper 1 000 verges au sol et, mon garçon, l'a-t-il déjà fait. Il a frappé la marque juste sur le nez, avec 299 verges au sol dans le match pour devenir le deuxième rusher de 1000 verges de Baylor pour la saison 2015.

Alors oui, nous parlons de Johnny Jeff. Quoi d'autre? Je suis content que vous ayez demandé !

  • Bonne année!
  • Playoff de football universitaire le soir du Nouvel An (pouah)
  • Solutions possibles à la situation
  • Résultats des séries éliminatoires
  • Résultats du Six Bowl du Nouvel An
  • Récapitulatif du grand 12 bols
  • LE BOL D'ATHLÉTIQUE RUSSELL.
    • Le corbeau est mangé
    • Mais surtout, nous nous émerveillons de :
    • Personnel d'encadrement
    • Écurie des RB et des snap-takers
    • Johnny Jefferson
    • Ligne offensive
    • Suite!

    C'était TELLEMENT un jeu amusant, et nous sommes heureux d'y avoir participé.

    Question pour le Commentariat

    Que pensez-vous a) que ces matchs se déroulent la veille du Nouvel An au lieu du jour de l'An ou plus tard et b) que les matchs CFP ne soient pas les derniers matchs de bowl de la saison ? Que pensez-vous de la réparation ?

    #93 - OurDailyPodcast : Aperçu du Russell Athletic Bowl

    Publié: jeu. 24 déc. 2015 15:23:10 +0000

    Joyeux Noël à tous! Notre cadeau pour vous ce réveillon de Noël est un podcast ! Parce que nous vous aimons et que nous sommes là pour vous divertir pendant que vous voyagez, faites vos achats de dernière minute, ou quoi que ce soit d'autre. Nous podcast, vous décidez.

    Mark revient au podcast pour un aperçu du Russell Athletic Bowl, des Baylor Bears, des North Carolina Tar Heels et de tout ce qui y est impliqué. Avant d'aborder les sujets, j'espère que vous remarquerez que j'ai préparé une introduction spéciale cette semaine, rendant hommage au récepteur le plus dynamique du pays, le vainqueur de Biletnikoff, Corey Coleman. J'avais espéré pouvoir le faire après le match de bowl et ajouter les scores qu'il avait contre UNC, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. Alors, j'espère que vous l'apprécierez. Voici de quoi nous parlons :

    • La situation des blessures de Jarrett Stidham, Shock Linwood, Coleman et peut-être Patrick Colbert
    • À quoi ressemblera cette infraction sans ces joueurs
    • Auto-scoutisme et « sagesse conventionnelle »
    • La défense Tar Heel, ses forces, ses faiblesses et son secondaire agressif
    • À quelle fréquence voyons-nous le WildBear?
    • L'infraction de l'UNC et leurs armes. Vous semblent-ils quelque peu familiers ?
    • La météo
    • Beaucoup plus sur le jeu
    • En bref : embauche d'un OC au Texas, transferts QB d'A&M, décision de Kylo Ren de transférer du Texas A&M
    • Overcast : une application de podcasting pour iOS

    Nous espérons que le podcast vous plaira et que vous passerez un très joyeux Noël !

    #92 - OurDailyPodcast : Le basket, c'est bien

    Publié: Mar, 15 Déc 2015 12:16:25 +0000

    Ceci est un podcast sur le basket ! Fankhauser et Mattisbear reviennent au spectacle et nous parlons de la dernière itération de l'œuvre d'art de Scott Drew. Faisons cela.

    #91 - OurDailyPodcast : Vaillant

    Publié: Mer, 09 Déc 2015 12:28:35 +0000

    Une perte est une perte. Il n'y a pas moyen de contourner cela. Mais cela ne résume pas ce qui s'est passé samedi lorsque les Bears ont accueilli les Longhorns. Bien que les Longhorns aient finalement été victorieux, cette seconde mi-temps a été l'une des plus amusantes que j'aie eu à regarder le football depuis assez longtemps. Mark et moi sommes de retour sur le podcast pour en parler un peu, des Playoffs, et plus encore. Voici de quoi nous parlons :

    • Une mesure de perspective sur cette saison (nous ferons un récapitulatif complet à un moment donné)
    • Baylor atterrit dans le Russell Athletic Bowl
    • Le compte Twitter du RAB nous rend enthousiasmés par le bowl
    • Le jeu texan
    • Les ajustements à la mi-temps, et le crédit là où il est dû
    • L'expérience aléatoire du déjeuner à la mi-temps de Peter
    • La performance défensive
    • Nous aimerions plus, s'il vous plaît
    • L'exigence de planification Big 12 OOC
    • Les Playoffs et le New Years Six bowls (ainsi que le Alamo Bowl)
    • Rico Gathers (non, vraiment)

    #90 - OurDailyPodcast : Personne n'écoute ou, The Texas Preview

    Publié: ven, 04 déc 2015 12:43:17 +0000

    Mark et Peter ont décidé de faire un podcast en direct le 3 décembre, et ce fut le résultat. C'est le dernier épisode de la saison, et nous parlons un peu du Coaching Carousel, du match TCU, ainsi que de la perspective du match de samedi avec le Texas.

    #89 - OurDailyPodcast : Gobble redux avec Amy Pagitt

    Publié: mer, 25 novembre 2015 12:55:53 +0000

    Joyeux Thanksgiving à tous ! En raison des vacances, nous avons décidé d'enregistrer un podcast un jour plus tôt, comme nous l'avions promis ! Comme taquiné dans le dernier épisode, Amy Pagitt de BearsTruth fait son retour triomphal dans le podcast cette semaine ! De plus, l'enregistrement un mardi soir a l'avantage supplémentaire d'apporter juste après l'annonce du classement des éliminatoires du football universitaire, nous en parlons donc un peu dans cet épisode. Enfin, quelques classements pour ne pas envoyer votre tension artérielle à travers le toit ! C'est une bonne nouvelle. Faisons cela.

    Voici quelques-unes des choses dont nous parlons :

    • L'étrange logique de Gary Patterson derrière sa décision d'aller pour 2 contre OU
    • Le classement des éliminatoires du football universitaire - hé, Baylor est dans un endroit assez décent!
    • TCU à Fort Worth vendredi
    • Les blessures
    • La météo et quelle équipe un jeu de mauvais temps favorise
    • Le renouveau
    • Questions des lecteurs ! Waouh !
    • Choix de la semaine
    • Le bébé marin de Bristol Palin. Désolé, ça devrait être "bébé, Sailor". Elle n'a pas de bébé marin, mais si quelqu'un devait mettre un bébé au travail pour nettoyer les ponts, je suppose que ce serait Bristol Palin. Quoi qu'il en soit, que cela ne vous dissuade pas d'écouter. On n'en parle pas vraiment. Sauf pour Amy.

    J'espère que celui-ci vous plaira ! Joyeux Thanksgiving à vous tous !

    #88 - OurDailyPodcast : Nous avons corrigé le bug

    Publié: lun 23 novembre 2015 13:05:43 +0000

    ÉNORME victoire à Stillwater, OK. Les Bears restent en vie à la fois dans la course au titre des Big 12 et dans la conversation nationale. Mark est de retour cette semaine, et nous parlons de la victoire, et plus encore :

    • Art Briles en tant que boulanger extraordinaire
    • Tout sur la défense
    • Andrew Billings
    • Travon Blanchard
    • Shawn Oakman
    • Grant Campbell donne le ton
    • Quelques discussions sur l'arbitrage
    • Tout le reste
    • Jarrett Stidham et Chris Johnson ont tous deux des jours stellaires, malgré les blessures
    • Canon KD
    • Toute l'infraction

    #87 - OurDailyPodcast : En solo

    Publié: jeu, 19 novembre 2015 05:09:16 +0000

    Mark était indisposé le jour de l'enregistrement, alors Peter est allé en solo pour le podcast cette semaine. Il y a beaucoup de choses à dire et une autre émission en direct n'était tout simplement pas dans les cartes. Nous avons assez retardé la discussion sur l'OU, alors voilà.

    • Collège GameDay
    • Ambiance et survol du stade McLane
    • Oklahoma
    • Classements CFP
    • TOUTES les blessures
    • État de l'Oklahoma

    Il y en a une tonne, mais étant donné que ce n'est que Peter, "nous" faisons un court travail du podcast. Si vous avez des commentaires, faites-le moi savoir, je serais ravi de les entendre.

    #86 - OurDailyPodcast : feat BlackOUT LIVE. Greg Tepper de la télévision

    Publié: ven, 13 novembre 2015 11:54:29 +0000

    Mark et Peter sont revenus au format en direct pour avoir un aperçu du College GameDay, le match BlackOUT contre l'Oklahoma, et répondre aux questions des auditeurs du blog. Ce qui s'est ensuivi était un podcast généralement sans roues, ce qui est toujours amusant ! Environ une heure après le début de la chose, Greg Tepper de la télévision a décidé de s'arrêter et de faire dérailler le tout pour un effet amusant et divertissant!

    N'oubliez pas : TEPPER LOVES BAYLOR signe pour GameDay !

    #85 - OurDailyPodcast : Corey Coleman et le Temple maudit

    Publié: mar, 10 nov. 2015 12:25:28 +0000

    Je dois vous dire que c'était un podcast difficile à relever. K-State était un jeu difficile et je ne veux dire aucun manque de respect envers les Wildcats ou toute personne qui leur est associée… C'est juste que le jeu a eu lieu il y a plusieurs jours, et il y a eu des changements massifs qui ont eu lieu dans le Big 12 (plus quelques bonnes nouvelles à propos de GameDay, etc.) depuis que le jeu a eu lieu. Cela dit, une fois remis dans le vif du sujet, on roule. Allons-y !

    De quoi parle-t-on?

    Ce sont surtout de mémoire car, comme le vrai pro que je suis, j'ai oublié de noter nos sujets au fur et à mesure que nous les traitions.

    • Tout d'abord, certaines grandes nouvelles dans le monde du recrutement sont tombées littéralement juste avant que nous commencions à enregistrer. On parle de ça.
    • Récapitulatif de l'État du Kansas
    • La performance "décevante" (LOL) de Stidham - Dieu merci, il avait l'air bien
    • Le plan de match des deux côtés du ballon
    • La performance défensive et ce que nous pouvons en retirer
    • Le reste de l'action Big 12
    • Les éliminatoires du football universitaire et les classements : les bons et les mauvais.
    • Oh ouais - COLLEGE GAMEDAY ! Vraiment, ne faites pas un signe 61-58. Être meilleur.
    • Critiques d'avis 5 étoiles !

    #84 - OurDailyPodcast : Tepper contre-attaque

    Publié: lun, 02 novembre 2015 12:41:08 +0000

    Alors que le choc de la blessure de Seth Russell commençait à s'estomper et la réalité que Jarrett Stidham était maintenant le quart-arrière des Bears dans un avenir prévisible, il semblait émerger deux fils sur notre nouveau quart-arrière: 1) il est un vrai étudiant de première année et les gens ne ' Je ne pense pas que le vrai étudiant de première année ne puisse pas emmener une équipe jusqu'au bout et, 2) Stidham n'est pas votre vrai étudiant de première année moyen. Il ne pense pas comme un vrai étudiant de première année, n'agit pas comme un vrai étudiant de première année ou ne joue pas comme tel. Cela vient de sources que nous avons tendance à croire : Les entraîneurs et les joueurs. Au lieu de parler du premier, je pense que le pourquoi derrière le deuxième fil est beaucoup plus intéressant. Qu'est-ce qui fait que les gens se réjouissent de lui alors qu'il est sur le campus de Baylor depuis moins d'un an ?

    J'ai décidé de me tourner vers Greg Tepper, l'un des principaux experts de l'État sur le football au lycée. Il a gracieusement accepté de revenir au podcast pour discuter des compétences de Stid et de ce que nous pouvons attendre du quart-arrière. Et puis nous avons commencé à parler de cela et de tout le reste aussi.

    Soyez prévenus : ce podcast est long. Désolé. C'est aussi partout. La rapidité avec laquelle il a déraillé (10 minutes avant d'appuyer sur le bouton d'enregistrement) ne peut être décrit que comme Isbear. Attendez-vous à une vraie ouverture à froid parce que nous venons juste d'entrer dans les discussions et j'ai réalisé que c'était un bon son, alors j'ai appuyé sur le bouton d'enregistrement. Quoi qu'il en soit, voici de quoi nous parlons:

    • Les débuts modestes mais prometteurs du blog
    • Réalignement de la conférence (hein)
    • Dave Campbell apparaît partout
    • Candy Corn (nous devions)
    • Jarrett Stidham, ses capacités et ce qui pousse les autres à le féliciter à ce stade
    • ACC vs Big 12 Refs
    • Mark et Tepper parlent davantage de la façon dont TCU et Baylor «sont les mêmes» - préparez vos emails et fourches
    • Le tour de talon Art Briles
    • Football international… ¯\_(ツ)_/¯
    • Greg Tepper de la télévision
    • Le Big 4 du Big 12
    • Poignée de main de fin de partie du GP avec Dana Hologram

    Il y a beaucoup de choses dans cet épisode, les amis. J'espère que ça vous plait.

    #83 - OurDailyPodcast : On aime Seth Russell

    Publié: Mar, 27 Oct 2015 12:42:49 +0000

    Ce fut probablement la période la plus difficile que j'aie jamais eue pour trouver un titre de podcast. En termes simples, nous sommes dévastés pour Seth Russell. Nos prières vous accompagnent, Seth, et nous espérons un rétablissement rapide et complet.

    #82 - OurDailyPodcast : Retour de l'ouragan

    Publié: ven, 23 oct. 2015 11:30:31 +0000

    Eh bien, nous avons du temps pour nous ce week-end. Les Cyclones ! L'État de l'Iowa arrive en ville. Oh oui, il y a aussi des conditions météorologiques vraiment sauvages qui ont modifié les plans de notre université pour les retrouvailles. Pour la première fois depuis 1936, Baylor a dû annuler de nombreuses festivités de Retrouvailles comme le feu de joie, le défilé, etc. Mais ne vous inquiétez pas ! La peau de porc est toujours un aller. Aussi, le jeu. Ils jouent à ce jeu, peu importe combien il pleut. Préparez vos ponchos !

    • Le voyage de Mark a été annulé en raison de l'ouragan Patricia (qui peut ou non être la cause de la pluie à Waco ? Nous l'appellerons un facteur contributif). Désolé, vous tous qui aspirez à tweeter un compte ODB.
    • Il y a de la pluie qui se dirige vers nous, et cela sature les plans pour les Retrouvailles. Une déception, mais le jeu doit continuer !
    • L'annulation du feu de joie et du défilé nous rend tristes. Cela rend ma femme et moi tristes parce qu'une fillette de 1 et 3 ans dans ses petites tenues de pom-pom girl au défilé des Retrouvailles est SUPER ADORABLE.
    • C'est le premier Homecoming Parade depuis 1936 à être annulé. Je suis presque sûr d'avoir dit 1937 sur le podcast.
    • Impact de la pluie sur le jeu : y aura-t-il ou n'y aura-t-il pas ?
    • Ah oui : ALERTE DE PARTICIPATION AU COMMENTARIAT (voir détails ci-dessous)
    • Aperçu du jeu et comment il pourrait se dérouler
    • Vos questions!
    • Choix de la semaine !

    C'est ce dont nous parlons pour la plupart des gens! Waouh.

    #81 - OurDailyPodcast : maintenant nous sommes là

    Publié: Mar, 20 Oct 2015 11:38:55 +0000

    Mark et Peter se demandent si la défaite du Michigan contre Michigan State a été pire qu'UNLV en 1999, récapitulant un peu le match Baylor contre la Virginie-Occidentale, et donnant des notes de mi-saison sur les performances de l'équipe jusqu'à présent.

    #80 - OurDailyPodcast : The McGowancast, un aperçu en direct (ish) de Virginie-Occidentale

    Publié: jeu, 15 oct. 2015 12:43:10 +0000

    Mark et Peter ont fait un podcast en direct le 14/10, répondant aux questions des lecteurs, discutant de la performance dominante contre le Kansas et donnant un aperçu du match de football de Virginie-Occidentale ! Venez profiter du spectacle, et comme toujours, parlez-en à vos amis !

    #79 - OurDailyPodcast : Le Smorgasboard et oh, aperçu du Kansas

    Publié: Ven, 09 Oct 2015 04:04:15 +0000

    L'équipe de football des Baylor Bears affronte les Kansas Jayhawks ce week-end, et franchement, cela ne fournit pas les matchs les plus sexy à voir en avant-première. Mais nous parlons de PLUS de choses que ça !

    • Ian McCaw a débloqué ODB sur Twitter !
    • Les fans de TCU ont vandalisé la statue du RGIII !
    • Jason Kirk a écrit un article hilarant, déprimant et vrai !
    • On regarde le Kansas !
    • Plus que ces choses-là !

    J'espère que tout le monde appréciera le podcast !

    #78 - OurDailyPodcast : L'ours et le merle

    Publié: Mar, 06 Oct 2015 11:36:48 +0000

    Eh bien, c'était une bonne dose de plaisir, n'est-ce pas? Après une journée de retard, Mark et moi reprenons les ondes pour récapituler le match Texas Tech et tous les événements sauvages survenus dans le Big 12 le week-end dernier. Les Bears ont battu solidement Texas Tech samedi dans une victoire qui a permis à de nombreux experts de nommer Baylor leur nouvelle équipe n ° 1 dans le pays. C'est une réalité qui est, bien sûr, terrifiante pour de nombreux fans de Baylor (les gars, ça va aller). Mais on n'en parle pas tellement ! De quoi parle-t-on exactement ? Je suis content que vous ayez demandé !

    • Enlever le pied du gaz
    • Un jeu défensif de qualité dont nous sommes satisfaits
    • Efficacité offensive
    • Corey Coleman : Est-il le meilleur WR de l'histoire de Baylor ?
    • Le jeu spectaculaire de Shock Linwood
    • Il y a plus de choses là-dedans
    • Je ne me souviens pas du haut de ma tête
    • Oh oui!
    • Récapitulatif du Big 12
    • État de l'Iowa 38, Kansas 13
    • État de l'Oklahoma 36, ​​État K 34
    • La grande débâcle des officiels des 12 du 3 octobre 2015*
    • Oklahoma 44, Virginie-Occidentale 24
    • TCU 50, Texas 7
    • Un petit peu sur S&P+, mais peut-être plus à venir

    *La semaine dernière, nous avons été interpellés dans les commentaires du podcast parce que nous nous plaignions apparemment de l'arbitrage sans reconnaître que c'est un travail difficile. Nous reconnaissons pleinement que l'arbitrage est un travail ingrat et incroyablement difficile. Mais, comme tout travail, il peut y avoir de l'excellence ou de l'incompétence pour l'accomplir. Alors que même les arbitres les meilleurs et les mieux préparés peuvent manquer des appels ici et là, ce que le Big 12 gère est au-delà des appels manqués occasionnels à ce stade.

    Week-end amusant! Même si nous avons enregistré lundi soir, nous prévoyons toujours d'enregistrer l'avant-première du Kansas mercredi soir. Posez vos questions maintenant, messieurs. Je suis sûr qu'il y en aura un nombre incroyable.

    #77 - OurDailyPodcast : Dommage dévastateur

    Publié: Jeu, 01 Oct 2015 14:02:25 +0000

    Quelle semaine! Nous avons une TON à parler sur le podcast de cette semaine, le dernier épisode «combiné» où nous reviendrons tous les deux sur ce qui s'est passé la semaine dernière et attendons ce qui s'en vient samedi. Réjouir! D'autres podcasts à venir ! Allons-y, voulez-vous ?

    Nous commençons le spectacle avec une annonce. Je le taquine ici parce que nous y sautons immédiatement.

    • La grande conspiration d'Alan Eck de 2015. Nous l'avons craqué, les amis.
    • Le jeu Rice, l'une des performances les plus impressionnantes que nous ayons vues du football Baylor Bears depuis un certain temps
    • Meilleures performances de la journée qui n'étaient pas Corey Coleman (parce que, allez) : Taylor Young, Travon Blanchard, Shock Linwood, Shawn Oakman*
    • La séquence sac/holding d'Oakman : allez le regarder
    • Un peu sur le jeu TCU/Texas Tech - mais pas une tonne
    • Bref, bref regard sur WVU - ils sont intéressants, mais ils n'ont pas encore joué sur la route (et leur ardoise routière est brutale)
    • Aperçu de Texas Tech contre Baylor
    • The Cloak & Dagger Injury Game avec Kliff Kingsbury et Pat Mahomes
    • Différences entre Mahomes et Davis Webb
    • Une attaque rapide Tech améliorée
    • Réduction des talons d'Achille Tech typiques (peut-il y avoir plusieurs talons d'Achille ? Peu importe, ils en avaient mais ils n'en ont pas cette année)
    • Explication des problèmes à résoudre dès les premières parties de la saison
    • Art Briles nous donne une citation fantastique. Tout simplement fantastique.
    • Les choix des Weeeeeeeeeek

    #76 - OurDailyPodcast : Braconnage de chouettes avec Mathusalem et Cue Ball

    Publié: jeu. 24 sept. 2015 11:28:57 +0000

    Jeudi, c'est podcast ! Mark et moi sommes de retour en affaires après une semaine de congé en raison de conflits d'horaire et d'épuisement. Avec essentiellement deux semaines de nouvelles, il y a beaucoup de choses à discuter, mais nous parvenons à tout traverser et à nous amuser un peu à le faire. Et oh oui, c'est à nouveau la SEMAINE DU JEU ! Nous parlons d'ours contre les hiboux et nous nous préparons à cela. De plus, Mark a lancé un appel à questions et en a obtenu de bonnes dignes de discussion, alors nous y arrivons.

    • Les indicatifs d'appel des services secrets !
    • Licenciements de joueurs !
    • Porte de touche !
    • Le dépot de nouvelles de vendredi prochain!
    • En perdant et en regagnant des bords !
    • Gary Patterson dit des bêtises !
    • Vous avez des questions, nous avons des réponses !

    Nous entrons également dans le jeu Rice et les choses que nous attendons avec impatience. Nous sommes tous les deux enthousiasmés par ce jeu car il présente des opportunités d'amélioration et de performances exceptionnelles. Mark est impatient de voir ce que la défense a concocté pour samedi et comment ils réagissent après quelques premières mi-temps difficiles jusqu'à présent. Je suis tout à propos de ce Seth Russell et de ce que nous pouvons voir de lui.

    #75 - OurDailyPodcast : récapitulation de SMU, aperçu de Lamar

    Publié: jeu., 10 sept. 2015 12:33:15 +0000

    Mark et Peter reprennent les ondes pour discuter de Baylor Football, de la performance des Bears contre SMU et d'un aperçu de ce qui les attend contre Lamar.

    #74 - OurDailyPodcast : Spectacle des prévisions de la saison 2015 !

    Publié: jeu, 03 sept. 2015 11:44:57 +0000

    Mesdames et messieurs, garçons et filles. Aujourd'hui marque le début de la saison de football FBS. La plus longue intersaison de mémoire est enfin terminée. Le football est là, et au moment où j'écris ces lignes, les Baylor Bears sont à un peu moins de 36 heures du terrain pour leur premier match de la saison. S'il n'y a pas une étincelle dans vos yeux et un ressort dans votre démarche aujourd'hui, alors je ne sais pas ce que je peux faire pour vous aider. Que diriez-vous d'un podcast ?

    Notre tradition était que Brian Ethridge se joigne à nous pour le spectacle annuel des prévisions de saison (tradition dans le sens où cela s'est produit deux ans sur deux avant celui-ci), mais Brian n'était pas disponible autrement. Colt Barber, également de Bears Truth et 247 Sports, a gracieusement accepté de se joindre à nous et je suis ravi qu'il l'ait fait. C'était un excellent invité ! Dans un geste surprise, Prashanth Francis a également pu monter et se joindre à nous pour le spectacle de prédictions ! Je suis ravi qu'il l'ait été, car une émission de prévisions de saison ne serait pas la même sans lui.

    Compte tenu du délai restreint pour sortir cette émission avant le match SMU, nous avons modifié notre enregistrement multi-personnes normal, je m'excuse donc pour toute perte de qualité audio.

    Nous parlons de nos prévisions de saison dans cette émission. Comment s'en sortent les Bears ? Gagnent-ils le Big 12 ? Vont-ils en play-off ? Est-ce que je prévois des pertes ou est-ce que je reviens à mon optimisme éprouvé ? Prashanth prédit-il enfin que nous arriverons à un jeu de boules ? Découvrez-le en écoutant !

    Nous avons également atteint d'autres prédictions et abordé certaines de celles que vos auditeurs nous ont données. Merci pour ceux-là ! Si nous n'avons pas atteint le vôtre, je m'en excuse. Nous avons couru environ une heure et demie sur celui-ci, et à la fin, la batterie de Mark est morte à la fin.

    Merci à tous d'avoir écouté le podcast. Si vous aimez le spectacle, nous serions ravis d'interagir avec vous tout au long de la saison ! Posez des questions sur Twitter, envoyez-nous un e-mail à l'adresse e-mail principale ODB ou OurDailyPodcast (at) gmail (dot) com, ou vous pouvez utiliser la ligne de messagerie vocale du podcast au (774) 257-4236. De plus, laissez-nous une critique 5 étoiles sur iTunes et nous vous donnerons un cri sur le podcast.

    Enfin, et peut-être le plus important, si vous aimez le travail que nous faisons, dites-le à un ami ! Aidez-nous à accroître l'audience de l'émission et à attirer de nouveaux auditeurs. Cela serait très appréciable!

    #73 - OurDailyPodcast : Avant-première défensive 2015

    Publié: lun, 31 août 2015 14:22:18 +0000

    Voilà, les gars ! Un podcast ! Nous parlons enfin de la défense cette semaine, après quelques semaines de retards et de reports. Compte tenu des événements des deux dernières semaines, nous avons pensé qu'il était préférable de reporter l'enregistrement à l'époque, puis la vie est arrivée.

    Nous prenons les premières minutes pour discuter de la condamnation de Sam Ukwuachu et du brouhaha qui a immédiatement suivi. Ne vous inquiétez pas, nous ne passons pas longtemps dessus, mais étant donné que nous étions sur le point d'enregistrer ce podcast d'aperçu de la défense le soir de la condamnation, il ne faudrait pas ne pas en discuter le moins du monde. À l'époque, nous pensions que ce serait incroyablement sourd d'enregistrer un podcast prévisualisant la défense, et je pense que c'était la bonne décision. Puis, la semaine dernière s'est éloignée de nous. Nous avons essayé de mettre de l'audio et avons de nouveau décidé que tout était trop frais pour être enregistré. MAIS, nous sommes de retour et nous sommes prêts à parler défense !

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous DEVONS passer quelques minutes à discuter du superbe « apéritif » que nous avons eu le week-end dernier dans l'État du Dakota du Nord contre le Montana. Si vous n'avez pas assisté à ce match samedi, vous avez raté un match de football extrêmement divertissant, plein de rebondissements, d'attaques et de bonnes doses de Brent Musbergerisms ET de Jesse Palmerisms (hé les gars, comment va votre cardio). On a passé un bon moment.

    Parlons maintenant de la défense !

    Nous commençons par la grande question. Tout le monde veut parler des virages et des sécurités, mais nous examinons le problème de manière plus holistique, en examinant la question de la défense contre les passes dans son ensemble. Une défense contre la passe réussie combine plus que des corners et des sécurités en tournant la tête vers le ballon. Cela implique un effort concerté pour faire pression sur le quart-arrière à la fois par la ligne défensive et les secondeurs, PLUS les aspects de couverture dont nous avons parlé ad nauseam cette intersaison.

    Voici de quoi d'autre nous parlons :

    • 9 entrées de retour
    • Remplacement de Colin Brence et Bryce Hager
    • Grant Campbell étant le « quarterback » de la défense
    • Félicitations à Mark pour l'arrivée de son troisième enfant ! (de côté)
    • Qualités de garde d'enfants de Shawn Oakman
    • Ligne défensive… Meilleur dans le Big 12 ? Le meilleur du pays ??
    • Créer une pression avec la ligne de front par rapport à des blitz spécifiques
    • Taylor Young et sa croissance
    • Batailles de positions
    • Décomposer les sécurités et une question de terminologie que j'avais
    • Cornerbacks - tous les 79 (pas vraiment, mais presque)
    • Impact de l'entraîneur Cris Dishman sur tout le secondaire
    • Vos questions! Schémas et autres trucs amusants

    Nous prévoyons toujours de faire un autre podcast cette semaine. Nous allons probablement enregistrer mercredi soir et je ferai de mon mieux pour le sortir le plus rapidement possible jeudi matin. Au lieu d'être un aperçu approfondi du match SMU, nous allons faire notre émission annuelle de prédictions, je vais donc lancer un appel sur Twitter et probablement dans le DBR pour des choses sur lesquelles vous voulez entendre des prédictions. On ne sait pas encore qui seront les invités, le cas échéant. Restez à l'écoute.

    #72 - OurDailyPodcast : Show d'avant-première offensive 2015 !

    Publié: jeu, 13 août 2015 11:24:37 +0000

    Mark rejoint Peter sur le podcast et nous reprenons nos activités normales de pré-saison cette semaine avec l'aperçu offensif ! Nous examinons tout ce qui concerne l'offensive cette semaine et abordons certaines des questions les plus difficiles auxquelles ce groupe talentueux est confronté.

    #71 - OurDailyPodcast : Table ronde actuelle des étudiants

    Publié: jeu, 06 août 2015 12:32:17 +0000

    Les contributeurs ODB lord.hinton, KimboSmash et McBeezy se joignent à Peter pour une table ronde sur la vie étudiante dans la partie la plus réussie du football Baylor. C'est une période excitante pour être étudiant, et nous en parlons dans cet épisode !

    #70 - OurDailyPodcast : Carter Lacy et la grande aventure des Media Days !

    Publié: Lun, 27 Juil 2015 21:15:18 +0000

    Nous ne savons toujours pas comment Carter a été accrédité pour les Big 12 Media Days, mais il était là, sur nos plateaux de télévision, en train de poser une question à Art Briles à la vue de tout le monde. Il rejoint Peter pour raconter l'expérience et parler de ce qu'il a vu et entendu.

    #69b - OurDailyPodcast : Tepper déteste tout le monde

    Publié: mer, 01 juil. 2015 18:36:27 +0000

    Peter et Mark présentent la seconde moitié de leur interview avec Greg Tepper, le rédacteur en chef de Texas Football de Dave Campbell.

    #69a - OurDailyPodcast : Greg Tepper ne déteste pas Baylor

    Publié: lun, 29 juin 2015 21:19:36 +0000

    Mark et Peter sont rejoints par le rédacteur en chef de Texas Football de Dave Campbell, Greg Tepper. L'enregistrement était tellement amusant que nous avons duré un peu, c'est donc la première partie de deux épisodes mettant en vedette Tepper. Prendre plaisir!

    #68 - OurDailyPodcast : Récapitulation du jeu de printemps

    Publié: mar, 24 mars 2015 14:09:50 +0000

    Nous décomposons Friday Night Lights, le match de printemps de Baylor Football dans cet épisode ! Voici quelques-uns des sujets :

    • Situation QB : Qui est le starter ? Qui sera le n°2 ?
    • WRs : L'Ascendant des Quatre Cavaliers
    • Ligne défensive : comment ça se passe en l'absence d'Oakman
    • Secondaire : Est-ce que nous nous améliorons ?
    • Beaucoup plus!

    #67 - OurDailyPodcast : Regarder en arrière, regarder en avant

    Publié: ven, 06 mars 2015 12:49:35 +0000

    Cela fait environ trois semaines que nous ne vous avons pas apporté de podcast pour la dernière fois. Bien sûr, nous venions de remporter une victoire monstrueuse à Morgantown, puis nous en avons perdu deux d'affilée au Kansas et à l'Oklahoma State. Naturellement, le podcast a été blâmé pour ce résultat. MAIS, les Bears ont arraché quatre victoires consécutives avant de perdre le match de lundi contre le Texas. Vous ne pouvez pas nous blâmer pour celui-là. Mais c'est notre vœu solennel envers vous : si nous perdons vendredi soir, nous ne ferons jamais, jamais un autre podcast sur le basket-ball.

    Voici de quoi nous parlons

    Récapitulatif des dernières semaines

    Une autre performance dominante contre la Virginie-Occidentale

    Un peu sur le Texas et cette chute.

    J'attends avec impatience Texas Tech, le reste du week-end et ce que ces matchs signifient pour le classement du Big 12 Tournament.

    #66 - OurDailyPodcast : Scott Drew va vivre éternellement

    Publié: lun, 09 février 2015 16:04:15 +0000

    Nous sommes de retour avec un autre épisode ! Fankhauser nous rejoint cette semaine dans le sillage de la Journée nationale de la signature et de l'une des victoires sur route les plus dominantes de l'ère Scott Drew. Fank sera un élément régulier du podcast pour le reste de la saison de basket-ball, et nous sommes ravis de l'avoir

    Suite de la Journée nationale de la signature

    Nous parlons des conséquences de la Journée nationale de la signature, reconnaissant à quel point "l'événement" est devenu absurde, réalisant pleinement que nous faisons partie du problème, mais qu'il n'y a pas grand-chose à faire à ce sujet. De plus, Mike Gundy a lancé du gaz sur l'ensemble du feu de ne pas tweeter aux recrues la semaine dernière lorsqu'il a déclaré ce qui suit :

    Cette année, les gens recommencent à flipper. Il y avait beaucoup de gars qui ont changé d'avis et changé d'école. Je pense que la raison en est à cause d'Internet. Je pense que les fans jouent un rôle là-dedans, car ils peuvent contacter les recrues. Je pense qu'ils ont un impact énorme sur le recrutement maintenant, que nous soyons en tant qu'entraîneurs (croyez-le ou non). Ces fans qui contactent ces joueurs peuvent affecter leur façon de penser. On ne sait jamais pourquoi les enfants font ce qu'ils font, mais je suis convaincu que dans certains de ceux auxquels nous avons participé cette année, ils ont été touchés par les personnes qui les ont contactés sur leur compte Twitter.

    (appuyez sur ce lien pour la citation complète) Yeahhhhh. Probablement pas la meilleure façon de fermer cela. Chaque base de fans pense que la leur est la seule équipe qui fait les choses correctement et que tout le monde triche ou est l'équipe la plus louche de tous les temps.

    Nous en parlons brièvement, mais je dois dire que pour la plupart, j'ai été satisfait de la façon dont la majorité des fans de Baylor ont géré ce cycle de recrutement, surtout avec le président du Tchad à la suite de l'engagement de Jarrett Stidham et de son déménagement à Tulsa. Les fans de Baylor étaient largement favorables, et la combinaison de l'entraîneur Phil Montgomery et du président de Tulsa signifie que le Golden Hurricane a gagné pas mal de nouveaux fans parmi les supporters de Baylor.

    Ensuite, nous parlons du carrousel des entraîneurs et de sa relation avec la Journée nationale de la signature. C'est un point intéressant que Mark soulève qui est fascinant et je ne le gâcherai pas, mais c'est un problème intéressant, et nous pensons qu'il existe une solution assez simple qui n'arrivera jamais. Écoutez-le. Je dirai ceci. Une clause globale de Bobby Petrino est quelque chose de cruellement nécessaire.

    Les dernières semaines ont complètement modifié les attentes et les perspectives de cette équipe. Alors que les Bears ont été incroyables à domicile (Fank souligne qu'une défaite d'un point contre le Kansas à domicile est tout ce qui nous sépare d'une séquence de 18 victoires consécutives à domicile), ils ont eu du mal sur la route jusqu'au dernier couple. de semaines, culminant avec la victoire dominante de samedi sur la Virginie-Occidentale à Morgantown. Baylor a réussi à dépasser la presse complète du Mountaineer, contrôlant le jeu et empêchant la Virginie-Occidentale de réduire l'avance à moins de 14 points. Chaque fois que les Mountaineers semblaient pouvoir faire une course et rendre le jeu plus serré, les Bears ont été en mesure de répondre et de reconstruire l'avance.

    Une partie de ce qui a été si impressionnant cette saison a été la défense. Les équipes de Scott Drew ont toujours été frappées pour leur manque de défense, mais il semble que la base de cette équipe soit la défense, et l'attaque commence seulement à mûrir à ce stade de la saison. Cela a fait un bon bout de chemin pour faire taire les critiques de Scott Drew. De plus, cette dernière victoire est un autre témoignage de son entraînement, car la seule façon de battre une presse complète comme celle que WVU emploie est un entraînement supérieur. Cela a été des plus impressionnants. Depuis la course au printemps dernier, les détracteurs de Drew sont de plus en plus silencieux. Chez ODB, nous sommes d'énormes partisans de Scott Drew et espérons qu'il restera aussi longtemps qu'il le pourra. C'est connu.

    De plus, cette équipe semble se solidifier en équipe et fonctionner véritablement comme une équipe, ne s'appuyant pas sur une seule étoile pour la majorité de ses seaux. Il n'y a pas un joueur que nous regardons et disons "Comme le joueur X va, ainsi va l'équipe." C'est très excitant à regarder. Nous parlons du développement de Taurean Prince ainsi que de la saison absolument dominante que Rico Gathers met en place sur les planches. Ma statistique préférée : Gathers a 287 rebonds en 29,1 minutes/match, soit 17,1 rebonds toutes les 40 minutes. C'est un clip assez décent.

    Ce soir, les Bears jouent à Oklahoma State au Ferrell. ALLER. ALLEZ A CE JEU. Merci. C'est tout.

    Presque. Mark a un message spécial vers la fin.

    #65 - OurDailyPodcast : Les Crackpots et ces femmes

    Publié: Mar, 03 Fév 2015 14:04:17 +0000

    Tout d'abord: Lewis Franklin (brolewis ici et sur Twitter) et moi avons déposé cet audio à la suite du match du Texas il y a près de deux semaines. Je m'excuse pour cela.J'avais l'intention d'essayer de le modifier pendant mes vacances, mais j'ai sous-estimé le temps et l'énergie que j'aurais en étant actif toute la journée, puis en m'occupant de deux enfants de moins de 4 ans par la suite. Juste après être rentré à la maison le week-end dernier, j'ai été assailli par la maladie, donc je n'ai pu terminer le montage qu'aujourd'hui. Je suis désolé à ce sujet.

    En tout cas, Lewis a eu la gentillesse de se joindre à moi sur le podcast pour parler un peu de l'équipe de basket-ball féminine de Baylor, de leurs récents succès, des attentes de cette équipe à la fois avant la saison et de leur situation actuelle. Malgré la perte de deux des joueuses les plus prolifiques du jeu au cours des saisons consécutives, les femmes sont actuellement au sommet du Big 12 avec une fiche de 18-1 et sont l'équipe classée n ° 3 du pays selon les deux sondages.

    Un grand merci à Brother Lewis pour cette réalisation, notre tout premier podcast dédié au Basketball Féminin ! Je pense que nous en ferons probablement un autre à l'approche du tournoi de la NCAA, alors soyez à l'affût !

    Alors que l'intersaison du football bat son plein, nous allons probablement intensifier certains podcasts de basket-ball dans les semaines à venir pour vous préparer à la fin de la saison Big 12, du tournoi Big 12 et du tournoi NCAA. Comme je l'ai dit, nous ferons probablement un autre podcast dédié aux femmes également. La Journée nationale de la signature est cette semaine, alors j'imagine que Mark, Prashanth et moi allons le décomposer à un moment donné. Le football de printemps fournira quelques sujets, mais s'il y a quelque chose en rapport avec Baylor que vous aimeriez voir sur le podcast, j'apprécierais grandement vos suggestions. L'intersaison est sombre et pleine de terreurs, mais nous nous efforçons de vous aider à traverser cela et de garder vos oreilles amusées tout au long. Si vous avez des suggestions, laissez-les dans les commentaires, tweetez-les-moi ou laissez-moi vos commentaires sur OurDailyPodcast(at)gmail(dot)com. Merci les gens !

    #64 - OurDailyPodcast : Cotton Bowl, Coaching, & Cruitin'

    Publié: mer. 21 janvier 2015 16:35:43 +0000

    Eh bien, nous sommes de retour. Il ne nous a pas fallu un mois pour revenir au podcasting après le Cotton Bowl, Dieu merci. À vrai dire, les conflits d'horaire ont fini par être le problème plus que la "gueule de bois" du Cotton Bowl. Mais nous sommes de retour maintenant, et nous sommes prêts à ramener un peu de joie dans vos oreilles.

    Avant de désactiver le podcast, ne faisiez PAS un récapitulatif complet du jeu. Nous n'allons pas être Debbie Downers. Nous parlons en fait de certains de nos moments préférés. Vous ne devriez pas avoir peur d'écouter cette partie. Si la perte pique toujours, écoutez. Nous sommes étonnamment optimistes quant à ce qui s'est passé dans le match. Kendal Briles va être un grand OC et un fantastique joueur de jeu. K.D. Cannon a eu un match d'un autre monde contre un fantastique arrière défensif. Jay Lee lançant une fantastique passe WR pour un touché. Bryce Petty a un joyau de jeu absolu et établit un record de Cotton Bowl. Il y a eu beaucoup de choses vraiment amusantes qui se sont produites dans ce jeu, malgré le résultat, et cela vaut la peine de célébrer. C'est irrecevable, mais c'est tellement bon qu'il doit passer en dernier dans ce paragraphe, et deux mots le résumeront. LaQuan McGowan. C'est tout.

    De plus, les conséquences n'ont pas produit les récits sur la distance à laquelle nous nous attendions après cette perte. C'est une très bonne nouvelle, et devrait être source d'optimisme. Il n'y a pas eu de sondage de pré-saison publié où Baylor n'est pas au moins dans le Top 7 à ce stade. Alors que la plupart considèrent les sondages de pré-saison "beaucoup trop tôt" comme dénués de sens (et pour ce à quoi s'attendre d'une équipe, ils le sont généralement), ils vous disent comment votre programme est perçu, et Baylor augmente dans l'estimation de la plupart des gens. . C'est très excitant.

    Cris Dishman Recrutement & Changements de Coaching

    Nous parlons également de l'embauche de Cris Dishman en tant qu'entraîneur de sécurité qui remplacera Brian Norwood. Nous sommes tous très enthousiastes à propos de l'embauche. Il a des côtelettes de la NFL, ce qui est quelque chose de nouveau pour notre personnel défensif, et nous sommes tous impatients de voir ce qu'il peut faire. Si vous n'avez pas fait attention ces derniers jours, il semble qu'ils le mettent déjà sur la piste de recrutement et qu'ils ont un impact immédiat dans cette arène. C'est très excitant à voir.

    Nous parlons également un peu du passage de Kendal Briles à OC et play caller, et du fait que nous nous sommes trompés sur les tricks dans le Cotton Bowl. Nous sommes heureux de nous tromper là-bas, parce que c'était amusant.

    A part : Dieu merci, Chris Callahan est toujours en vie.

    Nous sommes dans la dernière ligne droite de la saison de recrutement 2015 avec la Journée nationale de la signature, nous examinons donc ce qui reste à poursuivre, ainsi que certaines des recrues qui se sont engagées auprès de Baylor au cours des deux dernières semaines. Attachez-vous, les gars, ça va être une course très sauvage. Plus précisément, nous passons du temps sur Eric Ogor, ses capacités et pourquoi il semble qu'il ait été légèrement recruté. S'il s'adapte au niveau collégial, les Bears pourraient y avoir une véritable pépite. Et il a l'un des meilleurs noms de mémoire récente.

    Oui, nous revenons au débat 3 étoiles contre 4/5 étoiles.

    Il y a plus de discussions ici, et Pras pose la question la plus spéculative que vous ayez jamais entendue sur le podcast.

    Nous avons en quelque sorte trébuché sur nous-mêmes dans une conversation sur le basket-ball. Je dirai ceci. Nous. Amour. Scott a dessiné. Il y a plus de basket à venir sur le podcast ! Très excitant!

    #63 - OurDailyPodcast: Spider Y-2 Banana, Aperçu du Cotton Bowl

    Publié: Mar, 30 Déc 2014 17:25:51 +0000

    C'est l'heure. C'est presque ici. Le Goodyear Cotton Bowl Classic 2015 approche à grands pas et nous sommes prêts à en parler ! Mark, Peter et (éventuellement) Prashanth se sont réunis pour avoir un aperçu de ce jeu massif, qui pourrait bien être, encore une fois, le plus grand match de l'histoire de Baylor Football. Prashanth nous rejoint avec quelques minutes de retard à cause d'un examen de certification ou quelque chose qu'il devait passer. Mais il apporte sa marque habituelle de génie analytique, et le podcast est meilleur pour cela.

    • Le Big 12 a eu une très mauvaise journée. Un très. Mauvais. Jour.
    • Préférences de planification de bol étranges
    • La question de la motivation dans les jeux de Bowl. Qui est prêt pour une déclaration? Qui est prêt pour une déception ?
    • Michigan State est une très bonne équipe de football et son impact sur la préparation et la préparation
    • Les motivations de l'État du Michigan
    • Narduzzi prenant le poste de Pitt a-t-il un impact sur la défense des Spartans? Qu'en est-il de Montgomery et de l'offensive Baylor ?
    • Pras est ravi de pouvoir assister à un match. Il a eu de bons sièges pour pas cher. Peter n'a pas de sièges de club. Mark n'a pas de sièges et c'est triste.
    • Nous déraillons un peu ici. Désolé, nous ne sommes pas désolés. Également : mises à jour en direct du jeu Texas ! Oh, attendez. Nous n'avons pas diffusé cela en direct.
    • Ressasser quelques trucs de bol avec Prashanth, parce qu'il a de bonnes prises et nous l'aimons.
    • Les bols comme tests décisifs pour la force de la conférence et la déclaration du succès futur
    • L'étrangeté statistique fascinante qu'est l'attaque au passage de l'État du Michigan - comment pouvons-nous arrêter Conner Cook et Tony Lippett ?
    • L'attaque précipitée de l'État du Michigan avec Jeremy Langford et comment notre ligne défensive s'en tirera
    • La ligne défensive de Baylor est-elle la meilleure que l'État du Michigan ait connue cette saison ?*
    • Le match clé de Mark : notre attaque contre leur défense
    • Kendal Briles élevé au rang de coordinateur offensif et appelant les jeux - cela a-t-il un impact?
    • Message direct à Blake Lynch
    • À quel point voulons-nous qu'Antwan Goodley soit ciblé ?
    • Qui est le demi de coin n°2 des Spartans ?
    • Dernier match de l'année, Brent, ne peut rien retenir
    • Beaucoup plus.

    #62 - OurDailyPodcast : Il y a de l'OR dans les collines de Thar !

    Publié: Mar, 23 Déc 2014 20:26:36 +0000

    Depuis l'enregistrement de ce podcast, il y a eu de tristes nouvelles selon lesquelles Baylor Football a perdu un engagement dans le président du Tchad. Il était engagé depuis près de deux ans maintenant, et nous, chez Our Daily Bears, sommes tristes de le voir partir. Nous avons enregistré ce podcast environ 16 heures trop tôt, semble-t-il, mais nous étions prêts à vous fournir de l'audio sur certains des autres événements de ces derniers jours, ainsi que de l'audio pour vos voyages du réveillon de Noël, si vous l'exiger.

    Une note à propos de l'audio : pour une raison inconnue de chacun d'entre nous, la piste audio de Mark contenait des écrêtages qui donnent l'impression que j'ai édité un mot ou deux de manière bâclée. Nous ne savons pas vraiment ce qui s'est passé, mais soyez assurés que ce n'était pas que Mark était trop vulgaire et que je devenais fou avec les outils d'édition.

    • Jarrett Stidham s'est engagé envers Baylor, et nous en sommes ravis
    • Scénarios possibles avec la situation du quart-arrière (note: À un moment donné ici, Pras parle d'être triste que quelqu'un de ce groupe ne puisse pas terminer son expérience Baylor.)
    • Les conséquences et le ventre sombre du recrutement de fandom
    • Le grand jour que le Big 12 a eu
    • Quels sont les enjeux du recrutement et comment y répondre
    • L'importance des cibles à forte valeur ajoutée
    • Il y a encore plus à venir avant la Journée nationale de la signature.
    • La prédiction de pré-saison de Prashanth selon laquelle Petty est un meilleur QB dans l'ensemble, bien que cela ne soit pas reflété sur la feuille de statistiques
    • Avons-nous vu le pic Goodley cette saison? A-t-il été blessé ?
    • La saison de Coleman par rapport à ce que nous nous attendions à voir, surtout à la lumière de sa blessure aux ischio-jambiers de pré-saison
    • Ligne offensive : La grosse surprise de la saison, surtout au vu des blessures subies
    • Un regard en arrière pour regarder vers l'avenir, ainsi que d'autres discussions sur le recrutement !
    • Le débat « 5 étoiles contre diamant brut »
    • Les déceptions de la saison (remarque : nous sommes allés 11-1 et avons remporté notre deuxième championnat consécutif Big 12. Toute déception réelle est extrêmement mineure) est un blitzer sournois
    • L'avenir, mes amis, est très brillant. Quelle que soit la décision de Shawn Oakman et Spencer Drango.

    #61 - OurDailyPodcast : Toutes les retombées

    Publié: Lun, 08 Déc 2014 22:28:44 +0000

    Nous parlons d'une tonne de choses, y compris: ESPN College GameDay, Kansas State contre Baylor, A Second Big 12 Championship, The Big 12, The College Football Playoff.

    #60 - OurDailyPodcast : Baylor rend l'âme heureuse

    Publié: ven, 05 déc 2014 13:37:18 +0000

    Version podcast d'une émission en direct d'ODB le 4 décembre 2014. Nous parlons du ESPN College GameDay à Waco, du match contre Kansas State, du College Football Playoff, et plus encore. Prendre plaisir!

    #59 - OurDailyPodcast : Ils arrivent dans notre Citaaaaaaay

    Publié: lun, 01 déc. 2014 16:29:40 +0000

    Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, ESPN College GameDay se rendra à Waco samedi pour le match contre Kansas State. Vous savez que nous parlons de cela, et nous en faisons pas mal pour commencer. Mark, Prashanth et moi sommes ici pour le faire et pour parler de la survie de Texas Tech à Arlington ce week-end. Voici de quoi nous parlons :

    College GameDay en direction de Waco ! Et sujets connexes

    • L'ouverture la plus froide de tous les temps.
    • Notre réaction à la nouvelle, y compris les perspectives sur la façon dont cela a affecté nos humeurs à la suite du jeu Tech
    • Remarque : Pras a été coupé à un moment donné ici, mais la façon dont nous enregistrons m'a permis de récupérer le point qu'il a fait valoir. Je l'ai laissé de côté, puis je suis passé à la conversation que Mark et moi avions eue pendant son absence. Vous remarquerez peut-être un changement de conversation quelque peu abrupt du point de vue de la conversation.
    • Les classements et nos sentiments à leur égard cette semaine
    • REMARQUE : ne devenons pas fous avec notre engagement des médias ce
    • Signes, Signes, signes partout (plus de détails dans un instant) - Nous discutons du signe 61-58 et de sa prévalence.
    • L'histoire de deux matchs : avec et sans Bryce Petty et comment sa blessure a affecté les deux côtés du ballon
    • Tech a pu trouver des affrontements à exploiter
    • Resurfaçage du front à trois et l'absence de forfaits blitz conçus
    • Dans quel aspect de notre attaque/défense sommes-nous le plus confiants
    • "C'est Tech's Bowl Game !" et comment cela a réellement eu un impact sur le jeu
    • Ryan Reid et son incroyable turn-over forcé
    • Plus de plaisir Big 12 Ref et Rod Gilmore
    • Les deux coups sûrs respectifs sur les QB
    • La blessure de Bryce Petty et son statut vont de l'avant

    Nous en avons parlé dans le podcast, mais quelqu'un a mentionné qu'il allait publier un fanpost pour les idées de signe GameDay. Puisque nous allons faire une émission d'avant-première en direct jeudi soir, nous parlerons de ces idées de panneaux, choisirons les meilleurs et organiserons peut-être un sondage afin que vous puissiez voter pour les meilleurs. Ours, apportez l'esprit. Faisons ça en grand.

    #58 - OurDailyPodcast : Le pied géant

    Publié: mer, 26 novembre 2014 15:13:19 +0000

    REMARQUE : Cela a été enregistré dimanche soir, mais le travail m'a empêché de compiler et de modifier le podcast. Désolé pour ça. Nous ouvrons en parlant du temps ridicule pendant le match de samedi soir qui, si vous n'étiez pas là, était bien pire qu'il n'y paraissait à la télévision. Il a plu par intermittence pendant la première mi-temps et a commencé à pleuvoir vraiment juste avant la mi-temps et n'a pas cessé de pleuvoir pour le reste du match. La pluie est devenue plus forte au fur et à mesure que le match avançait. Pras a pu rester au sec en regardant le match depuis son canapé. Mark et sa femme ont eu des combinaisons de pluie incroyables qui les ont gardés au sec, tandis que j'ai eu plus de problèmes parce que mon poncho à 4 $ s'est déchiré et que la semelle de ma botte droite est tombée vers le premier touché. C'est exact. Est tombée. Désactivé. C'était étrange.

    Voici quelques-uns des sujets dont nous parlons dans celui-ci :

    • Comment la météo a eu un impact sur le jeu sur le terrain
    • La performance de Mason Rudolph (le gamin peut jouer, vous tous)
    • Plan de match défensif et exécution contre un nouveau quart-arrière
    • L'absence de complot dans les médias pour garder Baylor hors de la conversation*
    • Encore une fois, ce n'est pas la tenue du comité de sélection, c'est le raisonnement qui nous dérange
    • Mark et moi avons du mal à faire la différence entre l'Indiana et l'Illinois
    • IL Y A UN PIED GÉANT ESSAYANT DE VOUS ÉCRASER
    • J'ai une théorie sur les critères que le comité de sélection utilisera cette semaine (j'avais tort, mais je pense que ma théorie a plus de sens que ce qu'ils ont réellement utilisé)
    • La meilleure défense par la passe de Baylor a été battue cette année
    • La véritable source de la chance d'Auburn l'année dernière et de FSU cette année
    • Suite!

    Happy Premise numéro 1 : Il n'y a pas d'extraterrestres. Happy Premise Number 2: Il n'y a pas de pied géant qui essaie de m'écraser. Happy Premise Number 3: Même si j'ai l'impression que je pourrais m'enflammer, je ne le ferai probablement pas.-Eddie Murphy dans Archet

    Je ne suis pas si sûr de HP#1. Jeff Long n'est peut-être qu'un extraterrestre. HP#2 est absolument faux. Mais, HP#3. celui-là est assez vrai. Toute la base de fans de Baylor a probablement l'impression qu'ils vont s'enflammer maintenant.

    #57 - OurDailyPodcast: Je dois rester hydraté ou, une sorte d'aperçu de l'état de l'Oklahoma

    Publié: ven, 21 novembre 2014 18:35:17 +0000

    #56 - OurDailyPodcast : Nick Pants, on se retrouve enfin

    Publié: ven, 14 novembre 2014 15:43:56 +0000

    #55 - OurDailyPodcast : Réponses aux questions !

    Publié: Mar, 11 Nov 2014 20:14:22 +0000

    Toutes nos questions sont-elles répondues ? pas TOUS, mais beaucoup. Bryce Petit. La ligne offensive. La défense. Autant de questions, toutes répondues. Et soudain, de retour à la recherche d'une place pour les éliminatoires du football universitaire.

    #54 - OurDailyPodcast : Aperçu des Sooners

    Publié: ven, 07 novembre 2014 12:56:40 +0000

    #53 - OurDailyPodcast : Andrew Billings est prêt pour l'OU

    Publié: Mar, 04 Nov 2014 15:56:12 +0000

    #52 - OurDailyPodcast : Graver. Ce. Tous. Vers le bas.

    Publié: jeu. 30 oct. 2014 23:14:57 +0000

    #51 - OurDailyPodcast : Tu dois lâcher prise

    Publié: jeu, 23 oct. 2014 12:55:09 +0000

    #50 - OurDailyPodcast : Bryce, obtenez-leur des points !

    Publié: Jeu, 16 Oct 2014 14:11:21 +0000

    Oh mon Dieu, c'est notre deuxième épisode d'affilée avec tout le monde dans leurs lieux d'enregistrement habituels ! Ce doit être une sorte de record ou quelque chose comme ça ! Ou. ne pas. Quoi qu'il en soit, c'est une bonne chose quand nous sommes tous dans nos habitats naturels. Et nous sommes ravis de parler du match massif de cette semaine sur la route contre les West Virginia Mountaineers.

    Au cas où vous n'auriez pas été très attentif au cours des deux dernières années, vous ne savez pas que vos Baylor Bears ont une rivalité énorme, et je veux dire MASSIVE, avec la Virginie-Occidentale. En août, ces experts et historiens bien connus du football universitaire du Southern Living Magazine ont demandé à leurs lecteurs de leur dire quelle était leur rivalité préférée en matière de football universitaire. Était-ce le Iron Bowl entre l'Alabama et Auburn ? Clemson contre Caroline du Sud ? Floride contre État de Floride ? Ou Baylor contre Virginie-Occidentale ? Chez ODB, nous sommes d'accord avec Southern Living et vous avons demandé, cher ODB Commentariat, de voter sur quel jeu de cette rivalité riche et riche en histoire était votre préféré. Près de 200 d'entre vous ont répondu en choisissant parmi une vaste gamme de deux choix, en élisant le choc de 2013 de ces rivaux comme votre favori. Nous ne pouvions pas être plus d'accord.

    Vous n'aimez pas l'équipe News ? Nous le faisons, et cela fait BEAUCOUP trop longtemps que nous n'en avons pas parlé. Quoi qu'il en soit, nous parlons de l'effort #StripeMcLane pour Homecoming contre le Kansas et de notre enthousiasme à ce sujet, ainsi que du Blackout contre Oklahoma State le 22 novembre. Nous en avons déjà parlé sur le blog, mais nous ne pouvons pas aider nous-mêmes, ça va être vraiment cool. Parlez-en à vos amis, parlez-en à vos voisins. Ce sont des choses passionnantes, les gens. Une fois de plus, parce que cela vaut la peine de sortir cette image à nouveau, voici la mise en page #StripeMcLane :

    Ensuite, nous parlons des forfaits Student Bus pour le match contre les Oklahoma Sooners en novembre que les étudiants ont fait la queue pendant plus de quatre heures pour obtenir ces laissez-passer, et ils se sont vendus en un peu plus d'une heure 20 minutes. C'est assez impressionnant. Nous parlons de ce qu'il est dit que les étudiants ont récupéré tous ces laissez-passer de bus dans ce laps de temps dans le contexte de la construction d'un programme de grande envergure et d'une culture du football à Baylor. Si vous êtes étudiant et que vous n'avez pas eu la chance d'obtenir un billet, vous pouvez toujours faire le voyage avec vos amis dans votre propre véhicule. Plus on est de fous, plus on rit! Nous entrons également un peu dans le niveau d'excitation de la base de fans dans son ensemble, et nous sommes tous d'accord : il n'y a pas de base de fans plus enthousiaste dans l'État du Texas en ce moment (merci, équipe de football, d'avoir battu TCU et d'avoir permis nous dire ça).

    Nous décomposons ce match de toutes sortes de manières intéressantes. Beaucoup d'entre vous l'ont commenté, et nous sommes d'accord : le meilleur moyen de ralentir l'offensive de Virginie-Occidentale est de se rendre à Clint Trickett tôt et souvent. Si Shawn Oakman et le reste des passeurs peuvent harceler Trickett fréquemment au début de ce match, il est probable qu'il abandonnera son jeu et ne sera pas précis pour donner le ballon à l'homme qui est clairement leur meilleur joueur de Kevin White. Nous accordons également un immense respect à l'entraîneur-chef Dana Holgorsen parce que l'homme connaît son affaire. Nous pensons qu'ils essaieront de contrer cette pression en retirant rapidement le ballon des mains de Trickett et dans les mains de leurs WR et RB (qu'ils utilisent dans le jeu de passes plus fréquemment que Baylor ne le leur, comme Mark l'a mentionné dans le premier Regardez la poste). Trickett est assez doué pour cela, il sera donc intéressant de voir comment ils s'en sortent.

    Une autre clé sera un tacle solide et fondamental. Pour les défis perçus dans le secondaire, Ryan Reid et Xavien Howard ont été excellents en ne cédant pas une tonne de verges après la capture avec des bases solides en tacle.

    MAIS ATTENDRE: Cette équipe de Virginie-Occidentale est peut-être la meilleure liste en termes de gars avec d'excellents noms. Rushel Shell. Wendell Smallwood, meneur du lycée Hickory. Dreamius Smith. DaeJuan Funderburk. Dontrill Hyman. La liste continue.

    Nous réalisons que nous n'avons pas parlé en détail de notre attaque par rapport à leur défense, mais nous en avons un peu parlé. Nous devions simplement avancer pour des raisons de temps.

    Je les remplirai rapidement à un moment donné.

    Merci d'avoir envoyé ces questions, vous tous qui l'avez fait. Avec une date ouverte qui se profile après la Virginie-Occidentale, vous pouvez parier que nous vous contacterons tous pour plus de questions au cours de la semaine prochaine. N'oubliez pas que vous pouvez nous envoyer des questions sur le podcast en les envoyant par e-mail à OurDailyPodcast(at)gmail(dot)com, en tweetant sur le podcast (lien ci-dessous), en demandant à Mark par e-mail ou Twitter, ou en appelant la ligne téléphonique That Good Ol' Baylor à (774) 25-SICEM (774-257-4236). Les podcasts sont toujours meilleurs avec l'interaction de l'auditeur, et nous convoitons le vôtre !

    Dernièrement. Bryce Petty, va le chercher. Vous remplissez ces statistiques. Nous aimons ça.

    #49 - OurDailyPodcast : Chris Callahan, bel homme

    Publié: lun 13 octobre 2014 22:26:53 +0000

    Baylor a surmonté un déficit de 21 points au cours des 11 dernières minutes du match samedi pour vaincre les TCU Horned Frogs au 9e rang à Waco devant un stade McLane à guichets fermés. Nous y réagissons et le décomposons pour vous. Prendre plaisir!

    #48 - OurDailyPodcast : Baylor contre TCU ou, ODB contre les Internets

    Publié: Ven, 10 Oct 2014 11:44:03 +0000

    C'est sans aucun doute le pire podcast que nous ayons jamais enregistré. En grande partie à cause du fait que l'Internet de l'hôtel de Peter a décidé qu'il le détestait. Mais, Mark et Prashanth continuent et font de leur mieux pour prévisualiser le match TCU qui aura lieu samedi après-midi. Essayez d'en profiter, mais nous ne vous en blâmerons pas si vous ne le faites pas.

    #47 - OurDailyPodcast : Spencer Roth sauve la mise

    Publié: Lun, 06 Oct 2014 11:03:48 +0000

    Bien que le résultat ait semblé douteux au début, vos Baylor Bears ont fini par renverser les Longhorns de l'Université du Texas 28-7 dans ce qui s'est avéré être un jeu défensif incroyablement solide. Mark et Peter parlent du match et de ce qui s'est avéré être l'un des week-ends les plus fous de l'histoire du football universitaire. Venez nous rejoindre, n'est-ce pas ?

    #46 - OurDailyPodcast : lectures lentes et fatiguées par rapport aux lectures chaudes et à froid

    Publié: ven, 03 oct. 2014 04:47:08 +0000

    Aperçu de Baylor Bears contre Texas Longhorns, plus un regard fatigué sur le jeu de l'Iowa State


    Alors pourquoi est-il essentiel de connaître et de développer un état d'esprit de croissance ?

    La vérité est qu'avoir un état d'esprit de croissance et faire les choses difficiles vous aidera absolument à accomplir plus que vous ne pourriez même l'imaginer. Cependant, si vous êtes né et avez grandi au 20e siècle, vous n'avez probablement pas été élevé dans un esprit de croissance. Avant 2006, quand Dweck's Mentalité livre a été publié, les enfants étaient plus susceptibles d'être élevés en croyant que le talent, l'intelligence et la capacité sont donnés à la naissance et régis par la génétique. Il y a probablement plusieurs compétences et capacités que beaucoup ont peut-être abandonnées à développer ou sur lesquelles ils n'ont pas concentré leurs efforts parce qu'ils pensent qu'ils n'ont pas la capacité de bien les faire. Lorsqu'ils permettent à leur programmation et à leur conditionnement par défaut de dicter l'effort à consacrer à l'apprentissage de nouvelles compétences sans remettre en cause les normes, ils se retiennent inconsciemment et manquent d'explorer les limites extérieures de leurs talents.

    Je sais que pour moi, il y a eu de nombreuses fois dans ma vie où j'ai simplement décidé: «Je ne suis pas bon à ça» et j'ai simplement évité le défi. Comme beaucoup d'autres de ma génération, j'ai grandi avec un état d'esprit fixe. Par exemple, j'étais convaincu que je n'étais pas bon en maths. Du coup, je n'ai pas aimé ça et j'ai fait peu d'efforts car ça me paraissait trop dur. Ma peur et mon dégoût de tout ce qui touche aux mathématiques signifiait que je n'avais pas obtenu mon baccalauréat en psychologie ou en commerce, des matières que j'aimais vraiment, car les deux avaient des exigences avancées en mathématiques, et j'étais certain que je ne serais pas capable de le faire. .

    L'ironie, cependant, c'est qu'en fin de compte, je n'avais pas d'autre choix que de surmonter ma conviction que j'étais nul en maths si je voulais poursuivre des études en psychologie. J'ai dû suivre un cours de statistique au premier cycle pour entrer dans un programme, puis un cours de recherche et de statistique au deuxième cycle. Ce que j'ai appris en terminant les deux cours avec un « A », c'est qu'en étant prêt à poser un million de questions et en faisant un maximum d'efforts pour comprendre ce qui semblait difficile, je pouvais faire des choses que je croyais auparavant impossibles pour moi. À l'époque, je ne savais pas que j'appliquais les principes d'un état d'esprit de croissance.

    Si vous avez un état d'esprit fixe, voici cinq habitudes pour vous aider à cultiver un état d'esprit de croissance. Pendant les 90 prochains jours, concentrez-vous intentionnellement sur leur intégration dans votre vie quotidienne. Être intentionnel signifie les écrire, y penser et vous demander honnêtement si vous les utilisez.

    1. Soyez curieux et créatif. Mettez-vous au défi d'apprendre quelque chose de nouveau chaque jour et de dépasser votre zone de confort. Vous découvrirez de nouvelles stratégies à mettre en œuvre qui vous aideront à atteindre des objectifs que vous pensiez auparavant impossibles ou trop difficiles. Continuez à les peaufiner pour plus d'efficacité.
    2. Soyez engagé dans la croissance, les objectifs et les promesses que vous vous faites. Si vous voulez voir des progrès, il est essentiel de jeter les excuses et de garder le cap. Décidez de ce que vous allez faire et qu'il n'y a pas de place pour les excuses. Engagez-vous dans votre décision, puis faites ce à quoi vous vous êtes engagé pendant le temps que vous vous êtes engagé à le faire. Tenez-vous responsable de vos engagements.
    3. Soyez cohérent avec vos efforts.La cohérence est la clé pour développer de nouvelles habitudes et apprendre de nouvelles choses. C'est aussi généralement l'un de nos plus gros obstacles et où les bonnes intentions s'effondrent. Soyez concentré sur vos efforts. Décidez quoi, quand et comment vous allez canaliser
    4. Soyez courageux face aux défis. Les revers et les défis sont des occasions d'apprentissage. Ils sont votre opportunité de croissance la plus importante. Embrassez-les. Chercher des solutions et faire des ajustements. Peu importe l'exhaustivité de votre plan ou la précision des détails, des obstacles surgiront de manière inattendue et, à moins que vous n'ayez une boule de cristal, vous ne pourrez pas toujours prédire exactement quels obstacles se produiront. Alors, ne gaspillez pas d'énergie pour ça. Au lieu de cela, faites face aux obstacles lorsqu'ils se présentent avec le prisme de la curiosité et concentrez-vous sur les solutions. Soyez agile à la fois dans votre état d'esprit et dans votre approche.
    5. Adoptez les commentaires constructifs et exploitez-les pour la croissance et l'expansion. Parfois, vos meilleures perspectives de développement personnel et professionnel proviennent de l'utilisation de commentaires correctifs pour grandir. Demandez aux mentors et aux superviseurs des commentaires spécifiques pour vous éclairer sur les compétences nécessaires pour aller de l'avant et les angles morts, les obstacles et les pièges que vous ne pourrez peut-être pas voir par vous-même.

    En vous concentrant délibérément et intentionnellement sur ces cinq habitudes au quotidien, votre vie et votre travail évolueront positivement d'une manière que vous ne pouvez pas imaginer. Vous aurez plus de confiance en vous parce que la confiance se construit en travaillant sur vos compétences et en voyant la croissance et l'amélioration au fil du temps. Faire un effort est la seule voie à suivre, alors soyez prêt à faire le travail. Chaque nouveau jour est l'occasion d'essayer à nouveau, alors réessayez.

    SUJETS CONNEXES : MENTALITÉ FIXE MENTALITÉ DE CROISSANCEIMPORTANCE D'UNE MENTALITÉ DE CROISSANCEPENSÉES NÉGATIVES MENTALITÉ POSITIVEDON’T MISS3 Leçons qui changent la vie que j'ai apprises en lançant une chaîne YouTube


    Voir la vidéo: Its to share the love, Soul Food Festival bringing people together (Janvier 2022).